Belgique

  • Communiqué des Jeunes FGTB Charleroi et Sud-Hainaut à l’intention des organisations syndicales et de la population

    FGTB-Jeunes Charleroi 19 novembre 2012

    Cette nuit le gouvernement Di Rupo Premier devrait boucler le budget 2013. Les premiers échos dans la presse nous parlent de blocage des salaires, d’une augmentation du temps de travail (40h/semaine), d’atteintes sur les pensions, …
    Une fois de plus, le gouvernement décide unilatéralement une cargaison de mesures d’austérité en bafouant allègrement le modèle de concertation sociale belge ! Les organisations syndicales avaient prévenu : « Ne touchez pas à notre index, ou ce sera la guerre ! » et on a attendu, attendu, attendu,… un mot d’ordre de grève générale après les premières attaques sur les augmentations salariales du dernier AIP…on attend toujours !
    Un AIP historique ont-ils prétendu, un AIP qui ne (...)

  • CHU Brugmann : Les travailleurs en colère contre les horodateurs. Interview de Karim Brikci, délégué CGSP-Brugmann

    Karim Brikci 18 novembre 2012

    Au cœur du projet d’Avanti se trouve notre volonté de mettre en avant la nécessité de l’auto-organisation démocratique des luttes – celles des travailleurs en premier lieu, mais aussi celle de tous les groupes qui subissent des formes d’oppression. Pour nous, cette auto-organisation démocratique, ce n’est pas un « détail » ou un simple « petit plus » dans la lutte contre le capitalisme. C’est une condition indispensable et absolument centrale pour que puisse s’épanouir chez les travailleurs et les opprimés une pleine conscience de leurs intérêts propres face aux pouvoirs en place ; une conscience aussi de la force qu’ils ont quand ils unis, organisés et déterminés ; une conscience enfin de la nécessité (...)

  • 14N en Belgique : reportages à Liège, La Louvière et Bruxelles

    Jean Peltier, Sylvia Nerina 15 novembre 2012

    Le mouvement qui a traversé toute l’Europe, à des degrés différents, s’est traduit en Belgique par un melting-pot d’appels, parfois clairs, parfois obscurs, qui ont laissé les travailleurs dans une certaine confusion. Celui qui ne savait pas où chercher aurait bien pu rater la grève hier en Belgique, parce qu’en dehors de certains points de rassemblement, on traversait un pays où, mis à part les trains et les TEC urbains à l’arrêt, tout roulait comme un jour quelconque. Ci-dessous des reportages et des témoignages sur le déroulement de la journée au Centre, à Bruxelles et à Liège, à la rencontre, surtout, des femmes et des hommes qui ont fait ce premier pas vers une future grève générale. (Avanti4.be) (...)

  • Budget : Élio fait trois propositions

    Thomas Gunzig 14 novembre 2012

    Bonjour Georges, bonjour tout le monde,
    Alors, en ce matin de grève générale que je brise allègrement en vous faisant ce billet, me rangeant définitivement par là dans la catégorie nauséabonde du social-traitre, en faisant ce billet de sale jaune donc, je vais en plus faire l’apologie de notre très adoré Premier ministre, sauveur de la nation, Élio Di Rupo (son nom soit sanctifié du Zwin à la Baraque de Fraiture).
    Mais oui, Élio Di Rupo, on dira ce qu’on veut mais cette histoire de budget il mène ça d’une main de maître. Le coup des trois propositions, c’est formidable. Après plusieurs semaine de tensions Élio Di Rupo arrive au kern et dépose trois fardes sur la table et on peut choisir.
    Trois (...)

  • Ford Genk : « Derrière le choc et le désarroi, il y a une vraie colère ». Entretien avec Erik Demeester, militant marxiste flamand

    Erik Demeester, Jean Peltier 13 novembre 2012

    La manifestation de dimanche a réuni 20.000 personnes dans les rues de Genk et a été l’occasion pour les travailleurs de montrer tout à la fois leur désarroi et leur colère devant cette fermeture brutale, et leur volonté de sauver leur région. Car Genk et le Limbourg, déjà sinistrés il y a 25 ans par la fermeture des dernière mines, sont menacés aujourd’hui de devenir un véritable désert industriel après la fermeture de Ford qui coûterait au bas mot une dizaine de milliers d’emplois directs et indirects. Quel bilan peut-on tirer de cette manifestation ? Comment peut évoluer la lutte à Ford Genk ? Pourquoi y a-t-il si peu d’échos en Flandre pour la grève du 14 novembre ? Ces questions, nous en avons discuté (...)

  • Appel commun à des mobilisations pour le 14 novembre à Bruxelles

    Collectif 12 novembre 2012

    Le 14 Novembre des millions d’ Européens dans plusieurs pays vont se mobiliser et se mettre en grève : Espagne, Portugal, Italie, Grèce, Belgique, Malte, Chypre ...
    C’est le même cri de colère partout : nous refusons que ceux qui créent la richesse, les travailleurs, ainsi que la majorité des citoyens payent à la place des vrais responsables de la crise : les multinationales, les banques et leurs serviteurs politiciens !
    Les politiques d’austérité mises en œuvre par la Troïka (UE, BCE, FMI) et par nos gouvernements mettent en péril nos droits sociaux. En Belgique à travers l’AIP et le budget, le gouvernement Di Rupo s’attaque aux salaires, aux services publics et aux travailleurs sans emploi.
    Ce 14 (...)

  • Pour une grève générale en Wallonie : Un tremplin, pas un repli

    Jean Peltier 9 novembre 2012

    Plusieurs bonnes nouvelles sont tombées cette semaine : d’une part, les régionales FGTB de Charleroi, de Verviers et de Luxembourg ont décidé d’appeler à la grève générale mardi 18 novembre, rejoignant ainsi celles de Liège et du Centre et les centrales des Métalos et des Services Publics. Mais elles ne suffisent pas à surmonter le caractère encore dispersé de cette mobilisation ni la réticence des directions syndicales à organiser un mouvement global et cohérent.
    Dimanche dernier, nous avons posté sur le site d’Avanti un article intitulé « 14 novembre : Pour une grève générale en Wallonie ». Cet article a été le plus lu et le plus téléchargé depuis le lancement de notre site. C’est avant tout la preuve que (...)

  • La FGTB Charleroi et Luxembourg appellent à la grève générale le 14 novembre

    FGTB Charleroi, FGTB Luxembourg 7 novembre 2012

    Après les Interprofessionnelles FGTB de Liège et du Centre, ce sont celles de Charleroi et du Luxembourg qui appellent désormais à une grève générale de 24 heures. Nous reproduisons ci-dessous leurs appels (Avanti4.be)
    Nous devons nous mobiliser fortement pour montrer, lors de l’Accord Interprofessionnel et à tous les niveaux Européens, que les travailleurs n’acceptent plus de subir la dictature des marchés financiers !
    En Europe :
    Derrière les appels à plus de compétitivité, de flexibilité et de stabilité, se cache un plan qui vise à faire payer la crise, encore et encore, aux travailleurs européens, avec ou sans emploi, alors que les profiteurs de la crise - acteurs financiers et grosses fortunes - (...)

  • Dégressivité des allocations de chômage : la précarité des femmes va encore s’aggraver !

    Collectif 7 novembre 2012

    Le 1er novembre entre en vigueur l’accélération de la dégressivité des allocations de chômage. Les dégâts de la dégressivité des allocations de chômage seront réels pour les différentes catégories de chômeurs. En effet, cette réforme va provoquer, dès la 2ème période de chômage, une réduction plus forte et plus rapide du montant des allocations. Les femmes seront touchées pour plusieurs raisons.
    Le passage plus vite au forfait affectera tout particulièrement les mères chômeuses ayant charge de famille, dont l’allocation pourra encore plus rapidement descendre jusqu’à 1090€ par mois. Bien loin du seuil européen de pauvreté (1300 € pour une personne avec 1 enfant à charge). Un appauvrissement de plus pour celles (...)

  • Liège : Appel de soutien à la grève générale du 14 novembre

    Collectif 7 novembre 2012

    Nous reproduisons ci dessous un appel signé par plusieurs organisations sociales et politiques liégeoises en soutien à la grève générale du 14 novembre appelée par la FGTB Liège-Huy-Waremme. (Avanti4.be)
    Nous soutenons la grève générale du 14 novembre. Rejoignez-nous !
    Cinq pays européens – Grèce, Espagne, Portugal, Chypre et Malte – ont appelé à une grève générale européenne le 14 novembre. C’est la première fois que cela se produit et les peuples des pays du « nord » de l’Europe doivent répondre à l’appel, contre les plans d’austérité imposés sur l’ensemble du continent.
    En Belgique, au-delà du soutien apporté par les deux principaux syndicats du pays, la FGTB et la CSC, à la journée d’action et de mobilisation (...)