Palestine

  • « Bienvenue en Palestine » réussit à entrer dans la bande de Gaza

    AFP 28 décembre 2012

    La centaine de participants de la mission « Bienvenue en Palestine » sont entrés jeudi après-midi peu avant 17h dans la bande de Gaza ce jeudi 27 décembre 2012 !
    « Merci à toutes les personnes qui ont contribué à ce mouvement de solidarité et qui nous a permis de récolter quelque 7000 euros pour les distractors, des livres scolaires, ... ainsi que des dizaines de kilos de médicaments et de dons. Dominique ainsi que les autres Belges qui participent à cette mission ont emporté dans leurs bagages des dizaines de kg de médicaments grâce à votre générosité. Merci infiniment sans vous tous cela n’aurait pas été possible. et comme disait Dominique “Merci, merci, et le 27 décembre, ensemble de Verviers à Gaza, (...)

  • La Palestine sur un strapontin à l’ONU : gifle infligée à l’occupant et remake d’Oslo

    Pierre Stambul 19 décembre 2012

    L’incroyable impunité dont jouissent les dirigeants israéliens et la solidarité sans faille qu’ils obtiennent sans difficulté de la part des Etats-Unis et de l’Union Européenne expliquent la fuite en avant coloniale à laquelle on assiste. Les puissances occidentales ont bloqué en 2011 l’entrée de la Palestine à l’ONU comme Etat membre. Cela a été immédiatement interprété par Nétanyahou comme un feu vert à de nouvelles agressions : d’où la relance de la colonisation, l’attaque contre Gaza en novembre 2012 et les menaces incessantes d’attaque « préventive » contre l’Iran.
    L’apartheid
    Le gouvernement israélien dit clairement qu’il ne rendra pas le moindre territoire, qu’il n’y aura pas d’Etat palestinien et qu’il (...)

  • Toulouse, Gaza

    Mohamed Belaali 2 décembre 2012

    « En 2012, ici, à Toulouse, un meurtrier, alimenté par la haine, a massacré trois petits enfants juifs » disait Netanyahou, lors de la cérémonie d’hommage aux victimes de Mohamed Merah, à l’école Ozar Hatorah, le 1er novembre 2012 . « Nous vivons un moment exceptionnel parce qu’ici s’est produite une tragédie, elle-même, exceptionnelle » lui répond François hollande . Étrange cérémonie ! Le même Netanyahou, qui exploite le drame de Toulouse pour gagner les législatives anticipées de janvier 2013, massacre quasiment tous les jours femmes, enfants et vieillards palestiniens.
    Il est à la tête d’un État qui depuis sa création en 1947 s’est spécialisé dans les expulsions, les meurtres et les massacres des (...)

  • Gaza : Qu’est-ce qui est différent cette fois-ci ?

    Olga Rodríguez 25 novembre 2012

    Les révoltes arabes ont éloigné le Hamas de la Syrie et l’ont rapproché du Qatar. L’Egypte cherche à revaloriser le prix de ses accords de paix avec Israël. Ces changements dans le statu quo régional peuvent préjudicier les intérêts d’Israël.
    1. Le Hamas
    Les révoltes arabes ont bouleversé l’ordre régional et modifié certaines alliances au Moyen Orient. Le virage opéré par le Hamas le démontre : il y a un an, il a décidé de changer ses cartes. Il a pris ses distances avec le régime syrien, qui subit des révoltes internes avec l’appui d’acteurs externes, il abandonné ses bureaux situés à l’étranger de Damas et les a provisoirement installés au Qatar, à l’invitation de l’émir de ce pays qui maintient de bonnes (...)

  • Gaza : le moyen et le message

    Santiago Alba Rico 21 novembre 2012

    Gaza n’est ni un pays, ni la partie d’une nation, ni une bande de terre et encore moins un ensemble d’êtres humains : c’est un simple investissement. Israël – et je le dis sans la moindre pointe d’ironie – n’est pas en train d’appliquer une politique génocidaire en Palestine : elle veut tuer des enfants, mais pas tous les enfants ; elle veut détruire des écoles et des hôpitaux, mais non pas empêcher radicalement toute forme de survie ; elle veut affamer ses habitants, mais non pas les tuer tous par la faim.
    N’oublions pas que c’est Ariel Sharon, le même qui avait joué pendant des mois au chat et à la souris avec Yasser Arafat dans la Mouquata, qui a appliqué le fameux « plan de déconnexion » en 2005 pour (...)

  • Leïla Shahid : "Notre stratégie non-violente face à Israël est un échec"

    Leïla Shahid 18 novembre 2012

    La déléguée générale de l’Autorité palestinienne auprès de l’Union européenne a accordé un entretien poignant à la RTBF. Leïla Shahid estime que le conflit qui se ravive à Gaza sert les intérêts électoraux de Benjamin Netanyahou et pointe la responsabilité de la communauté internationale. Surtout, elle constate l’échec de la stratégie de la négociation avec Israël. "Nous avons commencé à négocier à Madrid en 1990, (...) on a arrêté la lutte armée, (...) et Israël nous a donné une claque", constate-t-elle. "Dites-moi à quoi ont servi les négociations pendant 20 ans ?".
    Leïla Shahid, l’armée israélienne a mobilisé 75 000 réservistes. Les blindés se déploient petit à petit. Vous craignez un conflit terrestre ?
    Oui, je (...)

  • Gaza : Crimes sur fond d’impunité

    ABP, CNAPD, UJFP, UPJB 15 novembre 2012

    Les dirigeants israéliens n’ont jamais été punis pour les 1400 morts à Gaza pendant l’opération « Plomb Durci ». Du coup le blocus continue. Les bombardements aussi.
    Le 12 novembre, cinq jeunes sportifs ont été tués sur un terrain de football. L’armée israélienne continue de pratiquer les exécutions extrajudiciaires. Elle se vante de représenter la « civilisation » dans la région et elle pratique ouvertement le terrorisme. Le 14 novembre, elle a assassiné Ahmad Jaabari qu’elle qualifie de « chef des opérations militaires du Hamas » alors que les tirs de roquettes sur Israël ont été revendiqués par un autre groupe, le Jihad islamique.
    Pourquoi cette escalade ? Gaza est devenu pour le gouvernement israélien un (...)

  • Briser le siège de Gaza avec les pêcheurs palestiniens

    Rosa Schiano 13 novembre 2012

    Une délégation internationale accompagne des pêcheurs palestiniens sur un chalutier pour essayer de dépasser la limite de 3 miles nautiques autour de Gaza imposée illégalement par Israël. À l’intérieur de cette limite de 3 miles, il n’y a pas de poissons et cette limite prive donc les pêcheurs de leur moyen de subsistance. Il arrive souvent que la marine israélienne attaque des pêcheurs même à l’intérieur de la limite de 3 miles en les arrêtant et en confisquant leurs bateaux.
    « Les attaques d’Israël envers les pêcheurs palestiniens dans la bande de Gaza constituent une violation flagrante du Droit international humanitaire et des Droits de l’Homme. En particulier le droit à la vie et à la sécurité de la (...)

  • Pétition contre l’accord UE-Israël sur les produits israéliens venant des territoires occupés

    Avanti4.be 21 octobre 2012

    Le 23 octobre prochain, le Parlement européen votera un nouvel accord commercial avec Israël afin de permettre l’entrée sur le territoire de l’UE de produits fabriqués dans les territoires occupés et les colonies. Cet accord représente un nouveau pas en avant dans l’intégration poussée d’Israël dans l’UE qui fait de ce pays un « quasi Etat membre » malgré la distance géographique. Il s’agit surtout d’un accord qui, en complétant l’Accord d’Association entre l’UE et Israël, spolie les droits du peuple palestinien et légitime à nouveau un Etat colonial qui piétine les normes les plus élémentaires du droit international.
    Cet accord commercial, conçu comme un protocole additionnel à l’Accord d’Association, ne (...)

  • Libres dans la prison de Gaza

    Chris Den Hond, Mireille Court 17 septembre 2012

    Fin 2011, 1028 prisonniers palestiniens ont été relâchés en échange du soldat israélien Gilad Shalit. Nous avons voulu donner un visage à ces résistants, inconnus dans le monde. Pour les rencontrer, nous avons dû passer par un des tunnels à Rafah. Les ex-prisonniers nous ont raconté leur vie en prison : l’interrogatoire, l’isolement, le manque de soins médicaux, la brutalité des geôliers, l’interdiction de visites familiales, les grèves de la faim et aussi la joie de la libération.