Maxime Azadi

  • Femmes kurdes exécutées : le silence suspect de la France

    Maxime Azadi 10 mars 2013

    Deux mois après l’assassinat de trois militantes kurdes à Paris, les autorités françaises gardent toujours le silence. Que cachent les autorités ?
    Le 9 janvier dernier, trois femmes kurdes ont été exécutées au cœur de Paris, dans le centre d’information du Kurdistan, près de la Gare du Nord.
    Sakine Cansiz, membre fondatrice du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), Fidan Dogan, représentante du Congrès National du Kurdistan (KNK) et Leyla Saylemez, membre du mouvement de la jeunesse kurde ont été toutes trois assassinées de plusieurs balles dans la tête.
    Pour les kurdes, il n’y a aucun doute, la Turquie est derrière cet assassinat qui viserait notamment les discutions menées avec le leader kurde (...)