Sadri Khiari

  • Tunisie : Quand l’Histoire recule par le bon côté

    Sadri Khiari 17 août 2013

    Deux cent cinquante mille ? Cent cinquante mille ? Peu importe les chiffres : nul ne peut contester l’ampleur extraordinaire de la mobilisation nationale qui s’est exprimée hier soir au Bardo. Une logistique impressionnante, de mystérieuses sources de financement, des complicités suspectes, certes.
    Mais seuls le ressentiment, la mauvaise foi ou un aveuglement volontaire peuvent prétendre que le rassemblement d’une foule aussi nombreuse à l’échelle de la Tunisie procède simplement de la manipulation. Des bourgeois de la Marsa, des chômeurs de Menzel Bouzaïene, des salariés d’un peu partout, des artistes « post-modernes », des gens venus juste pour faire la fête ou être dans le « mouv’ », bref une (...)