Moyen-Orient

  • Pourquoi l’Irak se déchire-t-il ?

    Ashley Smith 23 juin 2014

    La prise de la deuxième plus grande ville d’Irak, Mossoul, suivie de la percée militaire des insurgés opérant sous la bannière de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a fait exploser une nouvelle guerre civile qui pourrait intensifier les conflits religieux dans tout le Moyen-Orient.
    L’Iran vient d’envoyer Qasem Soleimani, commandant d’une division d’élite de la Garde révolutionnaire, accompagné de conseillers et de 2.000 soldats, à Bagdad pour appuyer le gouvernement central dominé par les chiites. A la frontière nord de l’Irak, la Turquie envisage de passer à l’action pour récupérer les membres du personnel de son consulat à Mossoul qui ont été enlevés par IEIIL. Et Barack Obama a déclaré de (...)

  • Aux origines de la crise en Irak

    Andrew Cheeseman, Mick Armstrong 23 juin 2014

    L’avancée fulgurante des djihadistes de l’Etat islamique de l’Irak et du Levant dans le nord de l’Irak a amené médias et journalistes à revenir sur les événements des dernières années pour tenter d’expliquer l’effondrement brutal de l’armée irakienne et le soutien accordé par une partie de la population sunnite aux djihadistes.
    Ces retours en arrière remontent à la guerre lancée par Georges Bush fils en 2003 qui aboutit à la chute de Saddam Hussein, ou à celle menée par son père contre le même Saddam Hussein en 1991, voire à la victoire de Khomeiny en Iran en 1979 et à la guerre entre l’Iran et l’Irak qui a suivi. Mais très rares sont ceux qui remontent aux véritables origines des problèmes dans la région – la (...)

  • Irak : Djihadisme, insurrection et intervention

    Carlos Varea, Loles Oliván, Santiago Alba Rico 17 juin 2014

    Les nouvelles qui arrivent d’Irak sont confuses. Mais au milieu de l’obscurité alimentée par les informations non recoupées et par les tentations simplificatrices, trois évidences se font jour à l’encontre du sensationnalisme et de la démagogie.
    La première est que l’ISIS, ou EIIL (Etat Islamique d’Irak et du Levant, ou « Daesh » pour son acronyme arabe) n’est qu’une des factions impliquées dans une vaste insurrection qui se caractérise comme « sunnite » mais qui inclut des ex-militaires baasistes, des milices tribales et une partie de la population. La progression fulgurante des rebelles et la facilité avec laquelle Mossoul, une ville de deux millions d’habitants, est tombée semble confirmer ce fait. (...)

  • Libérez Marwan Barghouti et tous les prisonniers politiques palestiniens

    Chris Den Hond 23 mai 2014

  • Palestine - BDS : « Nous commençons à gagner »

    Ali Abunimah, Eric Ruder 14 avril 2014

    Ali Abunimah est co-fondateur et directeur du site ElectronicIntifada.net, et auteur du livre "The Battle for Justice in Palestine", publié récemment par les éditions Haymarket Books. Basé aux Etats-Unis, il a écrit des centaines d’articles et est un membre actif du mouvement pour la justice en Palestine depuis 20 ans. Alors que la campagne Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) se développe et vient de connaître plusieurs succès aux USA, le travail d’Ali Abunimah sur la Palestine fournit à ce nouveau mouvement une profondeur intellectuelle et stratégique.
    Au moment où il commence une tournée de conférences en faveur de la bataille pour la justice en Palestine, Abunimah a discuté avec Eric (...)

  • 17 avril : Journée mondiale pour les prisonniers palestiniens

    MCP 8 avril 2014

    Le 17 avril est la journée mondiale pour les prisonniers palestiniens. Nous vous appelons à la solidarité pour la libération de tous les prisonniers palestiniens ! Rassemblement Place de la Monnaie (Bruxelles) à partir de 17h30.
    La cause des prisonniers palestiniens :
    Depuis 1967, plus de 850 000 Palestiniens (20% de la population totale et 40% de la population masculine) ont été emprisonnés par les autorités israéliennes.
    Les prisonniers palestiniens sont le plus souvent détenus en Israël même, en violation de la IVe Convention de Genève. Leur procès, devant un tribunal militaire d’exception, se déroule en hébreu (une langue qu’ils ne comprennent généralement pas) et aboutit dans 99% des cas à une (...)

  • La Syrie et la « lutte anti-terroriste »

    Santiago Alba Rico 30 mars 2014

    Samedi dernier, une chaîne de télévision tunisienne, Ettunisia, a interviewé un djihadiste de retour de Syrie qui, quelques heures plus tard, allait être arrêté par la police. Abou Qussay, le visage masqué et sous un faux nom, a raconté au journaliste Naouferl Ourfani son expérience dans les tranchées syriennes comme volontaire du Front Al-Nusra, la milice islamiste qui s’est séparée il y a quelques mois de Al-Qaeda pour finir par combattre l’ISIS (Etat Islamique d’Irak et de Syrie).
    Il faut prendre son récit avec beaucoup de précautions, surtout par rapport aux nombres et au rôle joué par les Tunisiens et la présence de femmes étrangères, à moitié combattantes, à moitié prostituées. Le plus important, (...)

  • La Palestine dans les révolutions arabes

    Nicolas Dot-Pouillard 12 mars 2014

    Il est un peu difficile de parler aujourd’hui de la Palestine dans les révolutions arabes et de l’approche des Palestiniens vis-à-vis des révolutions arabes, puisqu’on est quand même dans une période extrêmement troublée, ce que j’appelle la période “non-idéaliste” des révolutions arabes.
    Il y a d’abord une première période “idéaliste” qui est la période de la chute des régimes, où on a un peu l’image de peuples unis face aux régimes autoritaires, notamment dans le cas tunisien ou égyptien. Aujourd’hui on est passé dans une autre phase. Il y a eu la crise libyenne avec l’intervention de l’OTAN, il y a des divisions profondes qui parcourent le monde arabe sur la Syrie, avec aujourd’hui une guerre civile avec un fort (...)

  • Kurdes de Syrie : « Nous ne voulons pas dresser de nouvelles frontières ». Entretien avec Salih Muslim, président du PYD

    Salih Muslim Muhammad, Thomas Schmidinger 24 février 2014

    Salih Muslim partage la présidence du Parti de l’Union démocratique (Partiya Yekitîya Demokrat, PYD) avec Asya Abdullah. Le PYD est un parti frère du PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) au Kurdistan de Syrie avec lequel il partage le même fond idéologique. Ce parti est la principale force au pouvoir dans les régions kurdes de Syrie et contrôle trois enclaves à majorité kurde depuis 2012. Dans cet entretien avec le politologue autrichien Thomas Schmidinger, Salih Muslim explique le projet actuel et futur d’autonomie des Kurdes de Syrie. (Avanti4.be)
    Je veux d’abord vous exprimer mes plus sincères condoléances pour la mort de votre fils Sherwan, qui a récemment été tué à l’âge de 17 ans en (...)

  • Appel des femmes de Gaza

    5 février 2014