L’Italie s’ajoute à la Grève générale européenne du 14 novembre

Avanti4.be 30 octobre 2012

La Confédération Générale Italienne du Travail (CGIL) a mit fin à son indécision et a appelée aujourd’hui (30 octobre) à un arrêt de travail généralisé de 4 heures pour le mercredi 14 novembre sous le mot d’ordre : « Pour le travail et la solidarité contre l’austérité ».

Après avoir tenté, en vain, de convaincre les autres fédérations syndicales majoritaires (CISL et UiL) de mener une grève générale en front commun, le Comité de direction de la CGIL a finalement rompu les négociations et décidé de s’inscrire dans la Journée d’action européenne de la CES par une grève de quatre heures, gérée au niveau local.

Il s’agit d’une « demi grève générale » qui renonce à mettre directement en cause le gouvernement de Monti, mais pas ses mesures d’austérité. Dans un communiqué, la Secrétaire nationale de la CGIL, Camusso Susanna, explique que « cette grève est pour le travail et la solidarité contre l’austérité. Il est évident que, conformément à la plateforme de la CES, le but central de cette journée de grève sera de changer la loi de stabilité tout comme l’ensemble des politiques du gouvernement. »

La date du 14 novembre est donc chargée de diverses significations, mais la décision de la CGIL est de lui donner avant tout un sens de lutte européenne qui sera certainement gérée de façons diverses et articulées par les différents mouvements et syndicats.

La CGIL, qui était historiquement liée au Parti communiste italien, est la plus ancienne organisation syndicale du pays et compte 6 millions d’affiliés.

Rappelons que des syndicats espagnols, portugais, grecs, maltais et chypriotes organisent une grève générale de 24 heures le 14 novembre, tandis qu’en France et ailleurs une série d’organisations syndicales prévoient des rassemblements et des manifestations. En Belgique, plusieurs secteurs et centrales syndicales de la FGTB (CGSP Wallonne, l’Interprofessionnelle liégeoise de la FGTB, Métallo FGTB-WB, la CGSP-ALR de Bruxelles…) feront grève et/ou appellent les sommets syndicaux à organiser une grève générale.

D’après Tercera Informacion et Il Megafono Quotidiano
http://ilmegafonoquotidiano.globalist.it/news/sciopero-met%C3%A0-ma-sciopero