Marxisme

  • Alain Bihr : Les rapports sociaux de classe

    Jean Peltier 17 septembre 2012

    Derrière ce titre - pas vraiment aguichant en soi - se cache pourtant un petit livre précieux pour tous ceux et celles qui veulent comprendre la société pour mieux la changer. Mais, avant de plonger dans le contenu, un petit mot de présentation sur l’éditeur, la collection et l’auteur permettra de mieux saisir l’intérêt de la démarche.
    Editions Page Deux est une maison d’édition progressiste et suisse (ce qui ne va pas de soi !) et la collection Empreintes est sa dernière-née. Cette nouvelle collection vise à « présenter sous la forme de synthèses thématiques claires, informées et argumentées les éléments d’une intelligence critique du capitalisme et des possibilités de s’en libérer, héritées des (...)

  • Les Soviets : Leur origine, leur développement et leurs fonctions

    Andrés Nin 17 septembre 2012

    Le texte que nous publions ici pour la première fois en français dans son intégralité constitue l’une des études les plus intéressantes sur le phénomène des « soviets » dans les révolutions russes de 1905 et 1917, l’une des plus importante expérience d’auto-organisation des masses du XXe siècle. L’auteur, qui fut l’un des principaux fondateurs et dirigeants du POUM pendant la Révolution espagnole de 1936-1937 (voir sa biographie à la fin du document), avait vécu pendant dix ans en Russie après la Révolution d’octobre. Il aborde donc en connaissance de cause l’analyse des soviets dans leur l’émergence, leur développement et leurs caractéristiques. Le phénomène des « conseils » (soviets), nés dans le feu de la (...)

  • Pour une nouvelle conception de parti

    Luis Vitale 17 septembre 2012

    Peu connu dans le monde francophone du fait de l’absence de traduction de ses oeuvres, Luis Vitale est pourtant l’un des plus importants penseurs et historiens marxistes d’Amérique latine de notre époque. Né en Argentine, il a adhéré à une première organisation révolutionnaire en 1955, puis à la IVe Internationale en 1964 et a participé à la fondation du MIR chilien à l’époque de Salvador Allende. Comme l’évoque Franck Gaudichaud ; « C’est grâce à son travail théorique et comme historien que Vitale a pu avoir un impact considérable, et ce à une échelle internationale. Après avoir été syndicaliste, il est en effet devenu universitaire (1968) fruit d’un travail d’investigation reconnu par son sérieux et son (...)