Turquie

  • Diren ! Kazova : l’usine turque sous le contrôle de ses travailleurs

    Joris Leverink 4 juin 2014

    Diren ! Kazova : l'usine turque sous le contrôle de ses travailleurs

    A la veille du premier anniversaire du soulèvement du Parc Gezi, un petit groupe d’ouvriers du textile explore une alternative radicale : occuper, résister, produire !
    Diren ! Kazova, lit-on sur la pancarte fixée au-dessus de l’entrée d’un petit centre commercial et culturel dans le quartier animé de Sisli à Istanbul. A l’intérieur, le sol est pavé, donnant au visiteur l’impression d’arriver dans un marché de rue. Des slogans comme « 1er Mai ! », « Kazova résiste ! » et « Vive la Révolution ! » sont écrits sur les pavés partout dans la pièce. Aux murs sont accrochées des tringles où sont accrochés des pulls, des centaines de pulls. À première vue, on dirait des pulls ordinaires. Jusqu’à ce que l’on apprenne (...)

  • Sur les manifestations en Turquie après la mort de 300 mineurs

    Cihan Tugal 22 mai 2014

    Sur les manifestations en Turquie après la mort de 300 mineurs

    L’explosion qui a eu lieu le 13 mai dans une mine de charbon de la ville turque de Soma a provoqué la mort de plus de 300 mineurs et représente la pire catastrophe de ce type dans l’histoire turque. Les manifestations qui ont suivi dans de nombreuses villes du pays semblent aller au-delà de la solidarité avec les mineurs et ont donné lieu à des explosions de fureur contre le gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan. Le site Jadaliyya demandé à Cihan Tugal, co-rédacteur de sa rubrique Turquie, de réagir aux décès à Soma et aux manifestations qui ont éclaté par la suite.
    Les manifestants tiennent-ils le gouvernement pour responsable des morts de Soma ou l’accusent-ils seulement d’une réponse (...)

  • Désastre dans une mine de charbon en Turquie : « Ce n’est pas un accident, c’est un meurtre ! »

    Pieter Verstraete 15 mai 2014

    Désastre dans une mine de charbon en Turquie : « Ce n'est pas un accident, c'est un meurtre ! »

    L’explosion qui a tué des centaines de mineurs en Turquie n’est pas un accident isolé : c’est la conséquence directe de décennies de néo-libéralisme.
    Il ne s’est pas écoulé deux mois depuis qu’on a pu entendre la jeunesse et la classe moyenne turque traiter de voleurs (« hirsiz var ») l’élite corrompue du gouvernement turc qui s’est enrichie illégalement. Aujourd’hui les infos sur twitter nous font savoir qu’on peut entendre un chant de protestation contre les « meurtriers » (« katiler ») face au bureau de la Soma Holdings à Istanbul, l’entreprise privée propriétaire de la mine de lignite du district de Soma, qui est devenue un piège mortel pour des centaines de mineurs.
    Alors que les amis et les familles de (...)

  • Kurdistan : Le « Newroz » et les élections municipales

    Tino Brugos 7 avril 2014

    Kurdistan : Le « Newroz » et les élections municipales

    Chaque 21 mars, une bonne partie des peuples du Moyen-Orient fête le « Newroz ». Cette date, qui coïncide avec l’équinoxe de printemps, est considérée par les Kurdes comme le début de l’année nouvelle. Il s’agit d’une fête traditionnelle dont l’origine se perd dans la nuit des temps. S’il existe la légende du héros Kawa afin d’expliquer son origine, la vérité est que pour des peuples comme les Kurdes, qui vivent au milieu d’imposantes chaînes montagneuses, l’arrivée du Newroz signale la fin de l’hiver et la reprise des activités traditionnelles de pâturage, paralysées pendant les mois où la neige empêche tout déplacement. De l’Anatolie jusqu’au Tadjikistan, les peuples indo-européens de la région (Kurdes, Perses, (...)

  • La Turquie à un carrefour

    Sungur Savran 1er avril 2014

    La Turquie à un carrefour

    Les élections municipales de ce dimanche ont confirmé la position dominante de l’AKP, le parti islamo-conservateur du Premier ministre Erdogan. Ni le soulèvement populaire né l’été dernier au Park Gezi à Istanbul, ni la vague de révélations sur la corruption du pouvoir depuis trois mois, ni les tensions grandissantes au sein du bloc islamiste au pouvoir n’ont réussi à entamer le soutien électoral dont dispose l’AKP, notamment parmi les couches populaires des campagnes mais aussi des principales villes, Istanbul et Ankara. L’explication tient à la fois aux effets positifs du développement économique de ces dernières années, au conservatisme religieux d’une grande partie de la population rurale et à la (...)

  • Turquie : Les candidatures massives des femmes kurdes révolutionnent les municipales

    Manuel Martorell 20 mars 2014

    C’est probablement un cas unique sur la planète. Le Parti pour la Paix et la Démocratie (BDP) présente pour les élections municipales en Turquie du 30 mars un système de co-candidatures avec lequel un homme et une femme co-dirigeront la municipalité en cas de victoire, ce qui se produire certainement dans des dizaines de petites, moyennes et quelques grandes villes des provinces orientales du pays.
    Concrétiser une telle proposition dans un pays européen serait déjà toute une nouveauté, mais le faire dans la « Turquie profonde », majoritairement rurale et avec un grand poids de la religion musulmane, cela suppose toute une révolution.
    Pour donner une plus grande présence et protagonisme social aux (...)

  • Nous, les femmes, serons à Taksim, Istanbul le 8 Mars !

    Collectif Féministe d’Istanbul 8 mars 2014

    En tant que femmes de Turquie, tous les 8 Mars depuis 11 ans, nous nous élevons contre le patriarcat, la violence masculine, le sexisme, l’hétérosexisme, le capitalisme, le militarisme et la guerre lors d’une marche de nuit.
    Depuis le 8 Mars précédant, nous avons traversé une année de violences croissantes contre les femmes.
    Tous les jours nous arrivent des nouvelles de meurtres des femmes. En Turquie 3 femmes sont assassinées par jour. Les meurtriers et les violeurs restent impunis. L’État s’efforce d’empêcher les divorces au lieu de s’attaquer à la violence masculine. L’AKP, le parti au pouvoir, qui s’avère le seul détenteur des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, nous a récemment privées, (...)

  • Négociations turco-kurdes : Naufrage du processus de paix ?

    Tino Brugos 11 août 2013

    Négociations turco-kurdes : Naufrage du processus de paix ?

    Le 21 mars dernier, à l’occasion de la célébration du Newroz, qui est à la fois le Nouvel An et la journée nationale du peuple kurde, le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) avait organisé un grand rassemblement politique sur une esplanade dans la banlieue de Diyarbakir (Amed, en langue kurde), avec la participation de plusieurs centaines de milliers de personnes.
    Il y régnait une grande expectative parce qu’on avait annoncé la possibilité qu’un communiqué d’Abdulah Ocalan, dirigeant du PKK emprisonné depuis 1999 sur l’île d’Imrali, y soit rendu public dans lequel il annoncerait le début d’une trêve dans les activités militaires afin d’ouvrir un processus de négociations politiques destiné à (...)

  • Un nouveau cycle de luttes dans le monde ? (II) — Révoltes émergentes

    Samuel 29 juillet 2013

    Un nouveau cycle de luttes dans le monde ? (II) — Révoltes émergentes

    Il est difficile de ne pas relier les récentes mobilisations populaires en Turquie et au Brésil avec le long cycle de protestations qui a commencé dans les pays d’Afrique du Nord. Chacune correspond à des contextes politiques et sociaux distincts, à différentes hétérogénéités, à des temporalités diverses. Les évidences sont nombreuses qui indiquent que Sao Paulo n’est pas Istanbul, ou qu’Istanbul n’est pas le Caire ou Madrid. Mais il y a aussi des références communes, des connexions intimes, des va-et-vient réciproques et un même cadre : celui d’un capitalisme global en crise. Et un lieu : la ville, qui est, comme le dit David Harvey, « le lieu de la lutte anticapitaliste. ».
    Le miroir déformant de la (...)

  • Turquie : ce que Gezi est en train d’enseigner à la gauche

    Zekeriya Ayman 21 juillet 2013

    Turquie : ce que Gezi est en train d'enseigner à la gauche

    La capacité de la gauche révolutionnaire turque à aider à mener une révolte de masse a été testée en juin au cours du mois de manifestations et d’actions de protestations nées autour de la question du parc Gezi d’Istambul.
    Après ce qu’elle appelle désormais "la Grande Résistance de Juin", la gauche se sent nettement plus légère, comme rafraîchie par ces événements. Son moral est plus élevé qu’il ne l’a été depuis des décennies. Et surtout, elle a une direction à saisir. Le chemin à suivre est clair.
    Une lutte du peuple uni pour la révolution a été le rêve de la gauche turque depuis plus de quatre décennies. Et enfin, elle vient de connaître un véritable mouvement populaire de masse et uni.
    Surmonter les divisions (...)