Expériences d’auto-organisation

  • 26 Juin : Journée internationale de solidarité avec la lutte des travailleurs de Vio.Me

    VIO.ME. 24 juin 2013

    La lutte des travailleurs de Vio.Me. est désormais une longue histoire, mais elle est aussi un combat d’avenir. C’est l’histoire d’une usine abandonnée par les employeurs, oubliée par l’État et le gouvernement, et ignorée des bureaucraties syndicales. C’est l’histoire d’une usine où, comme dans nombre d’endroits, les travailleurs ont perdu leur emploi dans le contexte d’un désastre que les dirigeants appellent restructuration économique, et que nous préférons nommer crise et faillite du capitalisme mondialisé. C’est une histoire de désastre et de destruction, comme il y en a tant d’autres autour de nous.
    Mais, c’est avant tout l’histoire d’une fraction de la classe ouvrière qui refuse de baisser les bras. (...)

  • ZANON, l’usine sans patrons — Rencontre avec Raúl Godoy

    NPA, Raúl Godoy 12 juin 2013

    Argentine 2001 : la crise économique bat son plein, des centaines d’entreprises ferment, le chômage explose. Les politiques, le patronat local et impérialiste et le FMI ont plongé le pays dans la faillite. « ¡Que se vayan todos ! », « Qu’ils s’en aillent tous », scande la population qui descend dans la rue et refuse de payer la crise.
    Deux présidents sont renversés en décembre 2001 et janvier 2002 ; dans les quartiers, des Assemblées Populaires voient le jour ; les chômeurs, les « piqueteros », se mobilisent pour réclamer leur dû ; et puis dans des dizaines d’entreprises qui veulent mettre la clé sous la porte, les travailleurs sont bien déterminés à ne pas se laisser faire, laisser passer les fermetures et (...)

  • Dossier : Occupations d’usines et autogestion ouvrière en Belgique

    Erik Demeester, Jean Peltier 15 avril 2013

    Le débat sur les occupations d’usines et les expériences de reprise de la production sous gestion ouvrière a été relancé récemment par le redémarrage de l’usine grecque VIO-ME sous forme d’une coopérative ouvrière après une occupation qui aura duré plus d’un an. La Belgique a elle aussi une série d’expériences de ce type dans les années ’70. Erik Demeester et Jean Peltier en retracent ici l’histoire. (Avanti4.be)
    Petite histoire des occupations d’usines en Belgique Erik Demeester
    "Les grèves avec occupation des usines, une des plus récentes manifestations de cette initiative, sortent des limites du régime capitaliste “normal”. Indépendamment des revendications des grévistes, l’occupation temporaire des (...)

  • VIO.ME. : nous pouvons le faire !

    VIO.ME. 25 mars 2013

    Les travailleurs de VIO.ME., une fabrique de matériaux de construction à Thessalonique qui a été abandonnée par ses propriétaires, n’ont plus été payés depuis mai 2011. Ils ont décidé en assemblée générale d’occuper l’usine et de la faire fonctionner sous le contrôle démocratique direct des travailleurs. Après une lutte d’une année qui a attiré l’attention et la solidarité en Grèce et ailleurs dans le monde, ils commencent la production le 12 février 2013 après 3 jours de mobilisation intense.
    Que pouvez-vous faire pour aider ?
    -- Diffuser le message ! Faire suivre cette information à vos amis, contacts et organisations. Notre bouclier contre la répression est notre connexion avec la société ! Le secret de notre (...)

  • Grèce : La coopérative de VIO.ME et les perspectives pour le contrôle des travailleurs en Grèce

    Theodora Polenta 24 mars 2013

    La lutte des travailleurs de l’entreprise Industrial Mineral (VIO.ME) à Thessaloniki est une des plus importantes parmi celles qui ont lieu actuellement en Grèce. Mardi 12 février à marqué le premier jour officiel de production sous le contrôle des travailleurs de l’usine. Ceux-ci posent concrètement la perspective de l’autogestion en réponse aux fermetures, aux licenciements et à une Grèce capitaliste en faillite.
    VIO-ME, de la fermeture à la coopérative
    L’entreprise a été abandonnée par ses propriétaires et les travailleurs laissés sans salaire depuis mai 2011. En septembre 2012, l’allocation qu’ils recevaient de l’Agence pour l’Emploi (OAED) a pris fin. Les travailleurs survivent depuis lors grâce à la (...)

  • Amérique latine : Le territoire comme espace d’émancipation

    Raúl Zibechi 20 février 2013

    Les mouvements de base territoriaux, ruraux et urbains, composés par des indigènes et des afro-descendants, des paysans et des secteurs populaires, ont joué un rôle décisif dans la résistance contre le modèle néolibéral et pour sa perte de légitimité. C’est à partir de leurs territoires qu’ils ont lancé de formidables offensives qui ont ouvert des brèches dans le système des partis sur lequel repose la domination et ils ont modifié la scène géopolitique régionale. De manière directe ou indirecte, ils ont influés sur le local, le national, le régional et le global.
    Ils ont joué et joueront encore à l’avenir un rôle décisif dans la construction d’un monde nouveau. Si ce monde, comme le signale Immanuel (...)

  • Grèce : une usine reprise en autogestion

    Revue Z 13 février 2013

    C’est une première en Grèce : ce mardi 12 février, une usine fermée ré-ouvre en autogestion. A Thessalonique, deuxième ville du pays, les salariés de l’entreprise Viomichaniki Metaleftiki, dite Vio-Me, reprennent les commandes du site de matériaux de construction, à l’arrêt depuis le départ de la direction en mai 2011, avec l’ambition d’adapter la production à leurs valeurs. Dans un pays miné par trois ans d’ajustement structurel, alors que le gouvernement vient d’entamer une vaste opération de police pour éliminer tous les "foyers d’illégalisme du pays", les travailleurs de Vio-Me ont d’urgence besoin de soutien politique, financier et moral. D’où l’appel qui suit.
    Une usine grecque occupée reprise en (...)

  • France : Des pas vers la convergence des luttes

    Guillaume Loïc 10 février 2013

    Durcissement de la crise économique, flambée du chômage et fermetures d’usine en cascade : le climat social se tend et la mobilisation s’amplifie. Goodyear, Renault, ArcelorMittal font la une de l’actualité mais, derrière elles, il y aussi des dizaines de plus petites boîtes anonymes. Grèves et manifestations se multiplient tandis que plusieurs rencontres ont eu lieu ces dernières semaines entre délégations de boîtes en lutte et militants syndicaux combatifs pour sortir les luttes de l’isolement et organiser leur convergence contre le patronat et le gouvernement. Des initiatives qui pourraient être une source de réflexion pour nous aussi en Belgique. Le premier article dresse un tableau de la situation (...)

  • Ford Genk : Un Comité d’Action pour garder le contrôle de la lutte

    Erik Demeester 16 janvier 2013

    La grève se poursuit dans les quatre usines sous-traitantes de Ford, provoquant la poursuite de la paralysie de la production dans l’entreprise. La direction de Ford tente d’empêcher la poursuite des piquets, qui mettent également en rage les directions syndicales. Un Comité d’Action s’est formé pour permettre aux travailleurs de garder le contrôle sur leur lutte. Chronique d’une semaine agitée à Ford Genk avec Erik Demeester, rédacteur au mensuel marxiste flamand Vonk et un des animateurs à Bruxelles des Comités d’Action contre l’Austérité en Europe. (Avanti4.be)
    Que s’est-il passé depuis le référendum ?
    Erik : Lundi 7 janvier, le résultat du référendum – une courte majorité de 54 % pour accepter le (...)

  • Grèce : quelles perspectives pour les anticapitalistes ? (I)

    Antonis Davanellos, Petros Konstantinou 2 décembre 2012

    Les élections législatives de juin 2012 en Grèce, avec la montée spectaculaire du parti de la gauche radicale Syriza, avaient suscité un très vaste débat dans tous les courants de la gauche européenne. Un débat portant notamment sur l’intervention et l’orientation des révolutionnaires dans ce pays, où leurs forces se trouvent divisées entre celles qui participent à la construction de Syriza et celles qui composent la coalition Antarsya. Comme le résument ci-dessous des camarades du NPA : la situation explosive en Grèce pose également d’autres questions d’une importance vitale : « Comment lutter contre une extrême-droite qui attaque physiquement les immigréEs et la gauche ? Quelle stratégie pour les luttes (...)