Grande Bretagne

  • Référendum en Écosse : indépendance, Yes or No ? (IV) Échos du débat dans la gauche écossaise et britannique

    Alliance for Workers liberty, Socialist Party, Socialist Workers Party 16 septembre 2014

    Le référendum sur l’indépendance de l’Écosse a provoqué un débat acharné dans la gauche écossaise, mais aussi évidemment au sud de la frontière régionale, dans la gauche britannique.
    La grande majorité de la gauche radicale écossaise a pris position et mené campagne en faveur du Oui au référendum. Les raisons de ce choix et les divers arguments en présence ont été présentés dans les 2e et 3e partie de ce dossier à travers l’interview et le texte de Neil Davidson.
    Dans le reste de la Grande-Bretagne, les principales organisations ont également pris position en faveur du Oui. Nous publions ci-dessous deux contributions au débat allant dans ce sens. La première émane du Socialist Party – Scotland qui est soutenue (...)

  • Référendum en Écosse : indépendance, Yes or No ? (III) « Yes » : un argumentaire non-nationaliste pour l’indépendance de l’Écosse

    Neil Davidson 16 septembre 2014

    Le 18 septembre, les électeurs en Ecosse décideront par référendum si l’Ecosse doit devenir "un pays indépendant". Il y a encore quelques mois, la possibilité qu’une majorité puisse voter « oui » à l’indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni (actuellement composé de l’Angleterre, de l’Ecosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord) semblait très irréelle. Mais ces dernières semaines, les sondages montrent une montée continue du "Oui" qui semble désormais faire jeu égal avec le "Non". Les opinions dans la gauche, en Ecosse comme ailleurs, sont divisées face au référendum sur l’indépendance. Dans un article publié dans le numéro d’avril-mai de la revue Radical Philosophy, l’historien marxiste écossais Neil (...)

  • Référendum en Écosse : indépendance, Yes or No ? (II) « Un vote OUI dans une perspective anticapitaliste »

    Neil Davidson, Robert Lochhead 13 septembre 2014

    L’Écosse n’est pas destination préférée des touristes en quête de plages et de soleil. Alors qu’elle va voter jeudi 18 septembre pour ou contre son indépendance, sa situation et les choix en présence restent donc largement méconnus – et c’est encore plus vrai des débats au sein de la gauche écossaise et britannique face à la perspective de l’indépendance.
    Pour ouvrir le dossier que nous consacrons à ces débats, nous publions deux textes. Tout d’abord, quelques « points de repère » sur les grands faits de l’histoire, ancienne et récente, de l’Écosse, dressés par l’historien marxiste Robert Lochhead. Ensuite, une longue interview, réalisée par le site suisse À l’Encontre, de l’historien marxiste et militant (...)

  • Référendum en Écosse : indépendance, Yes or No ? (I) Un débat écossais qui résonne aussi en Belgique…

    Jean Peltier 13 septembre 2014

    Jeudi 18 septembre, la population écossaise est appelée à participer à un référendum qui est d’une importance capitale puisqu’il doit permettre de décider si l’Écosse deviendra indépendante ou non.
    C’est le terme (provisoire) d’un processus entamé il y a trois ans avec l’arrivée au pouvoir à Edimbourg d’un nouveau gouvernement régional écossais, formé pour la première fois par le Scottish National Party (SNP), parti nationaliste devenu majoritaire aux élections régionales.
    Très longtemps, les sondages ont donné une large victoire au Non à l’indépendance qui est soutenu par tout l’establishment et les trois grands partis britanniques (conservateur, travailliste et libéral-démocrate). Mais le Oui est en (...)

  • Grande-Bretagne : Lancement du nouveau parti « Left Unity »

    Liam Mac Uaid 10 décembre 2013

    Le congrès de fondation de Left Unity (Unité de la Gauche) s’est tenu lieu à Londres ce 30 novembre 2013. Ce parti de gauche trouve son origine dans l’appel lancé par Ken Loach à partir de son film « The Spirit of ’45 et qui évoque les mesures de gauche du gouvernement travailliste en Grande-Bretagne en 1945. Nous reproduisons ci-dessous un article sur le congrès de fondation publié sur le site de Socialist Resistance (section britannique de la IVe Internationale). (Avanti4.be).
    La première indication que Left Unity se distingue de la plupart des autres organisations de gauche radicale est venue très tôt pendant son congrès de fondation du 30 novembre. Ken Loach, qui est considéré comme celui qui a (...)

  • Féminisme : « La gauche radicale aujourd’hui est inadaptée ». Entretien avec Richard Seymour

    Ankica Čakardić, Nikolina Rajković, Richard Seymour 1er décembre 2013

    Nous reproduisons ici une traduction de l’interview de Richard Seymour réalisée par des militantes croates pour le journal « ZAREZ ». Richard Seymour est journaliste, militant marxiste, ancien membre du SWP (Socialist Workers Party, l’une des principales organisations d’extrême-gauche en Grande-Bretagne). Il fait partie de la vague de militants qui ont quitté le SWP suite à la gestion désastreuse par cette organisation d’une situation d’abus sexuels par un membre historique à l’encontre d’une militante. Lui et d’autres ont alors formé le groupe International Socialist Network (ISN), dont la préoccupation sur les questions démocratiques, féministes et de fonctionnement interne des organisations fait (...)

  • La révolte des vassaux : Le Parlement britannique vote contre la guerre en Syrie

    Tariq Ali 1er septembre 2013

    Réjouis-toi ! Réjouis-toi ! Le premier maillon de la chaîne de la vassalité s’est brisé. Il n’y a pas de doute qu’ils vont le réparer, mais nous devons célébrer ce moment d’indépendance tant qu’il dure. Pour la première fois en 50 ans, la Chambre des Communes a voté contre une participation à une guerre impérialiste.
    Conscients de la profonde et continue opposition dans le pays et parmi les militaires, les membres du Parlement ont décidé de représenter la voix du peuple. Les discours des trois leaders (des conservateurs, des libéraux et des travaillistes, NdT) ont été assez pathétiques. Ni l’amendement de l’opposition (travailliste, NdT) ni la résolution en faveur de la guerre n’ont pu obtenir suffisamment de (...)

  • Débat : De quel type d’organisation radicale avons-nous besoin ?

    Alan Thornett, Luke Cooper, Simon Hardy 18 août 2013

    Un débat est en cours en Grande-Bretagne autour de la perspective de construire une organisation révolutionnaire commune réunissant Socialist Resistance (SR) , l’Anticapitalist Initiative (ACI) et l’International Socialist Network (ISN) . Dans le document qui suit, Luke Cooper et Simon Hardy, deux dirigeants de l’Anticapitalist Initiative, présentent quelques principes qui devraient être débattus dans le processus en cours. Nous publions à la suite une « contribution au débat » écrite par Alan Thornett, un dirigeant de Socialist Resistance, en réponse à ce texte. (Avanti4.be)
    Quel type d’organisation radicale ?
    Luke Cooper et Simon Hardy
    1. Imaginer une société sans classe
    Le capitalisme est un (...)

  • Grande-Bretagne : Progresser vers l’unité des révolutionnaires

    SR, ACI, ISN 5 août 2013

    Des discussions ont eu lieu récemment entre trois organisations anglaises ; International Socialist Network, Anticapitalist Initiative, et Socialist Resistance . La rencontre entre les délégations de ces trois organisations portait sur la question la réalisation d’un courant révolutionnaire unifié.
    Les délégués des Socialist Resistance, Anticapitalist Initiative et International Socialist Network se sont rencontrés le samedi 7 juillet pour débattre des pas à franchir pour progresser vers la création d’un courant hétérodoxe, unifié et pluriel de la gauche révolutionnaire en Grande Bretagne.
    L’origine de ces discussions est la récente scission du SWP qui a donné naissance au groupe International Socialist (...)

  • Grande-Bretagne : succès et défis politiques de l’Assemblée du Peuple

    Liam Mac Uaid 2 juillet 2013

    Le 22 juin dernier s’est tenue à Londres la première « Assemblée du Peuple » : un mouvement unitaire contre l’austérité qui rassemble plus d’une centaine d’organisations syndicales, sociales et politiques, tels que les syndicats Unison (secteur public), NUT (syndicat national des enseignants), Unite, CWU (médias), mais aussi la Coalition of Resistance, la campagne antiguerre Stop the War, des organisations féministes ou de la gauche radicale (Counterfire, Socialist Resistance…). Une série de figures connues de la gauche Tariq Ali, Ken Loach, Owen Jones…) étaient également présentes parmi les 4.000 participant-e-s afin de soutenir cette initiative. Une initiative importante qui pourrait en inspirer (...)