Miguel Angel Criado

  • Les géants d’Internet réinventent le colonialisme

    Miguel Angel Criado 1er septembre 2013

    Quand une multinationale pétrolière, forestière ou minière construit une route dans une quelconque jungle amazonienne ou dans quelque endroit perdu d’Afrique, tout le monde a clairement à l’esprit qu’elle est motivée par des intérêts économiques. Pourquoi alors, lorsque Facebook annonce un plan aussi ambitieux que vague pour amener Internet aux plus pauvres de la planète, parle-t-on de philanthropie ?
    Il est dans la nature de toute entreprise de maximiser ses profits et, pour cela, d’élargir sans cesse ses marchés. Les pays du Premier Monde sont des sociétés hyper-connectées où les grandes entreprises d’Internet peuvent difficilement croître encore plus et où une grande majorité des habitants ont déjà (...)