Histoire

  • La face cachée de la monarchie

    Jean Peltier, Pierre Bonsin 3 juillet 2013

    L’histoire officielle de Belgique présente nos rois successifs comme de nobles personnages se tenant au-dessus des partis et des classes sociales, uniquement soucieux du bien de la Nation et de tous les Belges, et ne disposant que de peu de pouvoirs personnels, exercés sous le contrôle du gouvernement et du parlement.
    L’histoire réelle de nos différents monarques montre bien qu’il ne s’agit là que d’un mythe et que, de Léopold Ier à Albert II, les rois se sont faits les fidèles défenseurs des intérêts des classes dominantes… tout en n’oubliant jamais les leurs.
    Clé de voûte
    « Jeune pays cherche monarque pour travail de relation publique et de construction de nation. Bonne présentation. Dot appropriée (...)

  • Mythes sionistes : Hébreux ou Juifs ?

    Moshé Machover 22 juin 2013

    Permettez-moi de commencer par une affirmation qui devrait être généralement acceptée aujourd’hui : les Juifs du monde entier ne constituent pas une nation dans le sens moderne du terme. L’unique caractéristique commune à tous les Juifs est le judaïsme, la religion juive, codifiée dans la langue hébraïque-cum-araméen de ses textes sacrés et de sa liturgie. La seule manière pour qu’un non-juif – une personne dont la mère n’est pas juive – puisse devenir Juif c’est par la conversion religieuse et un Juif qui se convertit à une autre religion n’est dès lors plus considéré comme Juif (excepté pour les racistes, qui croient en la fausse doctrine de la race).
    Il existe bien entendu une identité juive laïque ; (...)

  • Maurice Nadeau, Trotsky, littérature et révolution : « Toute licence en art ! »

    Alexis Violet, Maurice Nadeau 19 juin 2013

    Maurice Nadeau vient de s’éteindre à l’âge respectable de 102 ans ce 17 juin à Paris. Critique littéraire, éditeur, écrivain, fondateur de la revue « La Quinzaine Littéraire », Nadeau fut également un militant marxiste révolutionnaire du mouvement trotskyste dans les années ’30. C’est à ce titre qu’il collabora étroitement avec l’écrivain surréaliste André Breton à la création de la Fédération internationale de l’art révolutionnaire indépendant (FIARI). Dans cette interview de 1988 que nous republions ici en hommage, il revient sur cet épisode ainsi que sur les conceptions de Trotsky sur l’art et la littérature dans la révolution. (Avanti4.be)
    On connait le texte , signé Diego Rivera et André Breton, appelant à la (...)

  • Il y a 45 ans : Les femmes en Mai 68 : Le décalage

    Natacha Brink 19 mai 2013

    Il y a 45 ans, dans le cadre d’une remontée internationale des luttes, eurent lieux les événements de Mai 68 en France. Si on retient surtout des ces événements les images des barricades à Paris, des assemblées étudiantes et (plus rarement) de la plus grande grève ouvrière de l’histoire de ce pays, la place qu’y ont occupées les femmes est quant à elle pratiquement toujours oubliée. Comme le rappelle cet article, rédigé pour le 20e anniversaire de Mai 68, si ce dernier ne fut pas à proprement parler l’acte de naissance du mouvement féministe, il en fut par contre le préalable nécessaire. La non prise en compte de l’oppression spécifique des femmes débouchera en effet quelques années plus tard sur l’émergence (...)

  • Écologie et socialisme : Par exemple Cronstadt

    François Iselin 15 mai 2013

    « Tout appel à la productivité est, dans les conditions voulues par le capitalisme et l’économie soviétisée, un appel à l’esclavage » (Raoul Vaneigem .)
    Une à une, les grandes révolutions socialistes se corrompent, s’épuisent et s’effondrent. Les immenses espoirs qu’elles suscitaient jadis se sont évanouis. Sur leurs ruines germent et prospèrent les vices du capitalisme : exploitation, racisme, violence, injustice, destruction. Le projet d’un monde où la dignité des êtres humains et l’intégrité de la nature seraient durablement assurées semble illusoire.
    Ces cruels échecs constituent le fonds de commerce du despotisme capitaliste. Ils lui permettent de légitimer sa domination, de justifier la supériorité de (...)

  • 1948 : Il y a 65 ans, la « Nakba », fondement de la question palestinienne

    Georges Taut, Ilan Pappé , Julien Salingue, Michel Warschawski 12 mai 2013

    Il y a 65 ans, le 14 mai 1948, l’indépendance de l’Etat d’Israël était proclamée à la suite de l’expulsion violente de plusieurs centaines de milliers de Palestiniens de leurs terres. Cet événement, dont la brutalité est toujours niée en Israël, est connu dans le monde arabe sous le nom de « Nakba », la « catastrophe »… (Avanti4.be)
    Le vrai visage du projet sioniste : colonial et raciste Julien Salingue
    Le 14 mai 1948, David Ben Gourion proclame l’indépendance de l’Etat d’Israël, quasi immédiatement reconnu par les puissances impérialistes. La « Communauté internationale » confère ainsi, de manière décisive, une légitimité à un projet colonial et raciste, le projet sioniste d’établissement d’un Etat juif en (...)

  • Il y a 165 ans : Quand Marx rédigeait le Manifeste Communiste… à Bruxelles

    Jean Stengers 1er mai 2013

    M. Charles Marx, Docteur en Philosophie - c’est ainsi qu’il déclinait son identité - a vécu à Bruxelles de février 1845 au début de mars 1848 . Pendant ces trois années, il a eu plusieurs domiciles successifs, mais parmi les lieux où il a vécu, il en est deux qui se détachent avec éclat, car quelles que soient les opinions politiques ou philosophiques que l’on professe, ils apparaissent comme des hauts lieux de l’esprit. Le premier est la maison de Saint-Josse-ten-Noode que Marx a occupée en 1845-1846 à l’époque où, avec Engels, il élaborait la théorie du matérialisme historique. Le second est la maison d’Ixelles où il a rédigé le Manifeste Communiste.
    Matérialisme historique, Manifeste Communiste : ici à (...)

  • Construire une organisation révolutionnaire (I) : L’héritage oublié du bolchevisme

    Simon Hardy 24 avril 2013

    Dans le contexte des débats sur la gauche contemporaine, Simon Hardy examine l’héritage oublié du marxisme russe d’avant 1917. Contre la conception traditionnelle d’un parti monolithique et « avant-gardiste », il affirme que les bolcheviques doivent être situés dans une tradition de construction de partis larges qui permettaient une pluralité de tendances en leur sein, et qu’ils se considéraient comme une tendance cherchant à fusionner une politique communiste révolutionnaire et démocratique avec les militants qui dirigeaient les luttes ouvrières. Contrairement à la caricature stalinienne du parti construit et fonctionnant "de haut en bas", cette version réarticulée du « léninisme » est riche (...)

  • 70e anniversaire du soulèvement du ghetto de Varsovie : La résistance légitime

    Brian Anglo 17 avril 2013

    Le ghetto juif de Varsovie a été créé par les troupes nazies qui ont occupé la Pologne en octobre 1939. Trois années plus tard, sur les 400.000 personnes qui y ont habité, seules 60.000 ont survécu aux déportations dans des camps d’extermination, aux assassinats, aux exécutions et aux maladies. C’est pourtant dans cette parcelle de Varsovie, dans ce minuscule territoire entièrement quadrillé que s’est produite l’une des premières révoltes massives contre l’occupation nazie de l’Europe : le soulèvement du 19 avril 1943, mené par l’Organisation Juive de Combat (qui rassemblait plusieurs groupes politiques de gauche, sionistes et antisionistes). Malgré le rapport de forces terriblement disproportionné et le (...)

  • Il y a 45 ans : l’assassinat de Martin Luther King

    Ataulfo Riera 10 avril 2013

    Le 4 avril 1968, Martin Luther King, leader du mouvement pour l’émancipation des Noirs aux Etats-Unis, était assassiné à Memphis. 45 ans plus tard il reste, tout comme Malcolm X, l’un des principaux symboles d’une lutte toujours actuelle.
    Le 1er décembre 1955, dans l’Alabama, une femme noire refuse, comme le règlement l’y oblige, de céder sa place à un Blanc dans un autobus bondé. Elle est immédiatement arrêtée. Le 5 décembre, un dirigeant syndical noir décide d’organiser le boycott des transports en commun : un long combat s’engage qui, malgré la terreur exercée par le Ku-Klux-Klan, se soldera par la victoire. Au cours de ce combat, une personnalité se dégage : le pasteur Martin Luther King, alors âgé de 26 (...)