Pauvreté/précarité

  • Nous sommes les 35 000 ! On rentre chez nous !

    Stop Art.63§2 13 février 2015

    Nous sommes les 35 000 ! On rentre chez nous !

    Date : Mercredi 25 février, de 13 à 17h Lieu : Bruxelles, Liège, Namur et Verviers Organisateurs : Réseau Stop Art.63§2
    Le 25 février à Bruxelles, Liège, Namur et Verviers, à l’appel du réseau Stop Art.63§2 auront lieu des marches simultanées organisées chaque fois par divers réseaux locaux.
    Nous nous rendrons chaque fois à l’ONEm, en partant généralement des CPAS, pour réclamer l’abrogation de l’Art.63§2, le retrait des récentes mesures gouvernementales réduisant fortement les conditions d’accès aux allocations d’insertion et aussi LA REINTEGRATION DANS LEUR DROIT LEGITIME AUX ALLOCATIONS DE CHOMAGE DES 35 000 EXCLUS DE 2015 !
    STOP AUX EXPULSIONS ! RE-INTEGRATION DE TOUS LES EXCLUS ! Le 25 février 13h, (...)

  • Allocations d’insertion : pour l’abrogation de l’article 63§2

    Collectif 3 juillet 2014

    L’article 63§2 introduit une limite dans le temps des allocations d’insertion. Il fera ses premières « victimes », dans toutes les catégories d’âge, à partir de janvier 2015.« Une régression sociale inouïe », dénoncent plusieurs universitaires et représentants syndicaux (*).
    Les jeux (électoraux) sont faits, la partie a commencé ! Derrière les négociations, une échéance se profile : le 1er janvier 2015.
    Ce jour-là, si rien ne vient l’en empêcher, l’article 63§2 qui limite désormais dans le temps les allocations d’insertion fera ses premières victimes parmi une population déjà largement précarisée. Pour rappel, les allocations d’insertion sont versées à tous les demandeurs d’emploi qui n’ont pas cumulé (...)

  • La bonne idée de Jan Jambon

    Thomas Gunzig 15 mai 2014

    Alors, je l’ai dit et répété, j’adore les périodes de campagne électorale. Et vous savez pourquoi, Georges ? Mais parce que c’est l’imagination au pouvoir. Les périodes électorales permettent à ceux qui en sont les acteurs d’user de mille et mille techniques plus sophistiquées les unes que les autres pour faire passer leur passer leur message. Et elles nous permettent alors à nous, les citoyens lambdas, lorsqu’il nous arrive de nous ennuyer, de jouer au chouette jeu de découvrons la technique utilisée par le candidat. Un jeu super.
    Alors, évidemment, nous connaissons les techniques de base. Je vous en rappelle quelques unes. Le slogan. « Plus forts ensemble », « Pour un avenir meilleur », « Pour un (...)

  • Action contre la chasse aux chômeurs : Invités surprises à l’AG du PS bruxellois

    Correspondant 8 mai 2014

    Action contre la chasse aux chômeurs : Invités surprises à l'AG du PS bruxellois

    Ce lundi 5 mai, le PS de Bruxelles tenait son AG... à la Bourse (tout un symbole et un programme : deeemandeez le... !) pour présenter ses candidats aux européenness, avec en maître de cérémonie Yvan Mayeur, le tout chaud (bouillant, même) Bourgmestre de la Ville-capitale.
    Averti par un « vent favorable » de ce que cette grande réunion des « camarades » et autres « citoyens » du parti naguère à la rose (il n’en est resté que les épines) risquait (façon de parler) d’être quelque peu « animée », pour ne pas dire agitée, grâce à la participation bénévole (ont-ils déclaré cette prestation « volontaire et gratuite » à l’ONEm ?) de chômeurs en goguette, je me suis donc rendu au dit grand « mitingue ».
    Dès l’abord, le (...)

  • Des chômeurs s’invitent au meeting du PS à la Bourse

    Collectif Krasnyi 6 mai 2014

    Des chômeurs s'invitent au meeting du PS à la Bourse
  • Des chômeurs s’invitent au meeting du PS à la Bourse

    Chô-boulettes 6 mai 2014

    Un collectif de chômeurs, dénommé « Chô-boulettes », s’invite ce lundi 5 mai à un meeting électoral du PS en vue de dénoncer son double discours sur les réformes entreprises en matière de sécurité sociale et de droit au chômage. Yvan Mayeur, Karine Lalieux, Marie Arena et la vice-Première ministre Laurette Onkelinx sont présents à l’auditorium de la Bourse pour vanter le bilan de leur législature.
    En perturbant ce meeting, Chô-boulettes souhaite placer les leaders du PS face à leurs responsabilités, dénoncer l’hypocrisie de leurs prises de position sur le chômage et exiger l’abrogation de « l’article 63 paragraphe 2 », voté à l’unanimité par les députés du PS, excluant des allocations de chômage plusieurs (...)

  • Appel du réseau Stop Art. 63§2

    Stop Art.63§2 1er avril 2014

    Nous, travailleurs hors et dans l’emploi (1), appelons à une campagne large et unitaire en vue de l’abrogation immédiate de l’article 63 §2 avant le 1er janvier 2015.
    L’article 63§2, c’est quoi ?
    L’article 63§2 limite dorénavant le bénéfice des allocations dites d’insertion (anciennes allocations d’attente) à trois ans à partir de 30 ans (2). Il a été décrété en décembre 2011 par le gouvernement Di Rupo, et intégré à l’arrêté royal de 1991, qui légifère sur l’organisation de l’ensemble du système chômage. En vertu de cet article, à partir du 1er janvier 2015, des vagues successives de milliers (3) de travailleurs hors emploi arrivant en fin de droit seront exclus du système d’allocations de chômage.
    Il s’agira (...)

  • Etat espagnol : La dignité indispensable

    Esther Vivas 22 mars 2014

    La rage, le ras-le-bol, l’indignation, mais, aussi, la solidarité, le soutien mutuel et la dignité sont le combustible des « Marches de la Dignité » qui, depuis la fin mars et le début de février, parcourent tout l’Etat espagnol pour arriver demain à Madrid. Face à la spoliation de nos droits et à la soumission politique aux diktats de la « sainte » Troïka, les Marches exigent des emplois et des logements dignes, l’arrêt des coupes et qu’on cesse payer une dette illégitime. Il y a bien assez de motifs pour marcher.
    Selon les chiffres du dernier rapport de l’Observatoire de la Réalité Sociale de Caritas, il y a aujourd’hui dans l’Etat espagnol trois millions de personnes qui vivent avec moins de 307 euros (...)

  • CPAS : une circulaire lourde de dangers !

    Bernadette Schaeck 19 mars 2014

    Dans une circulaire du 7 février, Maggie De Block oblige les CPAS à inscrire les bénéficiaires du revenu d’intégration comme demandeurs d’emploi auprès du service public régional de l’emploi (Forem, Actiris, VDAB, ADG).
    Cette inscription entraîne des obligations diverses (répondre aux convocations, suivre des formations et les suivre jusqu’au bout, se présenter à toute offre d’emploi transmise par le SPRE, fournir des preuves de recherche d’emploi...). Elle entraîne énormément de sanctions de par la transmission automatique de données du SPRE vers l’ONEM (on en parle moins que des sanctions dues au plan de contrôle de l’ONEM, or elles sont au moins aussi nombreuses).
    Maggie De Block "conseille vivement" (...)

  • Chômage : « Halte aux exclusions ! Pour de vrais emplois ! »

    Collectif 8 mars 2014

    Au cours de cette législature, le gouvernement fédéral a pris une série de mesures…radicales, relatives à l’indemnisation des demandeurs d’emploi : dégressivité accrue des allocations de chômage, intensification des contrôles ONEm, extension de ceux-ci aux chômeurs âgés de plus de 50 ans, réforme des allocations et du stage d’attente des jeunes (transformés en allocations et stage ‘d’insertion’), création de ‘stages de transition’ pour les jeunes (les fameux stages ‘De Coninck’), resserrement des conditions de l’emploi convenable. Déjà depuis 2004, nous dénonçons le caractère bureaucratique et arbitraire des contrôles effectués par l’ONEm.
    Toutes ces mesures sont non seulement injustes mais aussi absurdes puisque (...)