Analyses

  • Kurdistan : Le « Newroz » et les élections municipales

    Tino Brugos 7 avril 2014

    Chaque 21 mars, une bonne partie des peuples du Moyen-Orient fête le « Newroz ». Cette date, qui coïncide avec l’équinoxe de printemps, est considérée par les Kurdes comme le début de l’année nouvelle. Il s’agit d’une fête traditionnelle dont l’origine se perd dans la nuit des temps. S’il existe la légende du héros Kawa afin d’expliquer son origine, la vérité est que pour des peuples comme les Kurdes, qui vivent au milieu d’imposantes chaînes montagneuses, l’arrivée du Newroz signale la fin de l’hiver et la reprise des activités traditionnelles de pâturage, paralysées pendant les mois où la neige empêche tout déplacement. De l’Anatolie jusqu’au Tadjikistan, les peuples indo-européens de la région (Kurdes, Perses, (...)

  • Ukraine/Crimée : hypocrisie sur les deux fronts. Quelle autodétermination ?

    Alex Chklovski, Catherine Samary 2 avril 2014

    C’est sous une avalanche d’applaudissements, à grands renforts de larmes et de félicitations que Vladimir Poutine a signé, au Parlement russe, le décret qui intègre la Crimée au territoire russe. Cette annexion a été présentée par Poutine comme une réponse au désir exprimé démocratiquement par la Crimée, faisant référence au récent référendum dont le résultat a été une vague de votes en faveur de l’unification avec la Russie. Cet intérêt nouveau de Poutine pour la démocratie est certainement une des évolutions personnelles les plus étonnantes dans l’histoire politique ; on ne pourrait faire plus étonnant qu’avec la conversion soudaine d’un nazi au judaïsme.
    Comment comprendre que 93 % des votes étaient en faveur de (...)

  • La Turquie à un carrefour

    Sungur Savran 1er avril 2014

    Les élections municipales de ce dimanche ont confirmé la position dominante de l’AKP, le parti islamo-conservateur du Premier ministre Erdogan. Ni le soulèvement populaire né l’été dernier au Park Gezi à Istanbul, ni la vague de révélations sur la corruption du pouvoir depuis trois mois, ni les tensions grandissantes au sein du bloc islamiste au pouvoir n’ont réussi à entamer le soutien électoral dont dispose l’AKP, notamment parmi les couches populaires des campagnes mais aussi des principales villes, Istanbul et Ankara. L’explication tient à la fois aux effets positifs du développement économique de ces dernières années, au conservatisme religieux d’une grande partie de la population rurale et à la (...)

  • « Les gouvernements qui veulent mener des politiques progressistes ne pourront pas rester dans la zone euro ».

    Costas Lapavitsas 30 mars 2014

    Costas Lapavitsas est professeur d’économie à l’Université de Londres. Son dernier livre, « Profiting without producing » constitue une radiographie indispensable pour comprendre ce qu’il appelle la financiarisation : la croissance incontrôlée du système financier et l’imposition de ses intérêts à toute la société. Il place beaucoup d’espoir dans Syriza mais prévient que sa position de principe de rester dans la zone euro trouve de sérieuses résistances dans ses propres rangs. Entretien réalisé par Nuria Alabao et Xavier Ferrer pour le journal espagnol « El Diario ». (Avanti4.be)
    Comment sera le vote grec pour les élections européennes ?
    Costas Lapavitsas : Il y a en ce moment beaucoup de mécontentement et (...)

  • La Syrie et la « lutte anti-terroriste »

    Santiago Alba Rico 30 mars 2014

    Samedi dernier, une chaîne de télévision tunisienne, Ettunisia, a interviewé un djihadiste de retour de Syrie qui, quelques heures plus tard, allait être arrêté par la police. Abou Qussay, le visage masqué et sous un faux nom, a raconté au journaliste Naouferl Ourfani son expérience dans les tranchées syriennes comme volontaire du Front Al-Nusra, la milice islamiste qui s’est séparée il y a quelques mois de Al-Qaeda pour finir par combattre l’ISIS (Etat Islamique d’Irak et de Syrie).
    Il faut prendre son récit avec beaucoup de précautions, surtout par rapport aux nombres et au rôle joué par les Tunisiens et la présence de femmes étrangères, à moitié combattantes, à moitié prostituées. Le plus important, (...)

  • Elections municipales françaises : des leçons qui dépassent de loin la France

    Alain Krivine, Guillaume Liégard, Jean Peltier 26 mars 2014

    Les élections municipales françaises ont livré leurs résultats du premier tour : montée de l’abstention, recul marqué du PS, progression de la droite classique et poussée du Front National. Les deux articles que nous publions ci-dessous fournissent de premières analyses à chaud de ces tendances, de leurs raisons et de leurs conséquences. Mais ces résultats ont une importance qui va bien au-delà de « simples » élections locales – particulièrement en ce qui concerne la montée de l’abstention et la poussée du FN. Et cette importance pourrait bien nous éclater à la figure en Belgique dans deux mois.
    Le jeu de bascule est enrayé
    Jusqu’il y a encore quelques années, une défaite de la droite française se (...)

  • Ukraine : le printemps des peuples est arrivé en Europe

    Zbigniew Marcin Kowalewski 25 mars 2014

    Le Printemps arabe est arrivé en hiver 2010, dans le voisinage de l’Europe : dans les pays situés sur l’autre rive de la Méditerranée. Quatre ans plus tard, on voit que ce printemps des peuples n’est pas seulement arabe. Egalement en hiver, il fait irruption en Europe, bien que, pour l’instant, dans les périphéries extérieures de l’Union européenne.
    Nous ne nous rendions pas compte, probablement, à quel point le processus de l’intégration capitaliste de l’Europe contribuait à l’accumulation explosive des tensions dans ses périphéries proches mais extra-européennes. C’est encore plus vrai à présent, dans ses périphéries le plus proches, désormais européennes, comme nous l’indique l’Ukraine. Le lien fut cette (...)

  • Etat espagnol : impressions et réflexions sur la manifestation du 22-M

    Jesús Jaén 24 mars 2014

    Ce fut l’une des plus grandes manifestations de ces derniers temps. Impossible de calculer le nombre de participants, si ce n’est avec des moyens de haute technologie. On se contentera donc de dire que nous étions des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers. Que nous fussions un demi-million ou trois cent mille ne change rien à l’énorme succès de la mobilisation.
    Une mobilisation qui fut, certes, ouvertement boycottée par l’immense majorité des médias (des récalcitrant de la droite jusqu’aux modérés du groupe Prisa). Le silence assourdissant des groupes médiatique s’est transformé en critique sans pitié tandis que la date se rapprochait et que les colonnes de la Dignité arrivaient à (...)

  • Venezuela : « La question aujourd’hui est de savoir comment freiner la violente offensive de la droite néolibérale »

    Franck Gaudichaud 24 mars 2014

    Le Venezuela se débat aujourd’hui entre ingérences impériales, tentatives de déstabilisation de la part de certains secteurs de l’opposition de droite et les limites propres au processus bolivarien. Reste à envisager la possibilité que ce soit le mouvement populaire qui fasse avancer et approfondisse un projet de transformation politique non exempt de tensions et contradictions. Le politologue Franck Gaudichaud, spécialiste de l’Amérique Latine et membre des rédactions du site www.rebelion.org et de la revue ContreTemps répond aux questions de l’historienne argentine Valeria Ianni.
    Comment caractérises-tu la situation actuelle au Venezuela ? Qu’est-ce qui se décide là-bas selon toi ?
    Franck (...)

  • Le Venezuela comme dilemme

    Pablo Stefanoni 24 mars 2014

    Le Venezuela est-il en train de vivre une tentative de coup d’Etat similaire à celui qui, en 2002, avait temporairement écarté Hugo Chávez du pouvoir ? C’est ce que dit le gouvernement de Nicolás Maduro et que répètent certains médias bolivariens. Mais la situation est distincte à plusieurs niveaux et présentes plusieurs traits superposés qui nous parlent d’un épuisement – ce qui ne signifie pas nécessairement une fin de cycle immédiat – du modèle chaviste de gestion – politique et économique – de l’Etat.
    Chávez est arrivé au pouvoir en 1999, après avoir dirigé sans succès un coup d’Etat en 1992 quand il lança sa phrase prophétique « Nous n’y sommes pas parvenus, pour l’instant… ». Dans ces années là résonnait (...)