Biographies

  • Brésil : décès de Plínio de Arruda Sampaio

    João Machado 21 juillet 2014

    Le 8 Juillet, le mois au cours duquel il a atteindrait 84 ans, est mort à Sao Paulo Plínio de Arruda Sampaio, un des principaux militants de la gauche socialiste chrétienne du Brésil.
    De famille aisée, Plinio a commencé son militantisme à la Jeunesse Universitaire Catholique (JUC). Avocat de profession, avant le coup d’Etat militaire de 1964 il a été élu député fédéral pour le Parti démocrate-chrétien (PDC) ; il a été un des principaux dirigeants de son aile gauche. Immédiatement après le coup d’Etat militaire, son mandat a été révoqué et de ses droits politiques suspendus. Il est parti pour l’exil, d’abord au Chili, puis aux Etats-Unis.
    Il est retourné au Brésil en 1976, avant la fin de la dictature (...)

  • La tragédie d’Isaac Babel (1894-1940)

    Lisandro Otero 8 juillet 2014

    A l’occasion du 120e anniversaire (13 juillet 1894) de la naissance de l’auteur de « Cavalerie rouge », nous reproduisons ci-dessous un article de Lisandro Otero évoquant brièvement la vie et l’œuvre du grand écrivain russe au destin tragique (Avanti4.be).
    Comme tant d’autres écrivains soviétiques, Isaac Babel a intensément souffert des contradictions et des crimes du stalinisme. « Cavalerie rouge », son œuvre majeure, a été publiée en 1925 suite à son expérience au sein du Premier régiment de Cosaques du général bolchévique Semyon Boudienny, régiment qu’il avait rejoint en 1920 pendant le Guerre civile. Mais son expérience littéraire remonte 1916 lorsqu’il a commencé à collaborer avec la revue littéraire « (...)

  • José Carlos Mariategui et la révolution permanente

    Michael Löwy 30 juin 2014

    On célèbre cette année le [cent vingtième] anniversaire de la naissance de José Carlos Mariategui (1894-1930), le grand marxiste latino-américain et un penseur comparable, par la force et l’originalité de sa pansée, aux grands marxistes européens.
    Un des aspects les plus importants – et aussi controversés – de son œuvre est sa conception de la révolution péruvienne et latino-américaine, développée surtout au cours de ses dernières années, souvent en polémique avec Haya de la Torre et son parti (l’APRA, Alliance populaire révolutionnaire américaine). Il s’agit d’une vision stratégique qui présente des analogies frappantes avec la théorie de la révolution permanente.
    Mariategui connaissait des écrits de Trotsky (...)

  • Les deux visages de Nelson Mandela

    Tom Bramble 8 décembre 2013

    La mort de Nelson Mandela vient de mettre un terme à l’existence d’un homme qui personnifiait la résistance héroïque à l’apartheid, une lutte à laquelle qui a consacré toute sa vie, même lorsque cela signifiait pour lui un immense coût personnel. Cependant, Mandela a été aussi le sauveur du capitalisme sud-africain, condamnant ainsi tant de ses compatriotes à continuer de subir de terribles difficultés, même après la destruction du régime de l’apartheid. Sa grande popularité en Afrique du Sud, du plus pauvre jusqu’à l’ultra-riche, ne peut être comprise sans prendre en compte ces deux faits.
    Mandela a été aimé par les masses en raison de son immense dévouement et de son sacrifice pour la cause, incarné par les (...)

  • En hommage à Nelson Mandela

    Brian Ashley, Nadine Rosa Rosso 6 décembre 2013

    La lutte pour l’abolition de l’Apartheid en Afrique du Sud peut servir de référence à la lutte actuelle pour la Palestine, à condition que son histoire soit restituée fidèlement. La place du boycott international dans cette histoire doit être correctement évaluée
    Nelson Mandela a forgé sa réputation internationale en 1963, alors qu’il était l’avocat de douze combattants Sud-Africains emprisonnés, dont lui-même, inculpés de sabotage. Lors de ce procès, il affirma avec force que « sans violence, aucune voie de permettait au peuple africain de triompher dans sa lutte contre la suprématie des Blancs (…) Nous avons choisi de défier la loi. Tout d’abord, par des moyens qui évitaient tout recours à la violence ; (...)

  • Mika Etchebéhère (1902-1992) : Capitaine de milice du POUM

    Pepe Gutiérrez-Álvarez 4 décembre 2013

    Militante révolutionnaire et féministe infatigable, seule femme à la tête d’une unité combattante dans l’armée républicaine pendant la Guerre civile espagnole, un récent film documentaire (projeté actuellement au Festival du Film de Mar del Plata en Argentine) rend hommage à la figure exceptionnelle de Micaela Feldman, connue sous le nom de « Mika » Etchebéhère. Ses mémoires, intitulées « Ma guerre d’Espagne à moi » ont été publiées en français en 1998 chez Actes Sud. Dans ce texte, Pepe Gutiérrez-Álvarez, qui l’a connue pendant le Mai 68 à Paris, évoque cette femme hors du commun qui, de Buenos Aires à Madrid, en passant par Berlin et Paris, n’a « rien lâché » alors qu’il était « minuit dans le siècle ». (...)

  • Edward Saïd : un intellectuel public

    Maciek Wisniewski 29 octobre 2013

    Il y a 10 ans (et un mois) – le 25 septembre – mourrait à New York Edward W. Saïd (1935-2003). Universitaire prolifique, un des fondateurs des théories postcoloniales, intellectuel public par excellence, critique littéraire et musical, militant de la cause du peuple palestinien dont il était issu et pour la justice en faveur de tous les dépossédés, il était le principal représentant intellectuel du monde arabe dans les entrailles de l’empire.
    Conscient de la nécessité d’unir la théorie et la pratique ainsi que la culture et la politique, il a établi de nombreuses connexions entre ces domaines dans son œuvre majeure, « L’Orientalisme » (1978, Seuil, 2003), où il explique comment l’Occident a « produit » (...)

  • Edward. P. Thompson (1924-1993) et le courant romantique dans les sciences sociales en Angleterre

    Michael Löwy, Robert Sayre 15 septembre 2013

    Il y a 20 ans, en août 1993, disparaissait l’un des plus grands historiens marxistes du XXe siècle, le britannique Edward. P. Thompson, auteur de « La formation de la classe ouvrière anglaise » et dont la pensée et les réflexions profondément originales sont malheureusement encore trop méconnues dans le monde francophone. Nous reproduisons ci-dessous de larges extraits d’un texte consacré à l’œuvre de cet historien par Michael Löwy et Robert Sayre. (Avanti4.be)
    La vision romantique du monde court comme un fil rouge à travers les écrits politiques, théoriques et historiographiques d’E. P. Thompson. Dans le cadre de cet article nous allons limiter nos commentaires à sa contribution aux sciences sociales. (...)

  • Victor Serge et le léninisme libertaire

    Philip Spencer 4 septembre 2013

    Victor Serge (1890-1947) est une figure marquante du mouvement ouvrier international. Né à Ixelles, en Belgique, de parents russes (son véritable nom était Viktor Lvovitch Kibaltchitch), il fut durant sa jeunesse un militant actif du mouvement anarchiste, au sein duquel il fit ses premières armes comme journaliste révolutionnaire. Après la Révolution russe de 1917, attiré par le bolchevisme, il émigra en URSS et travailla pour la nouvelle Internationale communiste. Membre de l’Opposition de gauche au stalinisme, il fut arrêté à plusieurs reprises. Grâce à une campagne internationale, il fut libéré et quitta l’URSS en 1936. Plusieurs divergences l’amenèrent par la suite à la rupture avec Léon Trotsky, (...)

  • Amilcar Cabral (1924-1973), révolutionnaire panafricaniste

    Lo Ameth 13 janvier 2013

    Il y a 40 ans, le 20 janvier 1973, Amilcar Cabral, dirigeant de la lutte de libération nationale de la Guinée-Bissau et du Cap Vert, était assassiné par les colonialistes portugais 6 mois avant la victoire de son combat avec l’indépendance du pays. Fondateur, en 1956, du Parti Africain pour l’Indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap Vert (PAIGC), Cabral ne fut pas seulement un stratège de la guerre de guérilla, mais aussi un théoricien de la réalité sociale, économique et culturelle d’une Afrique noire, dépouillée par des siècles d’esclavagisme et de colonialisme. Nous reproduisons ci-dessous de larges extraits d’un texte de Lo Ameth, publié en 1996, sur la vie et la pensée d’Amilcar Cabral (Avanti4.be) (...)