Moyen-Orient

  • Appel de soutien financier à l’Alternative Information Center de Jérusalem

    Michel Warschawski, UPJB 7 janvier 2013

    Moins d’un mois après avoir salué l’octroi à l’Alternative Information Center (AIC) du Prix des Droits de l’Homme de la République française qui lui a été remis le 10 décembre dernier, nous recevons cette lettre de Michel Warschawski, l’une de ses chevilles ouvrières.
    Cher/es amies L’objet de cette lettre est double, une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle est que le Centre d’Information Alternative que j’ai longtemps dirige et dont je reste un membre actif vient de recevoir le Prix des Droits de l’Homme de la République Française. Il s’agit la d’une reconnaissance institutionnelle dont on ne peut sous-estimer l’importance, et les réactions hystériques du Conseil [dit] (...)

  • « Bienvenue en Palestine » réussit à entrer dans la bande de Gaza

    AFP 28 décembre 2012

    La centaine de participants de la mission « Bienvenue en Palestine » sont entrés jeudi après-midi peu avant 17h dans la bande de Gaza ce jeudi 27 décembre 2012 !
    « Merci à toutes les personnes qui ont contribué à ce mouvement de solidarité et qui nous a permis de récolter quelque 7000 euros pour les distractors, des livres scolaires, ... ainsi que des dizaines de kilos de médicaments et de dons. Dominique ainsi que les autres Belges qui participent à cette mission ont emporté dans leurs bagages des dizaines de kg de médicaments grâce à votre générosité. Merci infiniment sans vous tous cela n’aurait pas été possible. et comme disait Dominique “Merci, merci, et le 27 décembre, ensemble de Verviers à Gaza, (...)

  • La Palestine sur un strapontin à l’ONU : gifle infligée à l’occupant et remake d’Oslo

    Pierre Stambul 19 décembre 2012

    L’incroyable impunité dont jouissent les dirigeants israéliens et la solidarité sans faille qu’ils obtiennent sans difficulté de la part des Etats-Unis et de l’Union Européenne expliquent la fuite en avant coloniale à laquelle on assiste. Les puissances occidentales ont bloqué en 2011 l’entrée de la Palestine à l’ONU comme Etat membre. Cela a été immédiatement interprété par Nétanyahou comme un feu vert à de nouvelles agressions : d’où la relance de la colonisation, l’attaque contre Gaza en novembre 2012 et les menaces incessantes d’attaque « préventive » contre l’Iran.
    L’apartheid
    Le gouvernement israélien dit clairement qu’il ne rendra pas le moindre territoire, qu’il n’y aura pas d’Etat palestinien et qu’il (...)

  • Protestations en Jordanie : le régime accuse le coup mais ne tombera pas

    Hicham Boustani 12 décembre 2012

    Il ne fait aucun doute que les protestations de novembre en Jordanie sont sans précédent. Il s’agit d’une nouveauté en termes de participation collective, de slogans explicites contre le roi et contre la monarchie hachémite et où, dans certaines manifestations, on a y compris revendiqué l’instauration d’une république en Jordanie. S’il est clair que tout cela constitue clairement un tournant dans le développement des mouvements d’opposition en Jordanie, le régime est malgré tout parvenu avec succès à absorber l’impact de ces protestations et il ne tombera pas dans un avenir prévisible.
    Le roi Abdallah II : faible et vulnérable
    A la différence de son père, le puissant et politiquement intelligent roi (...)

  • Syrie : Armes chimiques et intervention de l’OTAN

    Santiago Alba Rico 8 décembre 2012

    Dans son éditorial d’hier, le directeur de « Al-Quds Al-arabi », le prestigieux analyste palestinien Abdelbari Atwan, écrivait sur la Syrie : « les expériences précédentes nous enseignent qu’il y a deux indices de base qui indiquent qu’une guerre approche dans notre région : le premier est l’accumulation d’informations sur des armes de destruction massive et le second est le regain d’intérêt des Etats-Unis et de l’Europe pour la paix arabo-israélienne ».
    L’article de Atwan s’intitule de manière éloquente : « L’intervention militaire qui vient » (1). Est-ce réellement le cas ? Pendant vingt mois, les Etats-Unis et l’OTAN ont changé à plusieurs reprises leur stratégie, et même leur ton, mais ils ont toujours (...)

  • Qatar : Le pouvoir d’un poème contre le pouvoir

    Ana Abarquero, Laura Casielles 7 décembre 2012

    Tandis qu’il accueille le sommet mondial sur le climat et aime à se donner une image « moderniste » et « libéral », le régime du Qatar viennent de condamner un poète à la prison à vie pour le « crime » d’un texte exaltant la révolution tunisienne… (Avanti4.be)
    A la chaleur des révoltes qui secouent les pays arabes, un poète écrit quelques vers qui critiquent les gouvernements despotiques et exaltent le courage des peuples. Il les lit dans une réunion d’amis. Ils plaisent. L’un des présents décide de télécharger sur Youtube un enregistrement qui se répand rapidement comme une traînée de poudre sur Internet.
    Jusqu’ici, il s’agit d’une histoire qui s’est certainement déjà passé dans de nombreux pays, avec de (...)

  • « Il faut empêcher que la Syrie devienne un nouvel Irak ». Entretien avec Salameh Kaileh, marxiste syrio-palestinien

    Mónica G. Prieto, Salameh Kaileh 5 décembre 2012

    Mónica G. Prieto a rencontré Salameh Kaileh (Birzeit, Palestine, 1955) à Beyrouth pour le site d’infos « Cuarto Poder ». L’intellectuel syrio-palestinien, qui fut membre du Fatah dans le passé, ne pouvait s’empêcher de penser à Gaza (l’entretien s’est déroulé pendant que les bombes israéliennes tombaient sur la ville), mais aussi à la Jordanie, où il a été récemment déporté (le pays est actuellement secoué par des vagues de protestations contre le roi Abdallah). Mais c’est surtout la Syrie qui occupe son esprit, pays où il a passé la majeure partie de sa vie et où il a souffert des représailles du régime pour sa participation à l’opposition intellectuelle contre la dictature. (Avanti4.be)
    Sa dernière arrestation (...)

  • Toulouse, Gaza

    Mohamed Belaali 2 décembre 2012

    « En 2012, ici, à Toulouse, un meurtrier, alimenté par la haine, a massacré trois petits enfants juifs » disait Netanyahou, lors de la cérémonie d’hommage aux victimes de Mohamed Merah, à l’école Ozar Hatorah, le 1er novembre 2012 . « Nous vivons un moment exceptionnel parce qu’ici s’est produite une tragédie, elle-même, exceptionnelle » lui répond François hollande . Étrange cérémonie ! Le même Netanyahou, qui exploite le drame de Toulouse pour gagner les législatives anticipées de janvier 2013, massacre quasiment tous les jours femmes, enfants et vieillards palestiniens.
    Il est à la tête d’un État qui depuis sa création en 1947 s’est spécialisé dans les expulsions, les meurtres et les massacres des (...)

  • Gaza : Qu’est-ce qui est différent cette fois-ci ?

    Olga Rodríguez 25 novembre 2012

    Les révoltes arabes ont éloigné le Hamas de la Syrie et l’ont rapproché du Qatar. L’Egypte cherche à revaloriser le prix de ses accords de paix avec Israël. Ces changements dans le statu quo régional peuvent préjudicier les intérêts d’Israël.
    1. Le Hamas
    Les révoltes arabes ont bouleversé l’ordre régional et modifié certaines alliances au Moyen Orient. Le virage opéré par le Hamas le démontre : il y a un an, il a décidé de changer ses cartes. Il a pris ses distances avec le régime syrien, qui subit des révoltes internes avec l’appui d’acteurs externes, il abandonné ses bureaux situés à l’étranger de Damas et les a provisoirement installés au Qatar, à l’invitation de l’émir de ce pays qui maintient de bonnes (...)

  • Gaza : le moyen et le message

    Santiago Alba Rico 21 novembre 2012

    Gaza n’est ni un pays, ni la partie d’une nation, ni une bande de terre et encore moins un ensemble d’êtres humains : c’est un simple investissement. Israël – et je le dis sans la moindre pointe d’ironie – n’est pas en train d’appliquer une politique génocidaire en Palestine : elle veut tuer des enfants, mais pas tous les enfants ; elle veut détruire des écoles et des hôpitaux, mais non pas empêcher radicalement toute forme de survie ; elle veut affamer ses habitants, mais non pas les tuer tous par la faim.
    N’oublions pas que c’est Ariel Sharon, le même qui avait joué pendant des mois au chat et à la souris avec Yasser Arafat dans la Mouquata, qui a appliqué le fameux « plan de déconnexion » en 2005 pour (...)