Analyses

  • Dette, appropriation des corps, travail reproductif et libération des femmes. Entretiens avec Silvia Federici

    Ana Requena Aguilar, Hibai Arbide Aza, Silvia Federici 8 juillet 2014

    L’auteure de « Caliban et la sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive », (Entremonde/Senonevero, 2014), la théoricienne féministe Silvia Federici, est née en 1942 à Parme, en Italie, c’est dans ce pays qu’elle fait ses premiers pas dans l’activisme. En 1967, elle s’installe aux Etats-Unis où elle participe activement au mouvement étudiant, aux mobilisations contre la guerre du Vietnam, au mouvement pour les droits civils et, surtout, au mouvement féministe. Dans les années 1980, elle vit au Nigeria où elle donne des cours à l’Université de Port Harcourt et participe à des organisations de femmes en lutte contre les politiques d’ajustement structurel. Elle est aujourd’hui professeure de Philosophie (...)

  • La déshumanisation des Palestiniens par Israël est un impératif politique

    Santiago Alba Rico 5 juillet 2014

    Après l’enlèvement et l’assassinat de Mohamed Abu Khdeir, jeune palestinien de 16 ans, la police israélienne – nous disent les médias - « mène une enquête pour savoir s’il s’agit d’une vengeance d’extrémistes pour l’assassinat de trois adolescents israéliens » quelques jours auparavant. Il semble raisonnable d’enquêter sur les motivations d’un assassinat et d’arrêter ses auteurs, mais cette même « enquête » révèle l’anomalie structurelle sur laquelle reposent les pratiques policières en Israël.
    Quand, il y a trois semaines, trois adolescents israéliens ont été enlevés puis assassinés, ni la police, ni le gouvernement israéliens n’ont pris la peine d’enquêter pour savoir s’il ne s’agissait peut être pas d’un acte de (...)

  • Amérique latine : La « Lula-isation » de la gauche

    Pablo Stefanoni 3 juillet 2014

    Depuis la fin des années 1990, l’Amérique latine connaît un processus de transition qu’on caractérise, faute d’un terme plus précis, de post-néolibéralisme et que le président équatorien Rafael Correa a appelé un « changement d’époque ».
    Il s’agit, sans aucun doute, d’une grande variété d’expériences difficilement réductibles à la classification répandue sur les « deux gauches ». Ce clivage, qu’Álvaro Vargas Llosa a synthétisé – en utilisant une métaphore manichéenne – comme opposant les « gauches végétariennes » (Chili, Brésil, Uruguay) et les « gauches carnivores » (Venezuela, Bolivie, Equateur), prend le risque de figer une image trop restreinte de processus traversés par une grande diversité de caractéristiques et (...)

  • Retour sur les élections européennes : L’énigme européenne

    Cinzia Arruzza 3 juillet 2014

    Tout le monde a quelque chose à dire au sujet des dernières élections européennes. Et, en effet, sur base d’un simple coup d’œil, il est facile de faire des déclarations sur l’état de la politique sur le continent. La plupart de celles-ci soulignent l’abstention massive, la montée de partis eurosceptiques d’extrême-droite qui s’opposent à l’UE, la crise de la social-démocratie, et même quelques gains pour la gauche radicale.
    Un regard un peu plus attentif sur les données invite cependant à plus de prudence. Les deux points les plus importants qui doivent être soulevés sont de savoir si ces élections montrent de manière univoque une désaffection croissante des citoyens envers le projet de l’Union européenne (...)

  • Ukraine : des gardes blancs russes dans le Donbass

    Zbigniew Marcin Kowalewski 30 juin 2014

    Il n’y a pas de révolution dans le Donbass, pas même de mouvement de masse, écrit Zbigniew Marcin Kowalewski, rédacteur en chef adjoint de l’édition polonaise du Monde diplomatique. Ils n’existent que dans la propagande des partisans d’un mouvement séparatiste armé, dirigé par des nationalistes d’extrême droite. Importés de Russie, ils aspirent à la restauration de l’empire tsariste. Au Kremlin, on soutient cette réincarnation des Gardes blanches et des Centuries noires qui déstabilise l’Ukraine, mais, à ce qu’il paraît, on en a également peur.
    Le 22 avril dernier, Boris Kagarlitsky affirmait que « on ne pouvait pas expliquer l’insurrection réussie de centaines de milliers, voire même de millions de personnes (...)

  • La Belgique, l’UE et la colonisation galopante des terres palestiniennes. S’indigner ne suffit pas !

    Dominique Waroquiez 30 juin 2014

    Il y a dix ans, le 9 juillet 2004, la Cour Internationale de Justice (CIJ) a remis un avis juridique au sujet du Mur que construisait Israël au-delà de la ligne verte, dans les territoires palestiniens occupés : négatif. Elle rappelait l’illégalité de la politique de colonisation israélienne , un Etat occupant ne pouvant transférer une partie de sa population dans les territoires occupés. Elle ajoutait : tous les Etats sont dans l’obligation de ne pas reconnaître la situation (...).
    En 2005, Israël a, certes, contraint les colons d’évacuer Gaza mais en continuant d’encourager la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, et de briser militairement tout mouvement de contestation des Palestiniens (...)

  • Podemos : Le défi de la démocratie interne

    Alejandro Torrús, Miguel Muñoz 28 juin 2014

    Podemos [nouveau parti de gauche radicale dans l’Etat espagnol, voir ici] est un instrument démocratique au service de la citoyenneté. Tel est le message qu’ont porté partout ses dirigeants, ses promoteurs et sa base depuis la présentation de l’initiative. Comme preuve de cela : les élections primaires ouvertes (au sein de Podemos afin de désigner ses candidat-e-s aux élections, NdT) ou l’élaboration du programme électoral que Podemos a présenté aux élections européennes. Néanmoins, l’initiative à peine lancée, et après son succès électoral, le nouveau parti se trouve devant le défi de construire une nouvelle forme d’organisation politique qui ne reproduise pas les erreurs des partis traditionnels et qui (...)

  • Pourquoi l’Irak se déchire-t-il ?

    Ashley Smith 23 juin 2014

    La prise de la deuxième plus grande ville d’Irak, Mossoul, suivie de la percée militaire des insurgés opérant sous la bannière de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a fait exploser une nouvelle guerre civile qui pourrait intensifier les conflits religieux dans tout le Moyen-Orient.
    L’Iran vient d’envoyer Qasem Soleimani, commandant d’une division d’élite de la Garde révolutionnaire, accompagné de conseillers et de 2.000 soldats, à Bagdad pour appuyer le gouvernement central dominé par les chiites. A la frontière nord de l’Irak, la Turquie envisage de passer à l’action pour récupérer les membres du personnel de son consulat à Mossoul qui ont été enlevés par IEIIL. Et Barack Obama a déclaré de (...)

  • Aux origines de la crise en Irak

    Andrew Cheeseman, Mick Armstrong 23 juin 2014

    L’avancée fulgurante des djihadistes de l’Etat islamique de l’Irak et du Levant dans le nord de l’Irak a amené médias et journalistes à revenir sur les événements des dernières années pour tenter d’expliquer l’effondrement brutal de l’armée irakienne et le soutien accordé par une partie de la population sunnite aux djihadistes.
    Ces retours en arrière remontent à la guerre lancée par Georges Bush fils en 2003 qui aboutit à la chute de Saddam Hussein, ou à celle menée par son père contre le même Saddam Hussein en 1991, voire à la victoire de Khomeiny en Iran en 1979 et à la guerre entre l’Iran et l’Irak qui a suivi. Mais très rares sont ceux qui remontent aux véritables origines des problèmes dans la région – la (...)

  • Russie : « La crise économique naissante se transformera tôt ou tard en crise sociale et politique ». Entretien avec Ilya Budraitskis

    Anton Thun, Ilya Boudraitskis 23 juin 2014

    Le militant marxiste russe Ilya Budraitskis, membre du Mouvement Socialiste de Russie (Rossiyskoye Socialisticheskoye Dvizheniye, section russe de la IVe Internationale) analyse ici les contradictions du régime de Poutine en Russie, la crise économique naissante, ses probables conséquences, la question de l’annexion de la Crimée et les divisions au sein de la gauche russe. A noter que cet entretien, mené par Anton Thun pour la revue allemande « Marx21 », a été réalisé le 20 avril dernier, avant la dégradation et la militarisation du conflit ukrainien. (Avanti4.be)
    Manifestation en faveur de Poutine d’une part et manifestation contre Poutine d’autre part : les informations qui viennent de Russie sont (...)