Pays-Bas

  • Elections européennes aux Pays-Bas : des changements silencieux mais profonds

    Will Wroth 22 juin 2014

    Elections européennes aux Pays-Bas : des changements silencieux mais profonds

    On s’attendait à ce que le populiste et xénophobe radical Geert Wilders allait complètement bouleverser l’espace politique de la droite ; que le Parti Socialiste (SP, gauche radicale, NdT), « également anti-UE » (selon l’image diffusée par les médias), bénéficierait d’un vote protestataire suffisamment grand que pour mettre K.O la gauche traditionnelle et que la participation électorale atteindrait un minimum historique, à la mesure de l’indignation, de la désillusion ou du désintérêt de la population. Telles étaient les prédictions généralement admises par les médias quant aux résultats probables des élections européennes du 25 mai aux Pays-Bas.
    La réalité a été très différente. Le taux de participation a été (...)

  • Élections aux Pays-Bas : Une gueule de bois au lieu d’un tremblement de terre

    Alex De Jong 17 septembre 2012

    Élections aux Pays-Bas : Une gueule de bois au lieu d'un tremblement de terre

    Le Parti socialiste (SP, gauche radicale) hollandais a remporté 15 sièges aux élections nationales du 12 septembre au Pays-Bas, soit le même nombre qu’auparavant. Avec les pronostics des deux dernières semaines en mémoire – lorsque, selon les sondages, le SP devait gagner environ 35 siège, soit plus ou moins 24% des voix, et que des médias internationaux comme « The Economist » sonnaient l’alarme sur la prochaine victoire du dirigeant du SP Emile Roemer, leader de « l’extrême gauche » - ce résultat représente une déception pour la gauche hollandaise. Mais elle ne devrait pas constituer une surprise.
    Les sondages prédisaient un tremblement de terre politique. Pendant un moment, il semblait que le parti (...)