Costas Douzinas, Hara Kouki, Antonis Vradis, Sotiris Panagiotis

  • Grèce : L’Aube Dorée décapitée ? Mais le racisme d’Etat est toujours là…

    Costas Douzinas, Hara Kouki, Antonis Vradis, Sotiris Panagiotis 6 octobre 2013

    Comme le soulignent les auteurs des deux textes que nous reproduisons ici, l’arrestation des chefs du parti néonazi grec Aube Dorée constitue sans doute un tournant politique et un soulagement pour les victimes de cette bande criminelle. Mais elle ne règle nullement la question du lourd climat de racisme institutionnel et de menaces antidémocratiques qui prévaut en Grèce et dont le gouvernement de ce pays (avec ses politiques d’austérité et sécuritaires) est le premier responsable. (Avanti4.)
    L’arrestation de la direction néonazie servira à peine à combattre le racisme institutionnel
    Costas Douzinas, Hara Kouki, Antonis Vradis
    Imaginons un Athénien qui serait parti en voyage à l’étranger pendant (...)