Amériques

  • Le monde de l’obésité dans le capitalisme tardif

    Alejandro Nadal 28 octobre 2012

    Il y a deux choses que les économies capitalistes savent faire, et elles le font très bien. L’une d’elles est de réaliser des économies d’échelles afin de réduire les coûts unitaires, ce qui s’obtient efficacement par des processus d’industrialisation. L’autre est d’obtenir des subventions, ce qui s’optimise quand on a plus pouvoir. Ces deux choses se sont combinées pour produire la crise de l’obésité aux Etats-Unis.
    En 2011, plus des deux tiers de la population des Etats-Unis souffrait de problèmes de surpoids ou d’obésité. Aujourd’hui, ce pays a le plus haut taux d’obésité au monde. Des données officielles révèlent que le pourcentage de personnes adultes ayant des problèmes d’obésité est passé de 13% en (...)

  • Obama – Romney : Un aigle bicéphale

    Guillermo Almeyra 23 octobre 2012

    Les capitalistes des Etats-Unis se sentent bénis par un Dieu qu’ils ont créé à leur image et ressemblance et ils considèrent qu’il est de leur devoir de dévorer le reste du monde. Ils constituent un establishment unique, un aigle rapace et bicéphale. Leurs divergences internes ne résident que dans la manière avec laquelle la planète doit être dévorée : à moitié crue ou cuite à petit feu avec la pesante rhétorique démocratique. Quant à nous, les participants involontaires à ce festin en qualité d’aliments potentiels, nous n’avons aucune raison de choisir en faveur de l’une ou l’autre méthode, ni pour l’un ou l’autre cuisinier…
    Par exemple, le Prix Nobel de la Paix Barack Obama – qui partage ce prestigieux prix (...)

  • Retour sur la victoire de Chavez : Radicalité vs. conciliation droitière

    Manuel Sutherland 14 octobre 2012

    Hugo Chavez, le président de la République bolivarienne du Venezuela qui vient d’être réélu, a remporté sa quatrième élection en 14 ans. Le dimanche 7 octobre, il a obtenu un solide 55% (7.936.061 votes) contre le patron multimillionnaire de quarante ans, Henrique Capriles Radonski, qui a obtenu 44,39% (6.426.286) . Cette victoire a été saluée avec émotion par plusieurs présidents d’Amérique latine. La victoire du chavisme est vue comme un renforcement du projet d’une Amérique latine anti-néolibérale et progressiste . Mais il faut se poser une question : ses indices de popularité ont-ils progressé ou diminué ? Et que se passera-t-il ensuite ?
    Une victoire obtenue avec moins de votes qu’aux dernières (...)

  • Brésil : percées de la gauche radicale au premier tour des municipales

    Avanti4.be 11 octobre 2012

    Un bilan des résultats des élections municipales au Brésil de ce dimanche 7 octobre n’est pas chose facile. Pour plusieurs raisons : il s’agit d’un pays-continent (115 millions de personnes ont voté) avec une structure fédérale et un système de partis très différent de celui d’Europe et, pour compliquer le tout, plusieurs élections pour les mairies ne sont pas encore décidées puisqu’il y aura un second tour le 28 octobre pour départager les candidats les plus votés.
    La meilleure manière est de commencer par donner quelques données objectives ; par exemple le nombre de conseillers communaux obtenus par chaque parti comparé aux élections précédentes.
    On peut ainsi constater que le PMDB (parti du (...)

  • Venezuela : Elections sous haute tension

    Carlos Miranda, Pablo Velasco 3 octobre 2012

    Les élections présidentielles du 7 octobre au Venezuela verront certainement la victoire d’Hugo Chavez (actualisation : Chavez a obtenu 54% contre 44% pour son principal opposant), qui brigue ainsi son troisième mandat consécutif. Mais les contradictions et les déformations bureaucratiques du processus populaire bolivarien ont entraîné une division au sein de la gauche révolutionnaire. Si les constats convergent sur l’essentiel, les conclusions politiques, elles, divergent. Ainsi, certains courants marxistes révolutionnaires comme Marea Socialista ont appelé à voter pour Chavez, tout en soulignant la nécessité de combattre la bureaucratie et les dérives autoritaires dans le camp chaviste. D’autres, (...)

  • Notes sur les gouvernements progressistes d’Amérique latine

    Guillermo Almeyra 26 septembre 2012

    1. Il n’y a pas d’Amérique latine homogène, mais bien diverses régions très différentes entre elles tout en étant unies par une histoire, une culture commune et par leur problème commun de dépendance à l’égard de l’impérialisme étatsunien qui a fait de cette zone son « arrière cour ». Il n’existe donc pas non plus une catégorie spéciale, homogène, de « gouvernements progressistes » car ces derniers sont les fruits d’une série de rapports de forces particuliers entre les principales classes de ces différents pays d’une part et le capital financier et l’impérialisme d’autre part. Il s’agit de relations spécifiques qui dépendent étroitement de l’histoire, de la densité sociale et de la culture de chaque pays. Ces (...)

  • Le Venezuela face aux élections

    Guillermo Almeyra 16 septembre 2012

    Le Venezuela va connaître un cycle électoral important dans les mois qui viennent avec les élections présidentielles du 7 octobre et les élections législatives de la fin de l’année. Si Chavez, crédité de plus de 57% des votes dans les sondages face au candidat de la droite, Henrique Capriles, est certain de l’emporter, ce ne sera sans doute pas le cas pour une bonne partie des candidats chavistes lors du scrutin suivant. Le processus bolivarien est profondément miné par ses propres contradictions et limitations internes, essentiellement dues au phénomène d’institutionnalisation et de bureaucratisation qui s’est accéléré au cours de ces dernières années. Phénomène qui, à son tour, stimule le (...)