Analyses

  • Où va l’Ukraine un mois après les manifestations de masse ?

    Alan Maass, Lee Sustar 22 décembre 2013

    L’Ukraine vient de connaître un mois de manifestations de masse, principalement dans la capitale Kiev mais aussi dans plusieurs autres grandes villes du pays. Cette vague d’opposition est le produit tout à la fois d’une crise économique profonde, d’un mécontentement populaire face à un gouvernement autoritaire et d’un désir généralisé d’échapper une fois pour toutes aux pressions impériales de la Russie. Mais les choses sont loin d’être simples. D’une part, les partis et les personnalités qui apparaissent comme leaders des manifestations anti-gouvernementales sont pour la plupart des conservateurs de centre-droit, de droite et même d’extrême-droite (dans le cas du parti Svoboda). Et, d’autre part, les (...)

  • « On ne peut pas sauver la planète sans penser à l’émancipation sociale ». Entretien avec Ulrich Brand

    Diego Sztulwark, Ulrich Brand, Verónica Gago 22 décembre 2013

    Ulrich Brand est un politologue et un économiste allemand qui promeut la nécessité d’une théorie critique pour aborder ce qu’il appelle la financiarisation de la nature, les dispositifs de gouvernance globale et les transformations de l’Etat. Dans cet entretien, il expose les fondements de sa vision et analyse la crise du capitalisme et les défis actuels du Sud. Entretien réalisé par Verónica Gago et Diego Sztulwark pour le quotidien argentin « Página 12 », le 23 avril 2012. (Avanti4.be)
    Comment se relie aujourd’hui la critique du développement et la question de la crise ?
    Ulrich Brand : Au Sommet de Copenhague de 2009 sur le changement climatique, on a formulé pour la première fois dans les (...)

  • « Sales fouteurs de merde ». A propos d’une brochure de la FGTB

    Jean Peltier 16 décembre 2013

    Cette accroche vigoureuse n’est pas de la rédaction d’Avanti (nous sommes bien trop polis pour cela !). C’est par contre le titre d’une brochure que la FGTB a publiée il y a quelques mois afin de donner, à travers une dizaine de portraits de délégué-e-s et militant-e-s, un autre visage aux syndicalistes que celui des "sales fouteurs de merde" si souvent dénoncés à l’occasion de grèves et d’actions. Mais cette brochure est aussi l’occasion pour les numéros 1 et 2 de la FGTB, le président Rudy De Leeuw et la secrétaire générale Anne Demelennne, de donner rapidement leur vision du rôle des délégués. Et là, c’est à tomber le cul par terre...
    L’essentiel de la brochure, ce sont donc dix portraits de délégué-e-s, (...)

  • Démocratie et géopolitique

    Santiago Alba Rico 15 décembre 2013

    La géopolitique existe, sans aucun doute, comme existent les pièges à oiseaux et les barrières électrifiées, et nous sommes obligés de circonscrire notre analyse et nos décisions dans le cadre de ses sévères lois. On appelle cela le réalisme, et une certaine dose de réalisme est toujours nécessaire à condition qu’on se souvienne toujours que la réalité est ici un résultat historique – un piège à oiseaux et non une donnée météorologique – et que ses sévères lois ont à voir avec la conservation et la souveraineté des Etats et non avec la libération et la souveraineté des peuples.
    Je veux dire par là qu’il ne peut pas y avoir de politique étrangère de gauche dans un monde dans lequel la souveraineté nationale, (...)

  • Egypte : « Nous n’avons pas besoin de permission pour protester ! »

    Des camarades du Caire, Jacques Chastaing 12 décembre 2013

    La loi draconienne anti-protestation imposée par le régime militaire issu du coup d’Etat de juillet dernier ne dissuadera pas les Egyptiens de retourner dans les rues au nom de la révolution du 25 Janvier. Ci-dessous, une lettre rédigée par des activistes égyptiens.
    Le 26 novembre 2013, nous avons vu la première mise en œuvre d’une nouvelle loi égyptienne interdisant de facto toute protestation non approuvée et réglementée par le Ministère de l’Intérieur. C’est le même ministère de l’Intérieur dont les soldats ont tué des milliers de manifestants et torturé et mutilé des dizaines de milliers d’autres anonymes au cours de ces dernières années. Cet appareil de sécurité agit avec une arrogance renouvelée depuis (...)

  • Les deux visages de Nelson Mandela

    Tom Bramble 8 décembre 2013

    La mort de Nelson Mandela vient de mettre un terme à l’existence d’un homme qui personnifiait la résistance héroïque à l’apartheid, une lutte à laquelle qui a consacré toute sa vie, même lorsque cela signifiait pour lui un immense coût personnel. Cependant, Mandela a été aussi le sauveur du capitalisme sud-africain, condamnant ainsi tant de ses compatriotes à continuer de subir de terribles difficultés, même après la destruction du régime de l’apartheid. Sa grande popularité en Afrique du Sud, du plus pauvre jusqu’à l’ultra-riche, ne peut être comprise sans prendre en compte ces deux faits.
    Mandela a été aimé par les masses en raison de son immense dévouement et de son sacrifice pour la cause, incarné par les (...)

  • Accord Iran-Etats-Unis : Un bouleversement géopolitique majeur

    Raúl Zibechi, Siamak Khatami, Yassamine Mather 8 décembre 2013

    L’accord entre les puissances occidentales et l’Iran sur le programme nucléaire de ce dernier représente un tournant dans la situation géopolitique régionale et mondiale. Dans ce dossier, Yassamine Mather, souligne que les sanctions visaient essentiellement le peuple iranien afin d’atteindre un changement de régime par le haut, l’accord représente ainsi un succès partiel pour l’impérialisme et il est plus que jamais nécessaire de construire une solidarité active avec les travailleurs et les militants syndicaux iraniens contre la répression. Raúl Zibechi replace cet accord dans l’évolution rapide d’un contexte géopolitique plus large où l’hégémonie étatsunienne fondée sur le pétrodollar est sérieusement (...)

  • Dossier : Grèves du précariat dans la restauration rapide aux Etats-Unis. Vers un syndicalisme alternatif ?

    Celeste Murillo, Juan Andrés Gallardo, Karel Yon 4 décembre 2013

    « Les grèves dans la restauration rapide, initialement parties de New York et Chicago en novembre 2012, ont atteint une soixantaine de villes des États-Unis le 29 août dernier, impliquant plusieurs milliers de travailleurs. Ce processus a suscité d’autant plus d’intérêt qu’il apparaissait hautement improbable étant donné la précarité du secteur et la quasi inexistence de toute présence syndicale. » , écrit Karel Yon. Une vague de grèves et de mobilisations qui font suite aux luttes partiellement victorieuses chez Wal-Mart. Que se passe-t-il au sein de ce « précariat » et, plus généralement, dans la classe ouvrière nord-américaine ? Quelles alliances et quelles perspectives ou limites s’inscrivent dans ces (...)

  • Féminisme : « La gauche radicale aujourd’hui est inadaptée ». Entretien avec Richard Seymour

    Ankica Čakardić, Nikolina Rajković, Richard Seymour 1er décembre 2013

    Nous reproduisons ici une traduction de l’interview de Richard Seymour réalisée par des militantes croates pour le journal « ZAREZ ». Richard Seymour est journaliste, militant marxiste, ancien membre du SWP (Socialist Workers Party, l’une des principales organisations d’extrême-gauche en Grande-Bretagne). Il fait partie de la vague de militants qui ont quitté le SWP suite à la gestion désastreuse par cette organisation d’une situation d’abus sexuels par un membre historique à l’encontre d’une militante. Lui et d’autres ont alors formé le groupe International Socialist Network (ISN), dont la préoccupation sur les questions démocratiques, féministes et de fonctionnement interne des organisations fait (...)

  • Une élue de gauche radicale à Seattle

    Barry Sheppard 1er décembre 2013

    La militante révolutionnaire Kshama Sawant a été élue aux élections municipales de novembre dernier à Seattle. Il faut remonter à la première moitié du XXe siècle pour retrouver un tel événement aux États-Unis.
    Sawant est née en Inde et a immigré aux États-Unis où elle a acquis la nationalité étatsunienne. Elle s’est faite remarquer pour la première fois lors des manifestations Occupy de 2011. Bien que le mouvement Occupy se soit aujourd’hui essoufflé, beaucoup de ceux qui s’en sont inspiré sont maintenant organisés sur d’autres fronts. Cela inclut l’opposition aux saisies immobilières, le soutien des grèves et manifestations des travailleurs des fast-food et l’opposition aux trains transportant du charbon en (...)