Amériques

  • Marx aurait-il été extractiviste au XXIe siècle ?

    Eduardo Gudynas, Joan Martínez Alier 8 mai 2013

    La promotion de la grande industrie minière à ciel ouvert s’est installée ces dernières années parmi les gouvernements progressistes d’Argentine, de Bolivie, du Brésil, d’Equateur, d’Uruguay et de tant d’autres pays. C’est une stratégie qui, à première vue, est bien loin de ce qu’on pourrait attendre d’un gouvernement de gauche. Comment donc des progressistes peuvent-ils défendre ce type d’industrie ? Ces gouvernements invoquent depuis peu les penseurs classiques du socialisme. Selon certains, si Marx vivait à notre époque en Amérique latine, il serait en faveur de l’« extractivisme ». Voyons cela d’un peu plus près…
    La promotion de l’extractivisme s’est généralisée parmi les forces progressistes (...)

  • Amérique latine : Etat, syndicats et bureaucraties syndicales

    Guillermo Almeyra 2 mai 2013

    Tant que le régime du salariat existera, les travailleurs seront exploités par les entreprises capitalistes ou par l’Etat en tant que capitaliste collectif. Ils devront donc se défendre des uns et de l’autre en tentant de vendre leur marchandise particulière, la force de travail, au prix le plus élevé et dans les meilleures conditions possibles. Pour ce faire, ils doivent s’unir en associations de producteurs de cette marchandise, autrement dit en syndicats de branche et d’industrie, pour peser plus sur le marché face à des capitalistes qui n’hésitent pas à former des monopoles.
    Les syndicats sont donc, d’une part, une école élémentaire d’union et de solidarité de classe face aux capitalistes et à (...)

  • Venezuela : deux options après l’échec du coup d’Etat

    Guillermo Almeyra 22 avril 2013

    Le président Nicolás Maduro a évité de tomber dans le piège d’une riposte violente à la violence fasciste et, en même temps, il l’a balayée des rues, qui ont été reprises par les secteurs les plus pauvres et les plus conscients de la population. La tentative de coup d’Etat par des assassinats et des incendies de centres médicaux cubains, d’édifices publics et de locaux du PSUV a été étouffée par l’intervention populaire couplée à la fermeté de l’action du gouvernement.
    Le coup d’Etat demeure cependant l’option principale des Etats-Unis et de ses complices locaux. Mais, désormais, il sera préparé sans impatience ni précipitation par les fascistes mal déguisés en démocrates, en cherchant à tirer profit des (...)

  • Chili : Les étudiants de retour dans la rue

    Jason Farbman 21 avril 2013

    « La lutte continue » peut-on lire sur une banderole qui flotte au-dessus des rues bondées de manifestants à Santiago lors de la dernière en date des journées de mobilisation au cours de laquelle près de 250.000 étudiants, enseignants et profs d’université ont protesté à travers tout le Chili.
    Cette affirmation prend tout son sens est au moment où le mouvement massif lancé par les étudiants pour exiger un enseignement gratuit et de qualité pour chaque tous et toutes entre maintenant dans sa troisième année. Temps fort d’un mouvement apparemment inépuisable, la première grande mobilisation de 2013 a été l’une des plus importantes depuis la chute du dictateur Pinochet.
    Depuis le début de ce mouvement, les (...)

  • Etats-Unis : « Game of Drones », ou la guerre télécommandée

    Eric Ruder 17 avril 2013

    Le mouvement anti-guerre prévoit de mener des actions en avril pour attirer l’attention sur un aspect obscur et mortifère des opérations militaires des Etats-Unis : l’utilisation sans cesse plus importante par le Pentagone et la CIA d’avions télécommandés sans pilotes (les « drones ») partout dans le monde.
    En 2000, le Pentagone comptait sur moins de 50 drones. Dix ans plus tard, il en a 7.500, soit une augmentation de 1.500%. En 2003, l’Armée de l’Air des Etats-Unis faisait patrouiller une poignée de drones 24 heures sur 24. En 2010, elle en avait 40 en vols continu. « En 2011, la Force Aérienne a entraîné plus de pilotes de drones que de pilotes de chasse et de bombardiers réunis », explique Medea (...)

  • Des bombes de Boston à Bagdad. Quelle est la valeur d’une vie humaine ?

    Lindsey German 17 avril 2013

    L’attentat à Boston est une tragédie et tout le monde doit condamner des actes qui ont détruit la vie de gens qui prenaient simplement plaisir à regarder un marathon. Mais la semaine dernière, en Afghanistan, un raid aérien américain a tué onze enfants et plusieurs femmes. Et ce bombardement n’était qu’un parmi tant d’autres qui tuent des civils chaque semaine.
    En Irak, des bombes explosent régulièrement dans des endroits bondés de monde. Hier, une vague d’attentats à travers le pays a fait au moins 75 morts parmi la population.
    Et en Syrie aussi, le carnage qui a déjà tué d’innombrables civils continue jour après jour.
    A en juger par la couverture médiatique, il est difficile de ne pas conclure que (...)

  • Venezuela : Les défis après la victoire sur le fil du candidat chaviste

    Guillermo Almeyra 16 avril 2013

    Nicolás Maduro se donnait pour objectif de recueillir les électeurs de Hugo Chávez et même de les dépasser en obtenant 10 millions de votes. Mais il n’en a seulement obtenu que 7.505.338, en perdant 600.000 suffrages (*) par rapport aux dernières élections remportées par Chávez. Maduro ne l’a emporté qu’avec une différence de 300.000 votes, soit 50,6% contre 49,07% pour Henrique Capriles. L’abstention a légèrement progressée, passant de 20 à 22%, ce qui démontre que la majorité des 600.000 votes perdus par Maduro ont directement été à l’opposition qui, imitant Chávez et disputant son héritage, est parvenue non seulement à entraîner un secteur de la classe moyenne auparavant chaviste, mais aussi des secteurs (...)

  • Périls de guerre ? Ce qui se cache derrière le conflit entre les Etats-Unis et la Corée du Nord

    Jack A. Smith, Pablo Stefanoni 15 avril 2013

    Que se passe-t-il entre les Etats-Unis et la Corée du Nord pour que la presse consacre des titres tels que « Augmentations des tensions en Corée » et « La Corée du Nord menace les Etats-Unis » ?
    « The New York Times » informait le 30 mars que « Cette semaine, le jeune dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jung-un, a ordonné à ses subordonnés de se préparer à une attaque de missiles contre les Etats-Unis. Il s’est fait photographier dans un centre de commandement face à une carte fixée au mur avec l’inscription osée et improbable de « Plans pour attaquer le territoire des Etats-Unis ». Quelques jours avant, ses généraux se sont vantés d’avoir développé une ogive nucléaire de « style coréen » qui peut s’intégrer (...)

  • Dossier sur l’après Chavez » (II) : Une transition incertaine

    Guillermo Almeyra, Milton D’León, Patrick Guillaudat 10 avril 2013

    La disparition de Chavez ouvre un scénario de transition incertain au Venezuela, dont la première étape est marquée par les prochaines élections du 14 avril. Si la majorité du peuple vénézuélien a clairement exprimé son soutien et sa volonté de poursuivre le processus en cours, les divisions et les contradictions au sein des différents courants chavistes risquent, en l’absence du dirigeant unificateur, de prendre rapidement le dessus. (Avanti4.be)
    L’après-Chávez a commencé Patrick Guillaudat
    Patrick Guillaudat – auteur avec Pierre Mouterde du livre Hugo Chávez et la révolution bolivarienne (MEditeur, 2012) – s’interroge dans cet article sur l’après-Chávez, par-delà l’alternative stérile de la déférence (...)

  • Il y a 45 ans : l’assassinat de Martin Luther King

    Ataulfo Riera 10 avril 2013

    Le 4 avril 1968, Martin Luther King, leader du mouvement pour l’émancipation des Noirs aux Etats-Unis, était assassiné à Memphis. 45 ans plus tard il reste, tout comme Malcolm X, l’un des principaux symboles d’une lutte toujours actuelle.
    Le 1er décembre 1955, dans l’Alabama, une femme noire refuse, comme le règlement l’y oblige, de céder sa place à un Blanc dans un autobus bondé. Elle est immédiatement arrêtée. Le 5 décembre, un dirigeant syndical noir décide d’organiser le boycott des transports en commun : un long combat s’engage qui, malgré la terreur exercée par le Ku-Klux-Klan, se soldera par la victoire. Au cours de ce combat, une personnalité se dégage : le pasteur Martin Luther King, alors âgé de 26 (...)