Asie

  • Hong Kong : Solidarité avec la grève des dockers !

    Tomi Mori 8 avril 2013

    La grève des dockers de Hong Kong se prolonge depuis plus d’une semaine et promet de durer. Les travailleurs s’affrontent à Li Ka-shing, qui est considéré comme l’homme le plus riche d’Asie et propriétaire de l’entreprise qui administre le port de Hong Kong.
    Depuis le 28 mars, plusieurs centaines de travailleurs ont commencé à camper sur les docks de Hong Kong pour exiger une augmentation de 100 HKD (plus ou moins 13 dollars nord-américains) par tour de 8 heures, ce qui représente 20% d’augmentation. Ils dénoncent le fait que depuis 2003 les salaires n’ont pas été augmentés et qu’ils sont aujourd’hui inférieur à ceux de 1997. Les conditions de travail sont pénibles et certains sont obligés de travailler (...)

  • De Manchester au Bangladesh : Les vêtements sales de la mode globale

    Albert Sales i Campos 18 février 2013

    Le 8 mars 1857, un groupe d’ouvrières du textile ont manifesté dans les quartiers les plus riches de New York. Elles protestaient contre leurs conditions de travail. Le 8 mars 1908, 146 ouvrières succombaient dans l’incendie de la fabrique Cotton de New York. Depuis lors, on commémore le 8 mars la Journée Internationale des femmes travailleuses.
    A partir du milieu du XIXe siècle et jusqu’aux premières décennies du XXe siècle, les travailleuses des Etats-Unis et d’Europe ont réclamé une journée de travail de 10 eures, des congés de maternité et d’allaitement, l’interdiction du travail des enfants, le droit à une formation professionnelle et à se syndiquer. Le XIXe siècle nous a laissé le terme de (...)

  • Qui a tué Rojbin, Sakine et Leyla ?

    Regards, Actukurde 3 février 2013

    Les informations divulguées par les médias sur l’assassinat de trois militantes kurdes à Paris le 10 janvier dernier éveillent des doutes sérieux quant à l’impartialité de l’enquête policière. Le matin qui suivit le crime, alors qu’aucune information n’avait encore été divulguée sur le sujet, le représentant de l’AKP Hüseyin Çelik annonçait déjà la direction vers laquelle allait évoluer l’enquête, en définissant ainsi le crime qui venait d’être commis : “exécution au sein de l’organisation”. Et cela malgré l’évidence de la nature politique de ce crime dont le but est d’empêcher la résolution pacifique de la question kurde. La mise en examen d’un kurde, Ömer Güney, a évidement renforcé la thèse d’un « règlement de compte (...)

  • Pakistan : trois partis ont fusionné pour donner naissance au AWP

    Pierre Rousset 29 janvier 2013

    Le 11 novembre dernier, un nouveau parti est né au Pakistan : le Parti awami des travailleurs (Awami Workers Party, AWP). A cette occasion, trois organisations ont fusionné : le Parti ouvrier du Pakistan (Worker’s Party Pakistan, WPP), le Parti awami du Pakistan (Awami Party Pakistan, APP) et le Parti du travail du Pakistan (Labor Party Pakistan, LPP) avec lequel le NPA entretenait déjà des rapports fraternels.
    Chacune de ces organisations était elle-même le produit de regroupements, y compris le LPP, par ailleurs lié à la Quatrième Internationale. Se retrouvent ainsi dans le nouveau parti des traditions issues du trotskisme, des PC pro-Moscou et, dans une moindre mesure, du maoïsme ou d’autres (...)

  • Pakistan : construire la gauche du XXIe siècle

    Aasim Sajjad Akhtar 25 novembre 2012

    Le 11 novembre dernier est né un nouveau parti de la gauche marxiste au Pakistan, le Awami Workers Party (AWP), comme résultat de la fusion entre le Labour Party (LPP), l’Awami Party et le Workers Party dans un congrès qui s’est déroulé à Lahore avec la participation de plus de 500 délégués. En recul depuis plusieurs décennies, c’est un premier pas important pour la relance de la gauche politique au Pakistan et une expérience intéressante de fusion entre courants marxistes issus de traditions distinctes (trotskystes et maoïstes). Nous reproduisons ci-dessous un texte de l’un des promoteurs de ce processus qui explique le contexte et les défis de ce nouveau parti uni de la gauche pakistanaise. (...)

  • Dossier : La Chine est-elle capitaliste ?

    Guillermo Almeyra, Pierre Rousset, Rolando Astarita 21 novembre 2012

    Après un précédent dossier essentiellement consacré à la montée de la lutte des classes en Chine, nous revenons ici sur une série d’autres questions soulevées par l’évolution récente de ce pays clé : les résultats du derniers congrès du PCC et ses luttes internes, les défis de son économie et, surtout, la question de la nature du régime chinois. Pour l’économiste marxiste Rolando Astarista, ou pour Guillermo Almeyra, dont nous reproduisons ici les contributions, elle ne fait aucun doute : il s’agit d’un régime capitaliste. (Avanti4.be)
    Congrès du PC chinois : À l’heure des déchirements fractionnels Pierre Rousset
    Le 18e congrès du Parti communiste chinois s’est réuni du 8 au 14 novembre. Il a renouvelé les (...)

  • Dossier Chine : Montée de la lutte des classes dans l’atelier du monde

    Leo Stern, Mathieu Parant , Minqi Li 7 novembre 2012

    Le jeudi 8 novembre s’ouvre le 18e congrès du Parti communiste chinois dans un contexte national et international particulier. Modernisation et réformes capitalistes accélérées, montée des luttes paysannes et des luttes ouvrières pour les salaires, début d’essoufflement du taux de croissance, tensions stratégiques croissantes avec certains pays voisins… Alors que le poids de la Chine dans une économie capitaliste mondiale en pleine crise semble de plus en plus déterminant, les contradictions et les difficultés internes s’aiguisent. Les préoccupations des dirigeants chinois se centrent sur quatre points qui seront au coeur des débats de ce congrès : comment garantir à la fois un haut taux de croissance (...)

  • Pakistan : après la mort de 300 travailleurs, le LPP appelle à la grève générale

    IGU, LPP 17 septembre 2012

    Plus de 300 travailleurs et travailleuses ont trouvé la mort, le 11 septembre 2012, dans l’incendie dévastateur d’une usine de confection à Karachi et d’une fabrique de chaussures à Lahore, Pakistan. Face au scandale provoqué par la négligence des autorités pakistanaise, IndustriALL Global Union a lancé, aujourd’hui, une campagne LabourStart, en demandant au gouvernement pakistanais de mener une enquête et punir les responsables, et d’indemniser les proches des morts et les personnes blessées.
    Divers rapports indiquent qu’il était impossible d’échapper à l’incendie car le bâtiment ne répondait pas aux normes minimums de sécurité en cas d’incendie et manquait de sorties de secours.
    L’incendie chez Ali (...)