Thomas Gunzig

  • Bruxellois, soyons patriotes !

    Thomas Gunzig 27 mai 2013

    Bienheureux les Américains. Bienheureux les Allemands, les Hollandais, les Hongrois, les Boliviens et les Birmans. Bienheureux les Croates, les Finlandais, les Malgaches, les Ougandais, les Péruviens, les Tadjiks, les Turkmènes. Bienheureux les Yéménites et tous les autres. Bienheureux les Liégeois, les Carolos, les Ostendais, les Assessois. Bienheureux les Fagnolais, les Amois, les Profondevillois, les Cinaciens, les Anversois, les Malinois. Bienheureux les Dixmudois, les Fouronnais et tous les autres.
    Car sachez que bien malheureux sont les Bruxellois qui n’ont aucun sentiment patriotique. Et ce malheureux état de fait a été relevé par Rudi Vervoort, nouveau Ministre-Président bruxellois qui a (...)

  • Dorénavant, vous ne devrez plus payer d’impôt

    Thomas Gunzig 8 mai 2013

    Ce matin, c’est les bras chargés de bonnes nouvelles que je viens à vous.
    Mais d’abord quelques questions. Alors peut-être que, comme moi, certains matins, lorsque votre réveil sonne, vous n’avez pas du tout envie de vous lever. Et quand finalement vous vous êtes levés, vous avez alors l’impression que sur vos maigres épaules, la vie pèse trop lourd. Oui, peut-être que comme moi, lorsque vous êtes sous la douche — oui, Georges, je me lave — et que lorsque dans votre tête vous passez en revue le planning de la journée, vous avez l’impression que vous n’y arriverez pas. Si parfois, comme moi, sur le chemin du travail, vous avez la folle envie de ne pas vous arrêter pour continuer jusqu’au Pacifique Sud mais (...)

  • Moi aussi, j’ai été agressé…

    Thomas Gunzig 7 mai 2013

    Alors, une fois n’est pas coutume, ce matin, je ne vais pas revenir sur l’actualité. Ce matin, je ne vais pas vous éclairer de ces analyses si subtiles que le monde des médias nous jalouse. Ce matin, je ne vais pas, comme souvent, essayer de vous montrer la lumière au bout du tunnel. Ce matin, je ne vais même pas expliquer à Monsieur Vervoort ma solution pour régler à moindre coût tous les problèmes de Bruxelles. Sachez seulement qu’il était question de vodka et de citron vert. Non, je ne vais pas faire tout ça parce que ce matin, je vais vous parler d’un événement terrible qui m’est arrivé jeudi (...)

  • Les Écolos ne croient plus aux éoliennes

    Thomas Gunzig 23 avril 2013

    Bonjour Georges, bonjour tout le monde,
    Alors, moi, moi qui suis d’ordinaire si joyeux, si confiant, si optimiste, et bien moi, je vous avoue que depuis la semaine dernière, je ne sais plus du tout où j’en suis. Je suis complètement perdu. Avant ce week-end, pourtant tout allait bien. Le monde était bordélique, la réalité semblait faite avec le même chocolat que les tartes Ikea, c’est vrai. Mais avant ce week-end, il y avait des choses qui ne changeaient pas. Le soleil se levait toujours à l’est et se couchait toujours à l’ouest. Amélie Nothomb sortait toujours un roman en septembre. Il y avait toujours des embouteillages aux Quatres Bras de Tervueren à 8h40. Et Laurent Louis oubliait toujours ses (...)

  • J’exerce une influence majeure sur le gouvernement

    Thomas Gunzig 28 mars 2013

    Bonjour Georges, bonjour tout le monde,
    Alors, vous le savez, d’ordinaire, je suis la modestie incarnée. Je la ramène assez peu. Une fois hors de ce studio où je fanfaronne, et bien, je rase plutôt les murs. Je suis si timide que dans les couloirs quand il m’arrive de croiser Cathy Immelen, je regarde par terre en toussant pour éviter qu’elle voit que je rougis en lui balbutiant un « bon… bon… bonjour » de collégien.
    Et oui Georges, je croyais assez peu en moi et jusqu’à hier j’étais convaincu qu’une fois que la chaîne aurait repris ses esprits en me remplaçant par quelqu’un de vraiment doué comme… non ça je ne vais quand même pas vous le dire, je suis quand même pas con à ce point. Enfin bref. J’étais (...)

  • Pourquoi 2,15 % de déficit budgétaire ?

    Thomas Gunzig 14 mars 2013

    Le "café serré" de Thomas Gunzig du 13 mars sur la Première radio...
    Bonjour Georges, bonjour tout le monde,
    Neige, neige, neige.
    Pape, pape, pape.
    Voilà à quoi pouvait se résumer la journée d’hier. Avec à l’arrière de cette mélodie, une ligne de basse un peu effrayante : les mots budget, budget, budget. 2,8 milliards à trouver. Une montagne de pognon pour permettre de ramener le déficit à 2,15 % du PNB conformément aux engagements européens de la Belgique. Ici, je recopiais un bout de l’article.
    Inutile de dire que quand la nouvelle est tombée qu’il va falloir trouver 2,8 milliards, ça a foutu une super mauvaise ambiance au gouvernement. Un peu le principe du radeau et des sandwichs mous. Tant qu’il (...)

  • Le véritable nez anversois ne coule pas

    Thomas Gunzig 4 mars 2013

    La "café serré" de Thomas Gunzig du 20 février sur la Première radio...
    Bonjour Pierre-Yves, bonjour tout le monde,
    Alors ce matin, je voulais juste rendre un hommage tout particulier à la N-VA qui prend une fois encore les décisions courageuses qu’imposent notre époque troublée.
    Vous l’avez vu, Liesbeth Homans, la nouvelle présidente N-VA du CPAS d’Anvers a émis le désir de ne plus fournir d’anti-rétroviraux aux séropositifs sans-papiers. Sauf, peut-être, à condition que le sans-papiers en question s’engage à retourner dans le bête pays pauvre et puant d’où il vient, d’Afrique, d’Asie, du Moyen-Orient ou de Wallonie. Enfin bref, d’où vous voulez mais en tout cas pas de Flandre.
    Alors, vous l’avez vu, tout (...)

  • Les paradoxes, c’est vraiment chouette

    Thomas Gunzig 13 février 2013

    Le « Café serré » de Thomas Gunzig du 29 janvier sur la Première Radio…
    Bonjour Georges, bonjour tout le monde,
    Les températures remontent, la neige fond, la pluie mouille à nouveau. Personne n’est content. Aujourd’hui est bien pire qu’hier mais bien mieux que demain. Bref, les choses rentrent dans l’ordre et nous pouvons à mon avis faire un premier bilan pour ce mardi.
    Vous voulez mon premier bilan ?
    Et bien les gens, décidément, sont plein de paradoxes. Voilà, c’est ça mon bilan.
    Et c’est chouette parce que justement moi j’aime bien les paradoxes. Les paradoxes, c’est exotique, c’est amusant, c’est rigolo et en plus ça fait réfléchir. Les paradoxes. Bon, vous voulez quelques exemples de paradoxes ? (...)

  • Les délocalisations, tout le monde y trouverait son compte !

    Thomas Gunzig 20 janvier 2013

    Le « Café serré » de Thomas Gunzig sur la Première Radio du 16 janvier…
    Bonjour Georges, bonjour tout le monde,
    Alors une nouvelle fois, hier nous apporta la confirmation que dans notre pays, les gens ont malheureusement bien souvent l’esprit étroit. Mais oui, l’étroitesse d’esprit. Toutes les civilisations en ont souffert. Dénonçant les avant-gardes, méprisant les talents, condamnant les génies. Et la nôtre ne fait pas exception.
    Alors, Georges, j’imagine que comme moi vous avez entendu que le helpdesk du Forem avait été délocalisé au Maroc. Et que, comme moi Georges, parce que vous êtes un homme éclairé, vous n’avez pas manqué d’être surpris et attristé devant ces hauts cris, cette indignation (...)

  • Les vieux…

    Thomas Gunzig 11 janvier 2013

    Le « Café serré » de Thomas Gunzig sur la Première Radio de ce jeudi 10 janvier…
    Bonjour Georges, bonjour tout le monde,
    Alors, aujourd’hui, je n’avais pas envie de parler de quelque chose de précis. Non, j’avais envie de changer un peu. Et j’avais envie de faire quelques généralités sur une catégorie sociale que nous connaissons bien et à laquelle, si tout se passe bien, nous appartiendrons tous un jour. Aujourd’hui donc j’avais envie de parler des vieux.
    Les vieux. Alors les vieux, nous le savons il y en a principalement deux catégories.
    Il y a évidemment les gentils vieux qu’on aime bien. Les vieux qui sentent un peu le biscuit et le désinfectant. Les vieux qui jouent avec bienveillance au parc avec (...)