Rolando Astarita

  • L’impérialisme chez Lénine : Une analyse critique

    Rolando Astarita 23 mai 2014

    La question de l’impérialisme affleure dans de nombreuses discussions sur la relation entre les pays capitalistes les plus puissants et les plus « arriérés ». Une bonne partie de la gauche radicale continue à fonder ses analyses sur les thèses léninistes de l’impérialisme. Cela fait des années que je soutiens que ces thèses ne permettent pas de comprendre le mode de production capitaliste d’aujourd’hui et que la perspective contenue dans « Le Capital » de Marx (qui repose sur la théorie de la valeur-travail et de la plus-value) permet une approche plus juste.
    Trois questions, au moins, m’ont poussé à réaliser cette révision critique. En premier lieu, par le constat que la thèse du « monopolisme » (les (...)

  • La répression bourgeoise, Marx et l’« Etat libre »

    Rolando Astarita 10 avril 2014

    Le soutien de larges secteurs de la gauche latino-américaine à la répression menée par le gouvernement chaviste contre l’opposition réactualise le débat sur l’attitude des marxistes face à l’Etat bourgeois et à son appareil répressif. Dans la gauche d’aujourd’hui domine largement l’idée qu’il est profitable pour la classe ouvrière qu’existe un Etat « fort », capable de guider l’économie vers une sorte de « socialisme d’Etat bonapartiste » - pour reprendre une expression de Lénine. On pense que le capitalisme « populaire », ou orienté par l’Etat, légitime et exige un appareil répressif puissant et consolidé. C’est pour cela, et sous le prétexte de « combattre la droite », qu’on va jusqu’à applaudir les arrestations (...)

  • Les révolutionnaires et les institutions

    Rolando Astarita 1er décembre 2013

    En Argentine, au second tour des élections partielles du 27 octobre dernier, la gauche révolutionnaire a connu une percée significative. Le Front de Gauche et des Travailleurs (FIT) - qui rassemble essentiellement trois organisations trotskystes : le Parti Ouvrier, le Parti des Travailleurs Socialistes et la Gauche Socialiste - a obtenu 1,2 million de voix (soit 5 % à l’échelle nationale), avec des pointes importantes dans les provinces de Salta (19%), Mendoza (14%), Santa Cruz (11%) et Neuquén (10%). Trois députés du FIT ont été élus au Parlement national et plusieurs autres au niveau des régions. Dans la ville de Salta, le FIT est également arrivé en tête. Cette évolution amène l’économiste (...)

  • Arguments contre l’exploitation

    Rolando Astarita 20 octobre 2013

    A une époque où beaucoup de personnes (y compris des intellectuels de gauche et des dirigeants syndicaux) s’abaissent à « remercier » le gouvernement pour telle ou telle concession, et où bon nombre d’autres nous abreuvent de promesses électorales, il convient de souligner que la société capitaliste est une société qui repose sur l’exploitation.
    Cela signifie, entre autres choses, que ce que les travailleurs perçoivent comme salaire n’est rien de plus qu’une partie des richesses qu’ils ont produit. Bien entendu, ceci est une idée inacceptable pour les défenseurs de l’ordre existant. Car si exploitation il y a, les exploités n’ont alors strictement aucune raison de dire merci à qui que ce soit, vu qu’ils ne (...)

  • Sur les méthodes de discussion dans la gauche marxiste

    Rolando Astarita 18 septembre 2013

    L’une des choses qui fait le plus de tort aux mouvements de gauche, et en particulier à ceux qui se réclament du marxisme, sont les formes et les méthodes à travers lesquelles on « tranche » les débats politiques et idéologiques. Il est fréquent dans ces milieux que, face aux divergences, on lance des invectives injurieuses et des calomnies les plus diverses.
    Pour ne pas généraliser de manière abstraite, je présente ici quelques exemples tirés de mon expérience personnelle. (…). Pour avoir exprimé mon opinion que l’URSS avait cessé d’être un Etat ouvrier plusieurs décennies déjà avant sa chute, j’ai été accusé par un écrivain du Parti Ouvrier (organisation trotskyste « orthodoxe » argentine, NdT) d’être un « (...)

  • Rapports de production et chômage

    Rolando Astarita 28 mars 2013

    Dans le cours d’une discussion, la question est apparue de savoir si le capitalisme peut exister sans chômage. Certains lecteurs ont affirmé que le capitalisme ne peut pas fonctionner avec le plein emploi puisque l’armée de réserve des chômeurs est le moyen par lequel ont met une limite à l’augmentation des salaires, de sorte que la plus-value n’en soit pas sérieusement affectée.
    Par « sérieusement », nous entendons qu’elle ne baisse pas au point que le capitaliste n’ait plus aucun incitant pour accumuler. En appui à cette position, on a également soutenu que, historiquement, le mode de production capitaliste a recréé, périodiquement, de grandes armées de chômeurs.
    En principe, je suis d’accord avec la (...)

  • Dossier : La Chine est-elle capitaliste ?

    Guillermo Almeyra, Pierre Rousset, Rolando Astarita 21 novembre 2012

    Après un précédent dossier essentiellement consacré à la montée de la lutte des classes en Chine, nous revenons ici sur une série d’autres questions soulevées par l’évolution récente de ce pays clé : les résultats du derniers congrès du PCC et ses luttes internes, les défis de son économie et, surtout, la question de la nature du régime chinois. Pour l’économiste marxiste Rolando Astarista, ou pour Guillermo Almeyra, dont nous reproduisons ici les contributions, elle ne fait aucun doute : il s’agit d’un régime capitaliste. (Avanti4.be)
    Congrès du PC chinois : À l’heure des déchirements fractionnels Pierre Rousset
    Le 18e congrès du Parti communiste chinois s’est réuni du 8 au 14 novembre. Il a renouvelé les (...)