Impérialisme/néocolonialisme

  • Ukraine/Crimée : hypocrisie sur les deux fronts. Quelle autodétermination ?

    Alex Chklovski, Catherine Samary 2 avril 2014

    C’est sous une avalanche d’applaudissements, à grands renforts de larmes et de félicitations que Vladimir Poutine a signé, au Parlement russe, le décret qui intègre la Crimée au territoire russe. Cette annexion a été présentée par Poutine comme une réponse au désir exprimé démocratiquement par la Crimée, faisant référence au récent référendum dont le résultat a été une vague de votes en faveur de l’unification avec la Russie. Cet intérêt nouveau de Poutine pour la démocratie est certainement une des évolutions personnelles les plus étonnantes dans l’histoire politique ; on ne pourrait faire plus étonnant qu’avec la conversion soudaine d’un nazi au judaïsme.
    Comment comprendre que 93 % des votes étaient en faveur de (...)

  • La Syrie et la « lutte anti-terroriste »

    Santiago Alba Rico 30 mars 2014

    Samedi dernier, une chaîne de télévision tunisienne, Ettunisia, a interviewé un djihadiste de retour de Syrie qui, quelques heures plus tard, allait être arrêté par la police. Abou Qussay, le visage masqué et sous un faux nom, a raconté au journaliste Naouferl Ourfani son expérience dans les tranchées syriennes comme volontaire du Front Al-Nusra, la milice islamiste qui s’est séparée il y a quelques mois de Al-Qaeda pour finir par combattre l’ISIS (Etat Islamique d’Irak et de Syrie).
    Il faut prendre son récit avec beaucoup de précautions, surtout par rapport aux nombres et au rôle joué par les Tunisiens et la présence de femmes étrangères, à moitié combattantes, à moitié prostituées. Le plus important, (...)

  • La Russie, les Etats-Unis et l’Union européenne attisent le chaos en Ukraine

    Guillermo Almeyra 27 mars 2014

    Depuis l’effondrement de l’ex-Union soviétique, les gouvernements des Etats-Unis ont cherché à redimensionner le pouvoir russe et à enserrer Moscou à l’intérieur d’un réseau de bases agressives à ses frontières, notamment en élargissant sans cesse l’OTAN vers l’orient. La Russie, on s’en souvient, avait déjà réagi quand les Etats-Unis et l’OTAN tentèrent de s’installer en Géorgie, dans le Caucase, sur la route des républiques riches en hydrocarbures qui tournent dans l’orbite de Moscou. Aujourd’hui, elle réagi à nouveau quand, à travers la tentative de lier l’Ukraine à l’Union européenne, la Maison Blanche souhaite étendre le rayon d’action de l’OTAN vers l’est et fermer l’accès à la Méditerranée à la flotte russe (...)

  • Venezuela : « La question aujourd’hui est de savoir comment freiner la violente offensive de la droite néolibérale »

    Franck Gaudichaud 24 mars 2014

    Le Venezuela se débat aujourd’hui entre ingérences impériales, tentatives de déstabilisation de la part de certains secteurs de l’opposition de droite et les limites propres au processus bolivarien. Reste à envisager la possibilité que ce soit le mouvement populaire qui fasse avancer et approfondisse un projet de transformation politique non exempt de tensions et contradictions. Le politologue Franck Gaudichaud, spécialiste de l’Amérique Latine et membre des rédactions du site www.rebelion.org et de la revue ContreTemps répond aux questions de l’historienne argentine Valeria Ianni.
    Comment caractérises-tu la situation actuelle au Venezuela ? Qu’est-ce qui se décide là-bas selon toi ?
    Franck (...)

  • La gauche et l’Ukraine

    Santiago Alba Rico 19 mars 2014

    On est tant surpris par la possibilité rationnelle de trouver des analogies entre des phénomènes apparemment dissociés que, parfois, la raison – ou un certain type de raisonnement – s’incline à ne chercher que de vagues ressemblances entre ceux-ci. La résistance à l’analogie et l’affirmation des différences peuvent conduire à un nominalisme quasiment solipsiste dans lequel chaque chose n’exprime qu’elle-même, sans rapport avec les autres choses. A l’inverse, la tentation de l’analogie peut amener à établir des connexions épidémiques qui finissent par dissoudre toutes les spécificités concrètes dans un réseau de volontés abstraites et opposées. La première tentation s’appelle l’autisme ; la seconde, c’est la (...)

  • Pas de guerre avec l’Ukraine ! Déclaration du Mouvement socialiste de Russie

    Mouvement socialiste de Russie 4 mars 2014

    La guerre a commencé. Dans le but de protéger et d’accroître les intérêts des oligarques en Russie et de la coterie de Ianoukovitch, les dirigeants de la Russie ont entrepris une invasion de l’Ukraine. Cette agression pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour les peuples ukrainien et russe, et surtout pour la population de la République autonome de Crimée et des régions industrielles du sud-est de l’Ukraine.
    Pour l’Ukraine, cela signifie aussi une escalade des conflits ethniques ; pour la Russie, c’est une consolidation du pouvoir dictatorial, la répression et l’hystérie chauvine avec laquelle l’élite dirigeante sera en mesure de neutraliser la colère des masses dans un contexte (...)

  • La menace d’une guerre plane sur l’Ukraine

    Alan Maass, Lee Sustar 3 mars 2014

    Les forces armées russes ont pris le contrôle militaire de la péninsule de Crimée, créant la menace d’une escalade vers une guerre qui pourrait déchirer l’Ukraine et tourner au conflit ouvert entre superpuissances mondiales.
    La prise de contrôle de la Crimée a été la riposte du président russe Vladimir Poutine à la chute du président ukrainien Viktor Ianoukovitch. L’homme fort du régime pro-russe et le symbole de la corruption a fui la capitale Kiev le 21 février après les combats meurtriers entre la police anti-émeutes de son régime et les combattants défendant le soulèvement populaire qui avait, depuis novembre, son centre sur la place Maidan de Kiev.
    La chute de Ianoukovitch et le triomphe du mouvement (...)

  • Bain de sang à Kiev

    Ben Neal 24 février 2014

    70 personnes au moins ont été tuées cette semaine en Ukraine lors d’un assaut particulièrement brutal des forces gouvernementales contre la Place Maidan (Place de l’Indépendance, rebaptisée EuroMaidan par les manifestants) au centre de Kiev qui est tenue depuis des semaines par l’opposition. Plus de 1000 autres ont été blessées, une partie très grièvement. La police a expulsé les protestataires de la Maison des Syndicats - qui était utilisée comme quartier-général du soulèvement - mettant au passage le feu au bâtiment.
    La violence a explosé quand les forces anti-émeutes ont bloqué une manifestation qui demandait la restauration de la Constitution ukrainienne de 2004. Les manifestants ont été empêchés (...)

  • La révolution bolivarienne en péril. Entretien avec Carlos Carcione (Marea Socialista)

    Carlos Carcione, Tomás Callegari, Martín Mosquera 24 février 2014

    Le processus bolivarien au Venezuela s’affronte de nouveau à une grave situation de déstabilisation de la part de l’oligarchie capitaliste. Au-delà des affrontements actuels, c’est surtout l’avenir de ce processus qui est en jeu, avec comme seule alternative son avancée vers une transformation anticapitaliste effective ou bien son recul et sa défaite. C’est ce qu’explique dans cet entretien (réalisé avant les événements du 12 février) Carlos Carcione de l’organisation Marea Socialista. Cette dernière est un courant anticapitaliste au sein du PSUV (Parti socialiste unifié du Venezuela) et elle est probablement l’organisation marxiste révolutionnaire la plus insérée dans le processus bolivarien. Fortement (...)

  • Grâce à « l’affaire Dieudonné », on ne confondra plus antisémitisme et antisionisme

    Julien Salingue 15 janvier 2014

    « Derrière l’antisionisme se cache l’antisémitisme ». Qui n’a pas lu ou entendu cette phrase, assénée avec une régularité quasi-métronomique au cours des dernières années par nombre de contempteurs de l’État d’Israël, dans l’objectif de discréditer toute critique de la politique israélienne ? Quiconque osait en effet remettre en question l’occupation civile et militaire de la Palestine, les violences commises par l’armée israélienne ou, abjection suprême, la légitimité de l’établissement et du maintien, au cœur du monde arabe, d’un « État des Juifs » fondé sur une conception racialiste de l’Histoire et des rapports sociaux, était suspect d’antisémitisme.
    Mais grâce à la récente « affaire Dieudonné », de telles (...)