Pakistan

  • Pakistan : les conséquences du changement climatique pour les femmes des campagnes

    Tahir Hasnain 15 janvier 2014

    Pakistan : les conséquences du changement climatique pour les femmes des campagnes

    Parmi les pays les plus touchés par le changement climatique, le Pakistan est le plus vulnérable parce qu’il connaît déjà les effets d’un intense changement climatique dans tous ses écosystèmes, comme les glaciers, la haute montagne, les jungles tropicales, les berges fluviales, les déserts et les habitats côtiers. De ce fait, et au regard des problèmes sociaux, écologiques et économiques croissants qui bouleversent le pays, le changement climatique y suscite ces derniers temps de sérieuses inquiétudes.
    Le changement climatique n’est pas neutre d’un point de vue de genre car ce sont les femmes qui doivent supporter en charge disproportionnée les conséquences de l’altération du climat. En effet, les (...)

  • Pakistan : raz-de-marée de la droite aux élections générales

    Farooq Tariq 27 mai 2013

    Pakistan : raz-de-marée de la droite aux élections générales

    La droite a remporté une victoire écrasante aux élections générales (pour les parlements des provinces et pour le parlement national, NDT) du 11 mai dernier au Pakistan. Au niveau fédéral, c’est le parti conservateur de la Ligue Musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N) qui formera le gouvernement, après avoir obtenu 35% des votes.
    Le parti d’Imran Khan, ex-capitaine de l’équipe nationale de cricket, le « Pakistan Tehreek Insaaf » (PTI), a occupé la seconde place avec 19% des votes, à la surprise de beaucoup. Le Parti du Peuple du Pakistan (PPP), qui a été au pouvoir ces cinq dernières années, s’est situé en troisième position avec seulement 15% des voix, et seulement grâce à la province du Sindhi où il a été (...)

  • Pakistan : trois partis ont fusionné pour donner naissance au AWP

    Pierre Rousset 29 janvier 2013

    Le 11 novembre dernier, un nouveau parti est né au Pakistan : le Parti awami des travailleurs (Awami Workers Party, AWP). A cette occasion, trois organisations ont fusionné : le Parti ouvrier du Pakistan (Worker’s Party Pakistan, WPP), le Parti awami du Pakistan (Awami Party Pakistan, APP) et le Parti du travail du Pakistan (Labor Party Pakistan, LPP) avec lequel le NPA entretenait déjà des rapports fraternels.
    Chacune de ces organisations était elle-même le produit de regroupements, y compris le LPP, par ailleurs lié à la Quatrième Internationale. Se retrouvent ainsi dans le nouveau parti des traditions issues du trotskisme, des PC pro-Moscou et, dans une moindre mesure, du maoïsme ou d’autres (...)

  • Pakistan : construire la gauche du XXIe siècle

    Aasim Sajjad Akhtar 25 novembre 2012

    Pakistan : construire la gauche du XXIe siècle

    Le 11 novembre dernier est né un nouveau parti de la gauche marxiste au Pakistan, le Awami Workers Party (AWP), comme résultat de la fusion entre le Labour Party (LPP), l’Awami Party et le Workers Party dans un congrès qui s’est déroulé à Lahore avec la participation de plus de 500 délégués. En recul depuis plusieurs décennies, c’est un premier pas important pour la relance de la gauche politique au Pakistan et une expérience intéressante de fusion entre courants marxistes issus de traditions distinctes (trotskystes et maoïstes). Nous reproduisons ci-dessous un texte de l’un des promoteurs de ce processus qui explique le contexte et les défis de ce nouveau parti uni de la gauche pakistanaise. (...)

  • Pakistan : après la mort de 300 travailleurs, le LPP appelle à la grève générale

    IGU, LPP 17 septembre 2012

    Plus de 300 travailleurs et travailleuses ont trouvé la mort, le 11 septembre 2012, dans l’incendie dévastateur d’une usine de confection à Karachi et d’une fabrique de chaussures à Lahore, Pakistan. Face au scandale provoqué par la négligence des autorités pakistanaise, IndustriALL Global Union a lancé, aujourd’hui, une campagne LabourStart, en demandant au gouvernement pakistanais de mener une enquête et punir les responsables, et d’indemniser les proches des morts et les personnes blessées.
    Divers rapports indiquent qu’il était impossible d’échapper à l’incendie car le bâtiment ne répondait pas aux normes minimums de sécurité en cas d’incendie et manquait de sorties de secours.
    L’incendie chez Ali (...)