Gerard Snels

  • Henry Ford, « le Mussolini de Detroit »

    Gerard Snels 11 novembre 2012

    Henry Ford (1863-1947) fut le fondateur de la Ford Motor Company et y introduisit le système du travail à la chaîne. Son nom est lié au « fordisme », production en masse de biens bon marché allant de pair avec de hauts salaires pour les ouvriers. Ford avait une vision globale, dans laquelle la consommation était la clé d’une vie heureuse. Il était fortement opposé aux syndicats ; ce n’est qu’en 1941, comme dernier fabricant d’autos de Detroit, qu’il a reconnu l’United Auto Workers Union.
    De 1920 à 1927 il a sponsorisé un hebdomadaire qui, à côté d’autres articles discutables, défendait des points de vue fortement antisémites. Ce journal publia aussi les outrageants « Protocoles des Sages de Sion ». En (...)