Belgique

  • Stop au scandale de la détention et de la torture d’Ali Aarrass : Ecrivons tous !

    CAPJPO-EuroPalestine 3 août 2013

    Voilà plus de 5 ans que ce citoyen belge croupit en prison, notamment dans les geôles marocaines, alors qu’il a été reconnu innocent de tout acte de terrorisme par un juge européen. Au lieu d’intervenir, le gouvernement belge se tait. Actuellement en grève de la faim depuis 21 jours et de la soif depuis 7 jours, Ali Arrass est en danger. Sa famille, ses amis et tous les gens épris de justice, nous demandent d’intervenir.
    Ali Arrass est actuellement dans un état critique dans la prison de Salé, encore conscient, mais grabataire et incapable de parler. Il a a entamé sa grève de la faim le 10 Juillet, après que le personnel de pénitentiaire ait pénétré dans sa cellule, en son absence, enlevé sa (...)

  • Vive la République ! Vive le Socialisme !

    Jean Peltier 21 juillet 2013

    Albert II a donc décidé de passer la main à son fiston, comme cela se fait dans toutes les bonnes familles. Peut-on espérer que dans le grand chœur de nos dirigeants pleurant le roi sur le départ et prêtant allégeance respectueuse au futur royal héritier, il se fera entendre des voix de gauche prenant leurs distances avec l’encensoir monarchiste ?
    On le verra dans les prochains jours. Mais il y a très peu de chances que cela se produise, à voir le défilé de hauts responsables en touts genres venus communier sur les plateaux de télévision, les plus chanceux parvenant à placer leur anecdote personnelle sur le bon caractère et la profonde humanité de not’ bon roi. Et les communiqués des partis n’annoncent (...)

  • Un petit trône bancal et branlant avec un roi qui s’y hisse…

    Jean-Marie Dermagne 21 juillet 2013

    Abdiquer donne un avantage au titulaire d’une fonction « à vie » : il a droit, de son vivant, à son éloge funèbre et au florilège de gentillesses qui d’ordinaire ont vocation à consoler ses proches. À peine de passer pour un cuistre, celui qui se livre à l’exercice des adieux doit préférer la pommade à la sincérité.
    Le roi sortant a eu droit à des tombereaux de chrysanthèmes déversés, avec plus ou moins de sincérité, par « ses » ministres et ses obligés. Quant à son successeur, il bénéficiera, durant quelques semaines, du traditionnel état de grâce assorti de flonflons et de drapelets agités par les enfants des écoles réquisitionnés pour les « joyeuses entrées ». Tout cela est classique, normal presque. Ce qui est (...)

  • Monarchie et capitalisme : de la révolution à la restauration

    Ernest Mandel 4 juillet 2013

    La monarchie est un produit de la société féodale. Au départ, la dynastie royale n’est qu’une famille noble parmi d’autres, la première entre ses semblables. Aussi longtemps que l’émiettement du pouvoir d’Etat correspond à la réalité économique, l’émergence d’une monarchie centralisatrice est lente, contradictoire, accompagnée de nombreuses rechutes dans une anarchie quasi totale.
    Lorsque le développement du commerce, l’essor des villes, l’affaiblissement du pouvoir économique de la noblesse terrienne réclament une centralisation croissante du pouvoir d’Etat, la royauté s’affirme petit à petit. Mais elle s’impose encore par des moyens typiquement féodaux, des guerres sans fin au cours desquelles la dynastie (...)

  • La face cachée de la monarchie

    Jean Peltier, Pierre Bonsin 3 juillet 2013

    L’histoire officielle de Belgique présente nos rois successifs comme de nobles personnages se tenant au-dessus des partis et des classes sociales, uniquement soucieux du bien de la Nation et de tous les Belges, et ne disposant que de peu de pouvoirs personnels, exercés sous le contrôle du gouvernement et du parlement.
    L’histoire réelle de nos différents monarques montre bien qu’il ne s’agit là que d’un mythe et que, de Léopold Ier à Albert II, les rois se sont faits les fidèles défenseurs des intérêts des classes dominantes… tout en n’oubliant jamais les leurs.
    Clé de voûte
    « Jeune pays cherche monarque pour travail de relation publique et de construction de nation. Bonne présentation. Dot appropriée (...)

  • Communiqué : Création de l’Union syndicale étudiante

    Union Syndicale Etudiante 3 juillet 2013

    Le 4 mai 2013, les membres des Sections bruxelloises des étudiants FGTB étaient réunis en congrès pour créer l’Union Syndicale Étudiante (USE). Après trois ans de travail à l’ULB, et puis à l’échelle bruxelloise, nous, militants étudiants des Jeunes FGTB, avons décidé de constituer une organisation syndicale mettant en réseau, à l’échelle francophone, les syndicalistes étudiants membres ou solidaires des Jeunes FGTB.
    Ce congrès était l’occasion de revenir sur qui nous sommes et quels sont nos objectifs. Issus des luttes solidaires de transformation sociale et organisées par les bases, refusant le corporatisme et la cogestion de l’enseignement, nous souhaitions par ce congrès continuer notre travail de (...)

  • RTBF : Je veux ce joooooob... Combat de pauvres !

    Eric Lauwers, FGTB-Wallonne, RTBF89 2 juillet 2013

    S’il s’agissait d’un gag, il n’aurait rien de drôle. Mais voilà, cet appel à candidatures pour une prochaine émission de télévision du service public n’est pas un gag et là, on s’étrangle !
    C’est que la RTBF, grisée par le succès de l’émission The Voice (succès en termes de parts de marché, étalon-or des médias), se sent pousser les ailes de la télé-réalité jusqu’à les brûler, à tant vouloir s’approcher des sunlights...
    Classé dans la rubrique « Divertissement », sous des photos de Roberto Bellarosa, de Boys Band ou des indécrottables Frères Taloche, l’appel à candidatures nous éclaire sur le concept du nouveau « produit » : « Employer les moyens les plus étonnants pour intéresser un chef d’entreprise » (…) « séduire (...)

  • Tout le monde est contre les SAC sauf le gouvernement

    Stop Répression 10 juin 2013

    L’abaissement de l’âge, prévu par la nouvelle loi sur les Sanctions Administratives Communales, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour de nombreux acteurs de la société civile. Suite à cette nouvelle loi, près de 1500 personnes se sont inscrites pour une manifestation spontanée nationale contre les SAC. Pourtant le gouvernement tient bon et compte bien passer en force. La manifestation appelle donc toutes les différentes oppositions à se réunir. Celles-ci peuvent se résumer à 5 grands points.
    Pour beaucoup, le point d’attention principal est la criminalisation et le harcèlement des jeunes propre à la nouvelle loi. Les sanctions pour avoir joué au foot sur un terrain de basket, s’être assis (...)

  • Bruxelles : Appel à un rassemblement pour Clément Méric

    FGTB-Jeunes 7 juin 2013

    C’est avec tristesse et colère que nous avons appris le meurtre hier d’un militant du Collectif antifasciste Paris-Banlieue et syndicaliste à Solidaires Étudiant-e-s, commis par des individus d’extrême-droite. Par ce communiqué, nous tenons à marquer notre solidarité envers ses camarades et à présenter nos condoléances à sa famille et à ses ami-e-s.
    Alors qu’il sortait d’un magasin près de la gare Saint-Lazare, ce jeune militant étudiant a été lâchement agressé et battu à mort par des membres de l’extrême-droite radicale. Il est décédé des suites de ses blessures, dans la nuit, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.
    Une fois de plus, cette agression sauvage nous montre que le fascisme est une idéologie autoritaire (...)

  • Retour sur la grève à Bruxelles-National : Une victoire… et une alerte rouge !

    Jean Peltier 5 juin 2013

    La grève des bagagistes de la société Swissport qui a perturbé pendant plusieurs jours l’aéroport de Bruxelles-National mérite une attention particulière pour deux raisons. La première, c’est qu’elle s’est terminée par une large victoire des travailleurs. La deuxième, c’est parce que le secrétaire d’Etat Melchior Wathelet a essayé de briser cette grève en mettant en route une volée de mesures qui paraissaient jusqu’ici réservées à l’arsenal des patrons de choc. Retour donc sur un conflit doublement marquant.
    Que s’est-il donc passé à l’aéroport durant cinq jours à la mi-mai ?
    Des bagagistes pressés comme des citrons
    Historiquement, deux grandes sociétés se partagent le secteur de l’assistance en escale (en (...)