Josep Maria Antentas

  • Game of Thrones : Abdication, république et processus constituants

    Antonio Liz, Josep Maria Antentas 3 juin 2014

    Les choses deviennent sérieuses. La crise politique, nourrie par trois années de révolte sociale face aux politiques d’austérité et par l’émergence du processus indépendantiste catalan, s’est transformée en une véritable crise de régime. La couronne, le pouvoir judiciaire et le bipartisme sont tous frappés par des niveaux de désaffection sans précédent. Les récentes élections du 25 mai ont été la première traduction électorale de cette dynamique de crise politique généralisée. Elles ont marqué le commencement de la fin du bipartisme et signifié l’irruption de ce qui est en passe de devenir un cauchemar politique croissant pour le système des partis dominants : « Podemos ».
    Le navire de la Transition n’est plus (...)

  • Etat espagnol : Crise du bipartisme et percée de la gauche radicale

    Daniel Albarracín, Josep Maria Antentas, Raúl Camargo 26 mai 2014

    Les élections européennes du 25 mai dans l’Etat espagnol représentent un séisme politique avec l’importante chute électorale des deux principaux partis (PP et PSOE) et la progression spectaculaire de la gauche radicale. Ces deux faits sont le fruit de la terrible crise économique et sociale que traverse le pays, des dures politiques d’austérité imposées par la bourgeoisie ainsi que des luttes sociales qui se succèdent depuis l’émergence du mouvement des « Indignés » en mai 2011. Ces résultats expriment ainsi la forte érosion du bipartisme et la crise de plus en plus profonde que connaissent un régime et des institutions issues de la Transition et de la Constitution de 1978 adoptée après la chute de la (...)

  • Catalogne : Un Processus Constituant pour décider de tout

    Esther Vivas, Josep Maria Antentas 16 octobre 2013

    Dans le contexte d’une montée en puissance des aspirations indépendantistes en Catalogne, un nouveau mouvement politico-social original émerge avec le projet d’initier un processus constituant liant étroitement la question nationale et la question sociale. Ce mouvement, nommé « Procés Constituent en Catalunya » ("Processus constituant en Catalogne"), décentralisé et favorisant l’auto-organisation au niveau local ainsi que les alliances avec les mouvements sociaux contre l’austérité, compte désormais 44.000 adhésions à son appel et a tenu ce dimanche 13 octobre une assemblée générale réunissant près de 4.000 personnes à Barcelone. Esther Vivas et Josep Maria Antentas, membres de l’organisation anticapitaliste (...)

  • Catalogne : Indépendance et processus constituant

    Josep Maria Antentas 3 mars 2013

    Les croissants scandales de corruption qui éclaboussent la politique catalane, l’espionnage intra et inter partis et la nouvelle vague imminente de coupes sociales du gouvernement d’Artur Mas indiquent sans équivoque possible que l’instabilité politique et sociale sera la note dominante à mesure qu’avance le processus de « transition nationale » catalan. Un processus en permanence entrecroisé avec une crise économique qui va durer longtemps.
    Le parti CiU (Convergence et Union, droite nationaliste, NdT) doit gérer une situation dans laquelle le pouvoir financier catalan assiste alarmé à la dynamique d’instabilité institutionnelle ouverte et pousse pour faire marche arrière, tandis que sa base sociale a (...)

  • « Nous avons perdu la peur comme citoyens, mais comme travailleurs c’est la résignation qui prédomine encore »

    Brais Benitez, Esther Vivas, Josep Maria Antentas 6 janvier 2013

    L’année 2011 restera dans les mémoires comme l’année des révoltes. Les soulèvements du printemps arabe ont allumé la mèche du Mouvement du 15-M dans l’Etat espagnol. La vague des mobilisations a déferlé de Madrid à Barcelone et d’Athènes à New York à partir d’un sentiment commun : l’indignation. Mais dans quelle mesure peut-on comparer les révoltes arabes avec les mouvements indignés ? Répondent-ils à des causes communes ? Ces nouvelles formes de mobilisation ont-elles remplacé déjà remplacé les protestations syndicales traditionnelles ? Jusqu’où va la crise de la démocratie ? Ce sont ces questions, et d’autres encore, qu’abordent Esther Vivas et Josep Maria Antentas, experts en mouvements sociaux, dans leur (...)