Ukraine

  • L’Ukraine en évolution

    Guillermo Almeyra 22 avril 2014

    Le conflit interne en Ukraine et entre la Russie, les Etats-Unis et l’Union européenne évolue continuellement et rapidement dans des directions parfois contradictoires du fait de la variété et de la complexité de ses éléments.
    En effet, en Ukraine même, la tentative interrompue de révolution démocratique et anti-oligarchique dans sa partie occidentale se superpose à la volonté d’intégrer l’Ukraine à l’OTAN. Cela fait des années que les Etats-Unis et leurs alliés de l’Union européenne repoussent sans cesse la frontière de l’Alliance vers l’est, ce qui menace et affaibli la Russie.
    Rappelons que le président déchu Yanukovitch avait initialement affronté une révolte démocratique dans laquelle se mélèrent (...)

  • Ukraine/Crimée : hypocrisie sur les deux fronts. Quelle autodétermination ?

    Alex Chklovski, Catherine Samary 2 avril 2014

    C’est sous une avalanche d’applaudissements, à grands renforts de larmes et de félicitations que Vladimir Poutine a signé, au Parlement russe, le décret qui intègre la Crimée au territoire russe. Cette annexion a été présentée par Poutine comme une réponse au désir exprimé démocratiquement par la Crimée, faisant référence au récent référendum dont le résultat a été une vague de votes en faveur de l’unification avec la Russie. Cet intérêt nouveau de Poutine pour la démocratie est certainement une des évolutions personnelles les plus étonnantes dans l’histoire politique ; on ne pourrait faire plus étonnant qu’avec la conversion soudaine d’un nazi au judaïsme.
    Comment comprendre que 93 % des votes étaient en faveur de (...)

  • La Russie, les Etats-Unis et l’Union européenne attisent le chaos en Ukraine

    Guillermo Almeyra 27 mars 2014

    Depuis l’effondrement de l’ex-Union soviétique, les gouvernements des Etats-Unis ont cherché à redimensionner le pouvoir russe et à enserrer Moscou à l’intérieur d’un réseau de bases agressives à ses frontières, notamment en élargissant sans cesse l’OTAN vers l’orient. La Russie, on s’en souvient, avait déjà réagi quand les Etats-Unis et l’OTAN tentèrent de s’installer en Géorgie, dans le Caucase, sur la route des républiques riches en hydrocarbures qui tournent dans l’orbite de Moscou. Aujourd’hui, elle réagi à nouveau quand, à travers la tentative de lier l’Ukraine à l’Union européenne, la Maison Blanche souhaite étendre le rayon d’action de l’OTAN vers l’est et fermer l’accès à la Méditerranée à la flotte russe (...)

  • Ukraine : le printemps des peuples est arrivé en Europe

    Zbigniew Marcin Kowalewski 25 mars 2014

    Le Printemps arabe est arrivé en hiver 2010, dans le voisinage de l’Europe : dans les pays situés sur l’autre rive de la Méditerranée. Quatre ans plus tard, on voit que ce printemps des peuples n’est pas seulement arabe. Egalement en hiver, il fait irruption en Europe, bien que, pour l’instant, dans les périphéries extérieures de l’Union européenne.
    Nous ne nous rendions pas compte, probablement, à quel point le processus de l’intégration capitaliste de l’Europe contribuait à l’accumulation explosive des tensions dans ses périphéries proches mais extra-européennes. C’est encore plus vrai à présent, dans ses périphéries le plus proches, désormais européennes, comme nous l’indique l’Ukraine. Le lien fut cette (...)

  • La gauche et l’Ukraine

    Santiago Alba Rico 19 mars 2014

    On est tant surpris par la possibilité rationnelle de trouver des analogies entre des phénomènes apparemment dissociés que, parfois, la raison – ou un certain type de raisonnement – s’incline à ne chercher que de vagues ressemblances entre ceux-ci. La résistance à l’analogie et l’affirmation des différences peuvent conduire à un nominalisme quasiment solipsiste dans lequel chaque chose n’exprime qu’elle-même, sans rapport avec les autres choses. A l’inverse, la tentation de l’analogie peut amener à établir des connexions épidémiques qui finissent par dissoudre toutes les spécificités concrètes dans un réseau de volontés abstraites et opposées. La première tentation s’appelle l’autisme ; la seconde, c’est la (...)

  • 50.000 manifestants à Moscou contre l’attaque de Poutine en Crimée. La gauche ukrainienne et russe s’élève contre la guerre

    Organisations de la gauche russe et ukrainienne 19 mars 2014

    50.000 personnes ont pris part samedi à un rassemblement à Moscou pour s’opposer à l’intervention de la Russie en Ukraine, quelques heures avant que la Crimée vote sur l’opportunité de faire sécession et de rejoindre la Russie.
    Brandissant des drapeaux russes et ukrainiens, les manifestants criaient : "L’occupation de la Crimée est la honte de la Russie." Cette action est une des plus grandes manifestations anti-gouvernementales qui ont lieu à Moscou depuis deux ans. Partis de la place Pouchkine, les dizaines de milliers de manifestants ont défilé tout au long d’une large avenue jusqu’au point de rassemblement final. (1)
    Beaucoup de manifestants ont dit qu’ils avaient honte de l’intervention de la (...)

  • Pas de guerre avec l’Ukraine ! Déclaration du Mouvement socialiste de Russie

    Mouvement socialiste de Russie 4 mars 2014

    La guerre a commencé. Dans le but de protéger et d’accroître les intérêts des oligarques en Russie et de la coterie de Ianoukovitch, les dirigeants de la Russie ont entrepris une invasion de l’Ukraine. Cette agression pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour les peuples ukrainien et russe, et surtout pour la population de la République autonome de Crimée et des régions industrielles du sud-est de l’Ukraine.
    Pour l’Ukraine, cela signifie aussi une escalade des conflits ethniques ; pour la Russie, c’est une consolidation du pouvoir dictatorial, la répression et l’hystérie chauvine avec laquelle l’élite dirigeante sera en mesure de neutraliser la colère des masses dans un contexte (...)

  • Antifascistes européens réveillez-vous ! La peste brune est de retour...

    Yorgos Mitralias 4 mars 2014

    Cette fois il n’y a pas de doute : Monstrueuse et horrible, la menace fasciste est de retour, sans que notre Europe se scandalise outre mesure. La preuve ? Des nazis purs sangs, qui se revendiquent du IIIème Reich et de ses divisions SS et devant lesquels les brutes de l’Aube Dorée grecque font presque figure d’enfants de chœur, occupent des postes parmi les plus névralgiques (ordre public, défense, justice) dans le gouvernement intérimaire ukrainien ! Et en plus, leur présence dans ce gouvernement ne choque point ni nos médias qui se hâtent de les baptiser… « nationalistes » ni nos chers dirigeants européens de tout poil (sociaux-démocrates inclus) qui s’empressent de les reconnaitre comme (...)

  • La menace d’une guerre plane sur l’Ukraine

    Alan Maass, Lee Sustar 3 mars 2014

    Les forces armées russes ont pris le contrôle militaire de la péninsule de Crimée, créant la menace d’une escalade vers une guerre qui pourrait déchirer l’Ukraine et tourner au conflit ouvert entre superpuissances mondiales.
    La prise de contrôle de la Crimée a été la riposte du président russe Vladimir Poutine à la chute du président ukrainien Viktor Ianoukovitch. L’homme fort du régime pro-russe et le symbole de la corruption a fui la capitale Kiev le 21 février après les combats meurtriers entre la police anti-émeutes de son régime et les combattants défendant le soulèvement populaire qui avait, depuis novembre, son centre sur la place Maidan de Kiev.
    La chute de Ianoukovitch et le triomphe du mouvement (...)

  • Ukraine – Quelle victoire ?

    Catherine Samary 27 février 2014

    Près de 80 morts sur les pavés de Maïdan, devenus les martyrs du peuple tout entier révolté, ont fait basculer une part importante de l’appareil politique et policier du président Ianoukovitch, se déclarant « du côté du peuple ». S’agit-il d’une sortie de crise ?
    Le parlement a voté vendredi 21 février le retour à la Constitution de 2004 contre l’évolution présidentialiste du régime, puis décidé la libération de l’opposante libérale Ioulia Timochenko en prison depuis deux ans. Dénonçant un « coup d’Etat », Viktor Ianoukovitch a quitté Kiev et aurait été empêché de s’envoler vers la Russie par les gardes frontières, dans son propre fief du Donetsk. Les députés l’ont déclaré dans l’incapacité d’exercer le pouvoir.
    Le (...)