Marxisme

  • Lénine, « léninisme » et « anti-léninisme »

    Scott Jay 28 janvier 2014

    Lénine est mort il y a 90 ans. Et le léninisme n’est guère en meilleur état. Encore faut-il s’entendre sur ce que signifie le « léninisme » aujourd’hui. Car celui qui est professé par de nombreuses organisations d’extrême-gauche n’a en réalité qu’un rapport assez lointain avec ce que furent la théorie et la pratique réelles de Lénine et des Bolcheviks. Dans cet article, Scott Jay, un militant étatsunien vivant à Oackland (Californie) qui ne manque pas d’esprit caustique, passe au crible ce « léninisme » bricolé au fil des décennies qui ont suivi la mort de Lénine et qui tient encore lieu de référence et de boussole à une large gamme d’organisations d’extrême-gauche. (Avanti4.be)
    De 1903 jusqu’en 1914, Lénine a (...)

  • Culture et révolution (IV). La révolution comme transformation radicale de la situation culturelle et sociale de l’homme

    Zaga Golubovic 22 janvier 2014

    Si la Révolution est une des caractéristiques essentielles de la praxis, « la praxis subversive » (Marx), elle est nécessairement réveil du sens de l’humain et prise de conscience de l’autonomie de l’individu. En effet, un individu sous-développé au double sens de l’« humain » et de son autonomie, ne participe pas au processus créateur du « devenir historique », ne peut être, dans le meilleur des cas, que le « carburant » dont se serviront les groupes et individus capables de mener à bien l’action révolutionnaire.
    On se heurte ici à l’impasse fondamentale : la révolution est-elle réalisable et ses objectifs révolutionnaires peuvent-ils être atteints si ses protagonistes sont d’une part, les individus de (...)

  • Réflexion de Genre (1). Patriarcat et/ou capitalisme : Rouvrons le débat

    Cinzia Arruzza 15 janvier 2014

    Il est assez courant de trouver dans des textes, des tracts, des articles ou des documents féministes, des références au patriarcat et aux rapports patriarcaux. On utilise souvent le terme de patriarcat pour signifier le fait que l’oppression et l’inégalité de genre ne sont pas sporadiques ou exceptionnelles. Elles ne peuvent être réduites à des phénomènes qui ne se produiraient qu’à l’intérieur des relations interpersonnelles car ce sont, au contraire, des questions qui traversent la société toute entière et qui se reproduisent sur base de mécanismes que l’on ne peut pas expliquer en restant sur le plan individuel.
    Bref, on utilise souvent le terme de patriarcat pour souligner que l’oppression de genre (...)

  • 95 ans après l’assassinat de Rosa Luxemburg

    Luc Gérard, Michael Löwy 15 janvier 2014

    Il y a 95 ans, le 15 janvier 1919, Rosa Luxemburg était assassinée par la soldatesque contre-révolutionnaire à Berlin, avec la complicité directe des dirigeants sociaux-démocrates allemands. Nous revenons dans ce dossier sur cet événement tragique et son contexte historique ainsi que sur un aspect important de l’œuvre de celle qui fut la plus grande théoricienne marxiste du XXe siècle : sa conception de la démocratie socialiste. Cet aspect de son œuvre reste sans nul doute la plus actuelle face à la nécessité de refonder un marxisme révolutionnaire et un projet socialiste débarrassés de toute scorie stalinienne et autoritaire. (Avanti4.be)
    L’assassinat de Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht
    Luc Gérard
    La (...)

  • Culture et révolution (III). La propagande du prolétariat, c’est la vérité

    Marcel Martinet 15 décembre 2013

    « Traiter le prolétariat comme un moyen qu’on manœuvre suppose à quelque degré qu’on le méprise – ce prolétariat qu’on veut sauver, oui, mais sans qu’il ait à se mêler de la manière dont il devra être sauvé. » . Pour Marcel Martinet, la culture « prolétarienne » doit se construire non pas à partir de dogmes édictés par un quelconque parti, ni par des « chefs éclairés » ; elle doit s’inscrire dans le même principe fondamental résumé par Marx : « l’émancipation du prolétariat sera l’œuvre du prolétariat lui-même ». Et dans ce combat culturel, la vérité est la clé de son émancipation. Écrivain, poète et militant révolutionnaire français, Marcel Martinet (1887-1944) a collaboré aux journaux « La Vie ouvrière » et « L’École de (...)

  • Les révolutionnaires et les institutions

    Rolando Astarita 1er décembre 2013

    En Argentine, au second tour des élections partielles du 27 octobre dernier, la gauche révolutionnaire a connu une percée significative. Le Front de Gauche et des Travailleurs (FIT) - qui rassemble essentiellement trois organisations trotskystes : le Parti Ouvrier, le Parti des Travailleurs Socialistes et la Gauche Socialiste - a obtenu 1,2 million de voix (soit 5 % à l’échelle nationale), avec des pointes importantes dans les provinces de Salta (19%), Mendoza (14%), Santa Cruz (11%) et Neuquén (10%). Trois députés du FIT ont été élus au Parlement national et plusieurs autres au niveau des régions. Dans la ville de Salta, le FIT est également arrivé en tête. Cette évolution amène l’économiste (...)

  • Culture et révolution (I). Marx et la culture

    Michael Löwy, Robert Sayre 17 novembre 2013

    Depuis quelques années on observe un regain d’intérêt pour la pensée de Marx, censée être enterrée avec la chute de Mur de Berlin. Cet intérêt a été considérablement amplifié par la crise économique capitaliste actuelle, qui semble confirmer les prédictions marxiennes. Cependant, la pensée de Marx ne se résume pas à l’analyse de l’économie capitaliste et de ses crises périodiques. On trouve aussi dans ses écrits une réflexion sur les multiples dimensions de la culture, inséparablement liée à sa critique du capitalisme, du fétiche de la marchandise et de l’aliénation.
    L’œuvre de Marx a toujours suscité, par sa dimension critique, antagonique, polémique et subversive, ce que Gramsci désigne comme une « scission dans (...)

  • Masses, classes et parti chez Rosa Luxemburg (II)

    Feliks Tych 10 novembre 2013

    Nous reproduisons ci dessous la seconde et dernière partie de l’étude érudite et passionnante de Feliks Tych sur les conceptions de Rosa Luxemburg quant aux rapports entre les masses, la classe travailleuse et le parti révolutionnaire. (Avanti4.be)
    Il nous semble que Rosa Luxemburg a exprimé de la façon la plus concise et la plus complète son propre concept du rôle dévolu à la direction du Parti dans son ouvrage « Massenstreik, Partei und Gewerkschaften » : « … Donner le mot d’ordre de la lutte, orienter, régler la tactique de la lutte politique de telle manière qu’à chaque phase et chaque instant du combat, soit réalisée et mise en activité la totalité de la puissance du prolétariat déjà engagé et lancé (...)

  • Masses, classes et parti chez Rosa Luxemburg (I)

    Feliks Tych 3 novembre 2013

    1. Préambule
    Il est difficile de rassembler sous une forme systématique les idées de Rosa Luxemburg sur le rôle des masses dans l’histoire, leur influence sur l’évolution des événements et le lien dialectique entre le comportement politique de la classe ouvrière et la fonction que doit remplir l’organisation qui la représente. Rosa Luxemburg n’eut jamais à aborder des analyses globales et systématiques de ces problèmes : ses opinions sont d’ailleurs dispersées dans des dizaines d’articles et d’opuscules écrits en polonais et allemand. Du reste cet aspect participe d’un phénomène plus général : comme écrivain, comme militante social-démocrate, et comme théoricienne, Rosa Luxemburg avait approfondi de (...)

  • Edward Saïd : un intellectuel public

    Maciek Wisniewski 29 octobre 2013

    Il y a 10 ans (et un mois) – le 25 septembre – mourrait à New York Edward W. Saïd (1935-2003). Universitaire prolifique, un des fondateurs des théories postcoloniales, intellectuel public par excellence, critique littéraire et musical, militant de la cause du peuple palestinien dont il était issu et pour la justice en faveur de tous les dépossédés, il était le principal représentant intellectuel du monde arabe dans les entrailles de l’empire.
    Conscient de la nécessité d’unir la théorie et la pratique ainsi que la culture et la politique, il a établi de nombreuses connexions entre ces domaines dans son œuvre majeure, « L’Orientalisme » (1978, Seuil, 2003), où il explique comment l’Occident a « produit » (...)