État espagnol

  • Pour le droit d’autodétermination – La Catalogne après le 11 Septembre : des semaines que s’avèrent décisives

    Martí Caussa 16 septembre 2014

    Pour la troisième année consécutive, la mobilisation du peuple de Catalogne pour le droit de décider a été extraordinairement massive et a dépassé celle de l’année précédente. Pas besoin de s’aventurer sur les chiffres, il suffit de regarder les photos et vidéos pour s’assurer que la manifestation du 11 septembre (11S) était une des plus importantes en Europe et dans le monde. Les prédictions que le scandale Pujol [1] pourrait affaiblir la capacité de mobilisation ont été réfutées par la réalité.
    Dans son discours à la fin de l’énorme manifestation en forme de « V » [2] la présidente de l’Assemblée Nationale Catalane (ANC) [3], Carme Forcadell, a exprimé correctement le sentiment de la plupart des participants : (...)

  • Podemos : Le défi de la démocratie interne

    Alejandro Torrús, Miguel Muñoz 28 juin 2014

    Podemos : Le défi de la démocratie interne

    Podemos [nouveau parti de gauche radicale dans l’Etat espagnol, voir ici] est un instrument démocratique au service de la citoyenneté. Tel est le message qu’ont porté partout ses dirigeants, ses promoteurs et sa base depuis la présentation de l’initiative. Comme preuve de cela : les élections primaires ouvertes (au sein de Podemos afin de désigner ses candidat-e-s aux élections, NdT) ou l’élaboration du programme électoral que Podemos a présenté aux élections européennes. Néanmoins, l’initiative à peine lancée, et après son succès électoral, le nouveau parti se trouve devant le défi de construire une nouvelle forme d’organisation politique qui ne reproduise pas les erreurs des partis traditionnels et qui (...)

  • Appel international : Nous soutenons PODEMOS

    Collectif 14 juin 2014

    Quelques jours après les élections européennes, nous voulons célébrer l’irruption de PODEMOS comme alternative politique en Espagne. En seulement 4 mois d’existence, PODEMOS a réussi à obtenir un soutien populaire considérable, remportant 8 % des voix et devenant la 3ème force politique dans 23 des 40 principales villes du pays.
    Alors que les politiques d’austérité ont créé dans le Sud de l’Europe un paysage désolé, il est encourageant de voir qu’il y a de plus en plus de gens prêts à se lever et à se battre pour la défense de la démocratie, des droits sociaux et de la souveraineté du peuple. Plus encore, c’est une source d’inspiration de voir qu’ils contestent les mandats des élites (...)

  • Game of Thrones : Abdication, république et processus constituants

    Antonio Liz, Josep Maria Antentas 3 juin 2014

    Game of Thrones : Abdication, république et processus constituants

    Les choses deviennent sérieuses. La crise politique, nourrie par trois années de révolte sociale face aux politiques d’austérité et par l’émergence du processus indépendantiste catalan, s’est transformée en une véritable crise de régime. La couronne, le pouvoir judiciaire et le bipartisme sont tous frappés par des niveaux de désaffection sans précédent. Les récentes élections du 25 mai ont été la première traduction électorale de cette dynamique de crise politique généralisée. Elles ont marqué le commencement de la fin du bipartisme et signifié l’irruption de ce qui est en passe de devenir un cauchemar politique croissant pour le système des partis dominants : « Podemos ».
    Le navire de la Transition n’est plus (...)

  • Etat espagnol : Après l’abdication du roi, mettre le régime en échec et mat

    Esther Vivas, Izquierda Anticapitalista 2 juin 2014

    Le régime s’effondre, se meurt et, dans sa lutte agonisante pour survivre, le roi abdique. Jamais le régime issu de la Transition n’avait été autant remis en question qu’aujourd’hui. Les piliers sur lesquels il repose, la monarchie, le pouvoir judiciaire, le bipartisme, sont fortement délégitimé depuis un certain temps. Nous ne croyons plus en leurs mensonges, ceux là mêmes avec lesquelles ils tentent de consolider un régime qui tombe en morceaux. Ce qui semblait jusqu’à il y a peu de temps impossible se pose aujourd’hui comme une réalité. Poussons de toutes nos forces pour élargir encore plus cette brèche que la crise économique, sociale et politique a fait possible.
    Depuis la chasse aux éléphants de sa (...)

  • Etat espagnol : Crise du bipartisme et percée de la gauche radicale

    Daniel Albarracín, Josep Maria Antentas, Raúl Camargo 26 mai 2014

    Etat espagnol : Crise du bipartisme et percée de la gauche radicale

    Les élections européennes du 25 mai dans l’Etat espagnol représentent un séisme politique avec l’importante chute électorale des deux principaux partis (PP et PSOE) et la progression spectaculaire de la gauche radicale. Ces deux faits sont le fruit de la terrible crise économique et sociale que traverse le pays, des dures politiques d’austérité imposées par la bourgeoisie ainsi que des luttes sociales qui se succèdent depuis l’émergence du mouvement des « Indignés » en mai 2011. Ces résultats expriment ainsi la forte érosion du bipartisme et la crise de plus en plus profonde que connaissent un régime et des institutions issues de la Transition et de la Constitution de 1978 adoptée après la chute de la (...)

  • Etat espagnol : impressions et réflexions sur la manifestation du 22-M

    Jesús Jaén 24 mars 2014

    Etat espagnol : impressions et réflexions sur la manifestation du 22-M

    Ce fut l’une des plus grandes manifestations de ces derniers temps. Impossible de calculer le nombre de participants, si ce n’est avec des moyens de haute technologie. On se contentera donc de dire que nous étions des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers. Que nous fussions un demi-million ou trois cent mille ne change rien à l’énorme succès de la mobilisation.
    Une mobilisation qui fut, certes, ouvertement boycottée par l’immense majorité des médias (des récalcitrant de la droite jusqu’aux modérés du groupe Prisa). Le silence assourdissant des groupes médiatique s’est transformé en critique sans pitié tandis que la date se rapprochait et que les colonnes de la Dignité arrivaient à (...)

  • Des centaines de milliers de personnes marchent à Madrid

    Brandon Jourdan 23 mars 2014

    Des centaines de milliers de personnes marchent à Madrid

    Des affrontements ont eu lieu lorsque des centaines de milliers de manifestants ont convergé vers la capitale espagnole pour une « Marche de la dignité » contre l’austérité et le gouvernement de droite.
    Plus de 100 personnes ont été blessées et plus de 20 personnes ont été arrêtées après que des affrontements aient éclaté suite au rassemblement anti-austérité à Madrid de la nuit passée. Arrivant en 6 colonnes depuis tout le pays (beaucoup d’entre eux à pieds), des centaines de milliers de manifestants ont convergé dans la capitale espagnole dans le cadre de la « Marche de la dignité » nationale. Alors que l’État espagnol entre dans sa 6e année de crise avec un taux de chômage choquant de 26% et près d’un demi (...)

  • Etat espagnol : La dignité indispensable

    Esther Vivas 22 mars 2014

    La rage, le ras-le-bol, l’indignation, mais, aussi, la solidarité, le soutien mutuel et la dignité sont le combustible des « Marches de la Dignité » qui, depuis la fin mars et le début de février, parcourent tout l’Etat espagnol pour arriver demain à Madrid. Face à la spoliation de nos droits et à la soumission politique aux diktats de la « sainte » Troïka, les Marches exigent des emplois et des logements dignes, l’arrêt des coupes et qu’on cesse payer une dette illégitime. Il y a bien assez de motifs pour marcher.
    Selon les chiffres du dernier rapport de l’Observatoire de la Réalité Sociale de Caritas, il y a aujourd’hui dans l’Etat espagnol trois millions de personnes qui vivent avec moins de 307 euros (...)

  • Etat espagnol : La lutte paie !

    Esther Vivas 31 janvier 2014

    On nous le répète sur tous les tons : « lutter ne sert à rien ». « Tant d’années de crises et tant de protestations, et tout ça pourquoi ? », insistent d’autres, inoculant ainsi l’apathie et la résignation. « Ce qui viendra après pourrait être pire encore » dit la machinerie de la peur. Ils nous veulent soumis, tête baissée. Interdiction d’avoir des rêves de changement. Néanmoins, l’histoire se rebelle, indomptable. Et elle nous montre, en dépit de certains, que la lutte paie. La victoires contre la privatisation de la santé publique à Madrid, la lutte des voisins de Gamonal, celle des travailleurs du secteur du nettoyage de la Municipalité de Madrid, et le combat contre les expulsions de locataires en sont de (...)