Tariq Ali

  • La révolte des vassaux : Le Parlement britannique vote contre la guerre en Syrie

    Tariq Ali 1er septembre 2013

    Réjouis-toi ! Réjouis-toi ! Le premier maillon de la chaîne de la vassalité s’est brisé. Il n’y a pas de doute qu’ils vont le réparer, mais nous devons célébrer ce moment d’indépendance tant qu’il dure. Pour la première fois en 50 ans, la Chambre des Communes a voté contre une participation à une guerre impérialiste.
    Conscients de la profonde et continue opposition dans le pays et parmi les militaires, les membres du Parlement ont décidé de représenter la voix du peuple. Les discours des trois leaders (des conservateurs, des libéraux et des travaillistes, NdT) ont été assez pathétiques. Ni l’amendement de l’opposition (travailliste, NdT) ni la résolution en faveur de la guerre n’ont pu obtenir suffisamment de (...)

  • Un nouveau cycle de luttes dans le monde ? (IV) — Une réponse à Asef Bayat. Entre le passé et l’avenir

    Tariq Ali 28 août 2013

    Le coup d’Etat contre-révolutionnaire en Egypte, les vives tensions en Tunisie et l’évolution de plus en plus dramatique du processus en Syrie posent la question d’un « bilan » et d’une évaluation provisoire du dit « Printemps arabe » et, surtout, de la caractérisation de ce dernier. Nous publions ci-dessous une réponse faite par l’écrivain et essayiste de gauche Tariq Ali à un texte d’Asef Bayat qui aborde ces questions - à noter que ce débat s’est déroulé avant le coup d’Etat militaire en Egypte. (Avanti4.be)
    Deux ans après le début des révoltes qui ont éclaté partout à partir du printemps 2011, comment devons nous juger les résultats, la scène politique fragmentée en Egypte et en Tunisie, les conflits (...)