Amériques

  • « Esclave pendant douze ans » : résistance, dignité et compromis

    Alan Maass, Ignasi Franch 27 janvier 2014

    Le réalisateur britannique Steve McQueen (« Hunger games », « Shame ») a consacré son troisième long-métrage, « Esclave pendant douze ans », à l’histoire réelle de Solomon Northup, un homme noir né libre aux Etats-Unis et qui fut enlevé et vendu à des grands propriétaires terriens esclavagistes.
    Le matériau de référence est le livre de mémoires écrit par Northup lui-même et dont la publication contribua à impulser un débat public sur ces délits. L’ampleur de ce type de tragédie, parallèle à celle de l’esclavage, est impossible à quantifier du fait de l’impunité régnante alors. Mais la promulgation de diverses lois indique que les autorités étaient bien au courant du problème : la persécution (légale mais (...)

  • Argentine : Leçons de la défaite de Monsanto à Córdoba

    Raúl Zibechi 21 janvier 2014

    Les multinationales ne peuvent être vaincues que s’il existe un puissant mouvement social, soutenu par une partie significative de la population. Un tribunal provincial de Córdoba a jugé que Monsanto devait arrêter la construction de son usine de traitement de semences de maïs transgénique à Malvinas Argentinas, donnant ainsi raison à la plainte déposée par les voisins de la zone qui campent depuis trois mois à l’entrée du chantier.
    La mobilisation a été impulsée par de petits groupes ; les « Mères de Ituzaingó », l’Assemblée « Malvinas Lutte pour la Vie » et par de simples individus. Elle a eu la vertu de s’inscrire dans la durée en dépit des menaces du gouvernement provincial et du syndicat de la (...)

  • Vingt ans après la rébellion au Chiapas : Les zapatistes, leur politique et leur impact

    Dan La Botz 16 janvier 2014

    La rébellion menée par les zapatistes au Chiapas a eu lieu il y a vingt ans ce mois-ci. Quelle était l’importance de cette rébellion et des zapatistes ? Quel fut leur impact à l’époque ? Et quel a été son héritage politique ? Quel est le rôle des zapatistes au Mexique aujourd’hui ?
    Il y a vingt ans, à l’aube du 1er Janvier 1994, la rébellion au Chiapas a commencé dans cet état méridional du Mexique, dirigée par une organisation jusqu’alors inconnue : l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN), avec un mystérieux porte-parole, le « sous-commandant Marcos ». Quelques 3.000 combattants mal armés, en majorité des Mayas, sortirent de la jungle et occupèrent brièvement une demi-douzaine de villes, dont San (...)

  • Mexique, vingt ans après la rébellion zapatiste : défis économiques et politiques

    Alejandro Nadal, Guillermo Almeyra 15 janvier 2014

    De la fraude électorale du candidat présidentiel Carlos Salinas de Gortari en 1988 et l’imposition de politiques néolibérales - qui ont détruit le monde rural mexicain, accéléré brutalement l’émigration et rendu le Mexique totalement dépendant de l’importation d’aliments payés par le pétrole - jusqu’aux scandales de corruption, les dizaines de milliers d’assassinés et de disparus et la fraude massive lors des élections successives des gouvernements PRI-PAN (1) et de leurs partis satellites (dont le PRD (2)) ; l’oligarchie liée au capital financier international applique un seul plan. Ce plan, c’est la destruction de la souveraineté et de l’indépendance même du pays, ainsi que de toutes les conquêtes sociales (...)

  • Riot Girrrl : le punk secoué par le féminisme

    Itziar Cedar 15 janvier 2014

    « The Punk Singer » est le titre du nouveau film documentaire de Sini Anderson dans lequel on raconte l’histoire de la chanteuse féministe Kathleen Hanna et de son influence sur le mouvement « Riot Grrrl » au début des années 1990. La bande son du film a été réalisée par le propre groupe de l’artiste, « Bikini Kill », avec des paroles très critiques et politisées. Le film nous montre une compilation variée de concerts et certains entretiens et actions liés au « Riot Grrrl, un mouvement qui mariait le punk et le féminisme.
    Hanna est considérée comme l’une des précurseuse de ce mouvement. En 1991, elle a commencé à écrire dans une revue qui donna ensuite son nom au mouvement, « Riot Grrrl », où elle appelait à (...)

  • Il est encore possible d’éviter le capitalisme à Cuba

    Guillermo Almeyra 14 décembre 2013

    Le communiste et ex-diplomate cubain Pedro Campos a raison quand il dit que le sens profond de la politique économico-sociale cubaine actuelle s’exprime dans le projet de Code du Travail, présenté par la direction de la Centrale Ouvrière comme une imposition, sans discussion préalable avec la base, et dont le contenu augmente le pouvoir des patrons, des gérants et des administrateurs et annule toute possibilité de contrôle ouvrier sur leurs décisions. Comme on s’en souviendra, c’est également la direction de cette centrale syndicale – qui est une courroie de transmission du gouvernement vers les salariés – qui, au lieu de défendre les travailleurs, leur a communiqué la décision des autorités de (...)

  • Elections municipales au Venezuela : Déclaration de Marea Socialista

    Marea Socialista 8 décembre 2013

    Le résultat des élections municipales de ce dimanche 8 décembre au Venezuela indique que l’adhésion au chavisme reste majoritaire, en dépit de la déstabilisation économique orchestrée par l’opposition bourgeoise et de la bureaucratisation du processus lui-même. Ce résultat était pourtant loin d’être acquis. Avec un taux de participation relativement élevé de 58,92%, les candidats qui s’identifient au processus bolivarien ont remporté 49,24% des suffrages contre 42,72% pour les candidats de l’opposition (les candidatures indépendantes des deux camps ayant récolté 8,03% des votes). Si les candidats chavistes ont remporté 15 des 24 capitales d’Etats du pays et 76% des municipalités du pays, ils ont à nouveau (...)

  • Accord Iran-Etats-Unis : Un bouleversement géopolitique majeur

    Raúl Zibechi, Siamak Khatami, Yassamine Mather 8 décembre 2013

    L’accord entre les puissances occidentales et l’Iran sur le programme nucléaire de ce dernier représente un tournant dans la situation géopolitique régionale et mondiale. Dans ce dossier, Yassamine Mather, souligne que les sanctions visaient essentiellement le peuple iranien afin d’atteindre un changement de régime par le haut, l’accord représente ainsi un succès partiel pour l’impérialisme et il est plus que jamais nécessaire de construire une solidarité active avec les travailleurs et les militants syndicaux iraniens contre la répression. Raúl Zibechi replace cet accord dans l’évolution rapide d’un contexte géopolitique plus large où l’hégémonie étatsunienne fondée sur le pétrodollar est sérieusement (...)

  • Cabrel, Correa et les femmes

    Hervé Do Alto 4 décembre 2013

    La scène se produit le 15 novembre dernier, lors de la retransmission en direct du programme Enlace ciudadano (Lien citoyen), sorte de version équatorienne de l’émission animée autrefois par Hugo Chávez, Aló Presidente. Alors que Rafael Correa, le premier mandataire équatorien, répond un à un aux messages envoyés par les téléspectateurs, le présentateur l’interroge sur un récent voyage en France. Résonne alors le refrain d’un morceau de Francis Cabrel, Je l’aime à mourir, que Correa fredonne à son tour. Il traduit les paroles à son auditoire avant d’embrayer sur d’étonnantes explications : « Je l’aime à mourir, ça, c’est la version pour les célibataires. Une fois que tu es marié, la traduction la plus (...)

  • Dossier : Grèves du précariat dans la restauration rapide aux Etats-Unis. Vers un syndicalisme alternatif ?

    Celeste Murillo, Juan Andrés Gallardo, Karel Yon 4 décembre 2013

    « Les grèves dans la restauration rapide, initialement parties de New York et Chicago en novembre 2012, ont atteint une soixantaine de villes des États-Unis le 29 août dernier, impliquant plusieurs milliers de travailleurs. Ce processus a suscité d’autant plus d’intérêt qu’il apparaissait hautement improbable étant donné la précarité du secteur et la quasi inexistence de toute présence syndicale. » , écrit Karel Yon. Une vague de grèves et de mobilisations qui font suite aux luttes partiellement victorieuses chez Wal-Mart. Que se passe-t-il au sein de ce « précariat » et, plus généralement, dans la classe ouvrière nord-américaine ? Quelles alliances et quelles perspectives ou limites s’inscrivent dans ces (...)