Économie

  • Dorénavant, vous ne devrez plus payer d’impôt

    Thomas Gunzig 8 mai 2013

    Ce matin, c’est les bras chargés de bonnes nouvelles que je viens à vous.
    Mais d’abord quelques questions. Alors peut-être que, comme moi, certains matins, lorsque votre réveil sonne, vous n’avez pas du tout envie de vous lever. Et quand finalement vous vous êtes levés, vous avez alors l’impression que sur vos maigres épaules, la vie pèse trop lourd. Oui, peut-être que comme moi, lorsque vous êtes sous la douche — oui, Georges, je me lave — et que lorsque dans votre tête vous passez en revue le planning de la journée, vous avez l’impression que vous n’y arriverez pas. Si parfois, comme moi, sur le chemin du travail, vous avez la folle envie de ne pas vous arrêter pour continuer jusqu’au Pacifique Sud mais (...)

  • Réponse à Bruno Colmant : Non, la dette publique n’est pas par essence collective !

    Pauline Imbach 31 mars 2013

    Réponse de Pauline Imbach à l’opinion de Bruno Colmant publiée dans le magazine Trends-Tendances du Vif le 21 Mars dernier. Voir en bas.
    Vous affirmez que « une dette publique est, par essence, collective. » Voilà un raccourci qui permet de manipuler l’opinion publique. En effet, monsieur Colmant, vous oubliez de rappeler quelques éléments essentiels concernant la dette belge.
    D’abord l’origine de la crise des dettes publiques, provient en premier lieu d’une crise bancaire, c’est-à-dire une crise de la dette privée. En effet, l’augmentation récente de la dette publique belge et européenne résulte largement des sauvetages des banques privées de 2008 et de 2011.
    Ces sauvetages ont, en réalité, consisté (...)

  • Rapports de production et chômage

    Rolando Astarita 28 mars 2013

    Dans le cours d’une discussion, la question est apparue de savoir si le capitalisme peut exister sans chômage. Certains lecteurs ont affirmé que le capitalisme ne peut pas fonctionner avec le plein emploi puisque l’armée de réserve des chômeurs est le moyen par lequel ont met une limite à l’augmentation des salaires, de sorte que la plus-value n’en soit pas sérieusement affectée.
    Par « sérieusement », nous entendons qu’elle ne baisse pas au point que le capitaliste n’ait plus aucun incitant pour accumuler. En appui à cette position, on a également soutenu que, historiquement, le mode de production capitaliste a recréé, périodiquement, de grandes armées de chômeurs.
    En principe, je suis d’accord avec la (...)

  • France : Les nationalisations en débat

    Claude Gabriel, Henri Wilno, Robert Pelletier 24 mars 2013

    Comme en Belgique, les luttes contre les fermetures d’entreprises et les licenciements en France suscitent un renouveau des discussions autour de la revendication de nationalisation desdites entreprises. A partir des réalités de la construction européenne et des évolutions et de l’internationalisation du processus productif capitaliste, Claude Gabriel, membre de la Gauche Anticapitaliste (Front de Gauche), questionne les difficultés de la mise en oeuvre de cette revendication dans un tel contexte. Robert Pelletier et Henri Wilno quant à eux membres du Nouveau Parti Anticapitaliste, avancent plus que jamais sa nécessité en apportant une autre appréciation sur ce même contexte. (Avanti4 .be) (...)

  • De Manchester au Bangladesh : Les vêtements sales de la mode globale

    Albert Sales i Campos 18 février 2013

    Le 8 mars 1857, un groupe d’ouvrières du textile ont manifesté dans les quartiers les plus riches de New York. Elles protestaient contre leurs conditions de travail. Le 8 mars 1908, 146 ouvrières succombaient dans l’incendie de la fabrique Cotton de New York. Depuis lors, on commémore le 8 mars la Journée Internationale des femmes travailleuses.
    A partir du milieu du XIXe siècle et jusqu’aux premières décennies du XXe siècle, les travailleuses des Etats-Unis et d’Europe ont réclamé une journée de travail de 10 eures, des congés de maternité et d’allaitement, l’interdiction du travail des enfants, le droit à une formation professionnelle et à se syndiquer. Le XIXe siècle nous a laissé le terme de (...)

  • Paradis fiscaux : la grande arnaque

    François Jacob 14 février 2013

  • L’économie verte peut-elle arrêter le changement climatique ?

    Matthias Lievens 28 novembre 2012

    A la veille de la Conférence de Doha sur le climat, Matthias Lievens et Anneleen Kenis, militants de l’organisation Socialisme21 en Flandre, viennent de publier un ouvrage intitulé « De mythe van de groene economie » (Le mythe de l’économie verte) qui se consacre à l’analyse et à la dénonciation du commerce des émissions de gaz à effet de serre, de la « consommation durable », du contrôle des populations et de « l’optimisme technologique ». Mais ce livre avance également un certain nombre de lignes de forces pour une alternative écosocialiste, car les auteurs estiment que la transition vers un avenir soutenable ne peut pas se faire sans un profond changement de société. Nous reproduisons ici un article sur (...)

  • Quelles alternatives face à la crise en Europe ?

    Alberto Garcia, Vicenç Navarro 18 novembre 2012

    En Europe la crise capitaliste s’approfondit sans cesse, et plus seulement dans les pays de sa périphérie sud. En témoigne la vague de licenciements sans précédent qui frappe la Belgique, ou encore le recul des exportations allemandes. A cette aggravation de la crise, les classes dominantes et les gouvernements européens n’apportent qu’une réponse : plus d’austérité, plus de régression sociale, plus de chômage et de misère pour la majorité sociale. Pourtant des alternatives existent et sont en débat à gauche. Ce débat prend un aspect particulier dans les pays du sud de l’Europe par rapport à la question du maintien dans l’euro du fait de l’insertion et du rôle spécifiques de ces Etats dans l’Union (...)

  • Le nouveau Traité européen (TSCG) expliqué en quelques minutes

    AttacTVFrance 29 octobre 2012

    Le Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) de la zone euro, plus connu sous l’intitulé de « Pacte budgétaire », aggrave les politiques néolibérales prônées depuis des années et qui ont mené aux problèmes actuels de la zone euro. Il représente d’abord une absurdité économique. En imposant que le « déficit structurel » d’un État soit inférieur à 0,5 %, il va obliger à des coupes drastiques dans les dépenses publiques. Il va priver la puissance publique de moyens indispensables pour mener des politiques permettant d’engager la transition sociale et écologique. Or nous avons besoin au contraire de développer et de rénover les services publics et la protection sociale pour répondre aux (...)

  • Les jeux de la faim, ou comment les banques font flamber les prix de l’alimentation

    Avanti4.be, Esther Vivas 14 octobre 2012

    L’alarme a retentit au mois de juillet quand les prix mondiaux des produits alimentaires ont connu une augmentation brutale de 10% après trois mois de calme relatif. Les choses ne se sont pas améliorées depuis. D’après l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), ces prix ont à nouveau augmenté de 1,4% en septembre. Cause principale : la spéculation. Au lieu d’investir les sommes reçues des pouvoirs publics - par le remboursement des dettes ou par les aides directes - dans l’économie ou dans l’octroi de crédit au secteur productif, les grandes banques préfèrent jouer au casino avec les produits alimentaires. Un marché spéculatif sûr, à haut rendement et surtout « captif » (...)