Justice/Répression

  • Meister-Sprimont : Des astreintes pour casser un piquet de grève : jusqu’à quand nos syndicats laisseront-ils faire ?

    Jean Peltier 25 mars 2013

    Les travailleurs de l’usine Meister à Sprimont sont partis en grève lundi dernier contre les menaces de délocalisation et de licenciements qui pèsent sur leur entreprise. Un piquet de grève a été installé devant l’entreprise. La suite est désormais tristement classique : la direction a saisi la justice et celle-ci a décidé d’imposer des astreintes de 500 euros contre toute personne qui bloquerait l’entrée de l’entreprise. Un huissier est venu vendredi après-midi signifier la décision et la police est intervenue le soir même pour disperser le piquet.
    Est-ce que toute lutte qui implique un piquet de grève est condamnée à se terminer comme cela en Belgique aujourd’hui ? La réponse est simple. C’est oui. Du (...)

  • Occupation de la DG des affaires économiques et financières de la Commission européenne : arrestation d’une trentaine d’activistes

    For a european spring 14 mars 2013

    Dans le cadre des mobilisations européennes « For a European Spring » et après « le tour guidé contre l’austérité » d’hier, la direction générale des affaires économiques et financières de l’Union européenne a été occupée par 150 activistes venus de différents pays européens (Allemagne, Italie, France, Belgique...).
    Après une mise en scène de la remise du prix de l’austérité à Marco Buti (directeur de la DG FIN), les manifestants ont occupé le bâtiment en chantant et en dansant sous les slogans « Occupy Troïka », « Troïka Dégage » ! Une assemblée populaire a été organisée à l’intérieur où chacun pouvait expliquer en quoi consiste les mesures d’austérité dans son pays et quelles mobilisations ont lieu pour y résister. (...)

  • Femmes kurdes exécutées : le silence suspect de la France

    Maxime Azadi 10 mars 2013

    Deux mois après l’assassinat de trois militantes kurdes à Paris, les autorités françaises gardent toujours le silence. Que cachent les autorités ?
    Le 9 janvier dernier, trois femmes kurdes ont été exécutées au cœur de Paris, dans le centre d’information du Kurdistan, près de la Gare du Nord.
    Sakine Cansiz, membre fondatrice du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), Fidan Dogan, représentante du Congrès National du Kurdistan (KNK) et Leyla Saylemez, membre du mouvement de la jeunesse kurde ont été toutes trois assassinées de plusieurs balles dans la tête.
    Pour les kurdes, il n’y a aucun doute, la Turquie est derrière cet assassinat qui viserait notamment les discutions menées avec le leader kurde (...)

  • Pétition : Libérez Andrey Pshenichnikov !

    Avaaz.org 9 mars 2013

    Andrey Pshenichnikov, 25 ans, un Russe né au Tadjikistan et émigré en Israël en 2001, à l’âge de 13 ans. Lors de son service militaire au sein de l’armée israélienne, Andrey s’est rendu compte de l’injustice que font subir l’État d’Israël et son armée aux Palestiniens. Andrey a quitté l’armée, puis, il s’est installé au printemps de l’année 2012 dans le camp des réfugiés palestiniens de Dheishé, près de la ville de Bethléem. Il a demandé à renoncer à sa nationalité israélienne et à obtenir la nationalité palestinienne. Très vraisemblablement sur leur ordre, l’Autorité palestinienne l’a extradé aux Israéliens. Andrey a séjourné ensuite en France au cours de l’été et de l’automne 2012, où il a participé activement aux (...)

  • 10 ans de lutte contre le terrorisme : de la nécessité d’évaluer la loi

    Collectif 28 février 2013

    Depuis les attentats ayant frappés les Etats-Unis en septembre 2001, la lutte contre le terrorisme est devenue l’une des plus grandes préoccupations des Etats et des organisations internationales. Pour ce faire, ceux-ci se sont dotés d’arsenaux juridiques développés, parfois en prenant une incontestable distance avec certaines libertés fondamentales.
    On peut citer, entre autres, les lois relatives aux méthodes particulières de recherche, légalisant certaines pratiques d’enquête policière et renforçant l’arsenal des méthodes à la disposition des services policiers, la loi relative aux méthodes de recueil de données des services de renseignement et de sécurité, ayant le même objectif mais à l’égard de la (...)

  • Valls, réveille-toi ! Libérez Georges Abdallah !

    Chris Den Hond 25 février 2013

    29 ans. Cela fait 29 ans que Georges Ibrahim Abdallah est incarcéré dans les prisons françaises. Emprisonné depuis 1984, il fut condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 1987, à la suite d’une manipulation des services français l’impliquant dans des faits postérieurs a sa détention, pour son activité au sein des Forces Armées Révolutionnaires Libanaises.
    Ayant effectué la totalité de sa peine de sûreté, Georges Abdallah est libérable depuis 1999. En 2002, puis en 2004, ses demandes de libération furent rejetées. Le 21 novembre, il a enfin obtenu un avis favorable à sa demande de libération, assortie d’un arrêté d’expulsion du territoire français. Ce dernier doit être signé par le Ministère de (...)

  • Jugement procès des OGM : la lutte pour l’agriculture durable est criminalisée

    Field Liberation 13 février 2013

    Aujourd’hui, la Cour de Termonde a condamné 11 militants pour des pommes de terre non OGM comme association de malfaiteurs. Il s’agit de la criminalisation de leur participation à l’action non-violente et au débat du 29 mai 2011 qui visait à promouvoir une agriculture durable.
    Ce procès constitue un précédent très dangereux qui pourrait toucher toutes les formes d’action sociale. La justice belge attaque frontalement la liberté d’expression. Une participante est par exemple punie de six mois de prison ferme parce qu’elle a parlé avec la presse.
    Après l’annonce de l’accusation d’association de malfaiteurs, un grand nombre de personnes issues des mouvements environnementaux et agricoles, des universitaires (...)

  • L’incitation indirecte au terrorisme : un terme qui piège la liberté d’expression

    LDH 8 février 2013

    Ce jeudi 7 février, les sénateurs vont procéder au vote d’un projet de loi contenant une extension sensible de la législation anti-terroriste.
    Cette extension, si elle est adoptée, fera peser d’importantes menaces sur l’exercice de la liberté d’expression de certains mouvements sociaux. Et les sénateurs en sont conscients puisque ladite extension est la copie presque conforme d’une proposition de décision-cadre européenne vis-à-vis de laquelle tant la Commission de la Justice de la Chambre des Représentants que celle du Sénat avaient exprimé, à l’unanimité, majorité et opposition réunies, de sérieuses réserves. Las, dans un grand élan d’amnésie collective, le Sénat risque de voter un texte qu’il a (...)

  • De 5 à 94 ans… la même violence d’un système

    Camille Boudjak 23 janvier 2013

    Deux événements récents ont, à juste titre, scandalisé l’opinion publique en ce début d’année 2013. Il y a tout d’abord eu l’expulsion de cette vieille dame, âgée de 94 ans, de sa maison de retraite pour loyers impayés. En pleine trêve hivernale, incapable de vivre seule, cette dame s’est retrouvée aux urgences de l’hôpital de Châteaudun avec ses cartons et sa télé. Peu après, dans une école d’Ustaritz, au Pays-Basque, c’est une fillette de 5 ans qui est expulsée de la cantine par la police municipale parce que sa famille devait 170 euros à la mairie. La fillette a cru qu’on venait l’emmener à l’orphelinat et que ses parents venaient de mourir et ses petits camarades, témoins de la scène, ont imaginé qu’elle (...)

  • Appel : Les 11 arracheurs de pomme de terre OGM ne sont pas seuls, nous sommes tous concernés !

    Field Liberation 15 janvier 2013

    Ce mardi 15 janvier s’est tenu à Termonde le procès des arracheurs de patates OGM. Nous reproduisons ci dessous l’appel signé par une série d’organisations et d’individus en solidarité avec les inculpés et contre la criminalisation d’actions politiques. (Avanti4.be)
    Le 15 janvier 11 inculpés seront jugés pour association de malfaiteurs pour avoir, avec des centaines d’autres citoyens, remplacé à Wetteren des pommes de terre OGM par des pommes de terre bio. Contrairement à ce que certains essaient de faire croire, les 11 inculpés ne sont pas une bande de malfaiteurs ni des extrémistes isolés.
    Les signataires de ce texte témoignent de ce que les « 11 de Wetteren » sont soutenus par un large éventail (...)