Amériques

  • Honduras : Les élections dans les semi-Etats

    Guillermo Almeyra 3 décembre 2013

    Le Honduras, comme le Mexique, est un semi-Etat. Toutes les décisions du gouvernement doivent recevoir l’aval de l’ambassade des Etats-Unis. L’économie repose sur les dollars envoyés par les émigrés, autrement dit sur l’exportation de la main d’œuvre.
    En outre, le pays fut d’abord utilisé par Washington comme base contre la révolution cubaine, et ensuite contre la révolution et le gouvernement sandinistes. Aujourd’hui, à partir de leur grande base de Palmerola et de deux autres bases militaires au Honduras, les Etats-Unis menacent à la fois Cuba et le Venezuela. Ils dominent l’Amérique centrale et se préparent à intervenir en Colombie, où le processus de paix avec les FARC (Forces armées révolutionnaires (...)

  • Fondation d’une nouvelle organisation politique au Brésil : Insurgencia (Rébellion)

    Allan Coelho, Flavia Verri 2 décembre 2013

    Le processus de fusion de différents courants de gauche, qui a donné naissance à la nouvelle organisation Insurgencia, a bénéficié d’une conjoncture particulièrement favorable de reprise des mobilisations sociales et de victoires de la population brésilienne (tarifs des transports non augmentés, abandon de la Loi anti-gay).
    Les mobilisations populaires qui se sont propagées au Brésil ont exprimé une indignation contre le système établi, un désir de participation et de démocratie, une ferveur pour les droits et la justice. Elles ont mis en évidence que la vie sous le capitalisme est de plus en plus insupportable car elle signifie l’exploitation, l’oppression et la souffrance, mais aussi l’aliénation dans (...)

  • Les révolutionnaires et les institutions

    Rolando Astarita 1er décembre 2013

    En Argentine, au second tour des élections partielles du 27 octobre dernier, la gauche révolutionnaire a connu une percée significative. Le Front de Gauche et des Travailleurs (FIT) - qui rassemble essentiellement trois organisations trotskystes : le Parti Ouvrier, le Parti des Travailleurs Socialistes et la Gauche Socialiste - a obtenu 1,2 million de voix (soit 5 % à l’échelle nationale), avec des pointes importantes dans les provinces de Salta (19%), Mendoza (14%), Santa Cruz (11%) et Neuquén (10%). Trois députés du FIT ont été élus au Parlement national et plusieurs autres au niveau des régions. Dans la ville de Salta, le FIT est également arrivé en tête. Cette évolution amène l’économiste (...)

  • Une élue de gauche radicale à Seattle

    Barry Sheppard 1er décembre 2013

    La militante révolutionnaire Kshama Sawant a été élue aux élections municipales de novembre dernier à Seattle. Il faut remonter à la première moitié du XXe siècle pour retrouver un tel événement aux États-Unis.
    Sawant est née en Inde et a immigré aux États-Unis où elle a acquis la nationalité étatsunienne. Elle s’est faite remarquer pour la première fois lors des manifestations Occupy de 2011. Bien que le mouvement Occupy se soit aujourd’hui essoufflé, beaucoup de ceux qui s’en sont inspiré sont maintenant organisés sur d’autres fronts. Cela inclut l’opposition aux saisies immobilières, le soutien des grèves et manifestations des travailleurs des fast-food et l’opposition aux trains transportant du charbon en (...)

  • Chili : un gouvernement difficile

    Guillermo Almeyra 29 novembre 2013

    Le premier tour des élections chiliennes (le 17 novembre dernier, NdT) a confirmé ce qui était prévisible. La moitié de l’électorat n’a pas voté, exprimant ainsi les effets dépolitisant de la dictature de Pinochet et le rejet de tous les partis, y compris ceux de la Concertation qui ont négocié avec le pinochétisme et qui ne se sont pas distingués de la droite.
    En conséquence de cet abstentionnisme « protestataire », les candidats les plus à gauche ; Marco Enríquez Ominami (socialiste de gauche), Marcel Claude (présenté par le Parti Humaniste) et Roxana Miranda (du nouveau Parti Egalité) ont, ensemble, récolté à peine 17% des voix alors que le premier avait obtenu à lui seul 20% des suffrages lors des (...)

  • Iran-Etats-Unis : Washington ne joue déjà plus seul sur l’échiquier mondial

    Olga Rodríguez 28 novembre 2013

    Au Moyen Orient, les choses se sont sensiblement compliquées depuis l’éclatement des révoltes arabes en 2011. La simple équation d’avant a évolué vers des alliances plus complexes et contradictoires. L’Arabie saoudite et Israël partagent plus d’intérêts encore, applaudissent le coup d’Etat en Egypte de juillet dernier et observent aujourd’hui avec horreur les négociations entre Washington et l’Iran. Ce n’est un hasard si ce sont précisément eux, avec l’Egypte, les alliés traditionnels des Etats-Unis dans la région.
    Ce qui s’est passé autour de la Syrie a marqué un tournant dans ce nouvel ordre international. La Russie et la Chine, membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies, ont opposé leur (...)

  • Mexique : la lutte de classe revient au devant de la scène

    Pablo Oprinari 24 novembre 2013

    Les expectatives que le retour du PRI (Parti Révolutionnaire Institutionnel, NdT) au gouvernement signifierait un retour à la stabilité ont été déjouées. Bien que le gouvernement de Enrique Peña Nieto soit parvenu, avec le « Pacte pour le Mexique », à conclure un accord avec l’opposition pour mettre en œuvre un agenda de réformes structurelles, après huit mois de pouvoir le rejet des réformes éducatives et énergétiques ainsi que la remobilisation de la jeunesse sont en train de configurer un nouveau panorama.
    Depuis la fin 2012, le vieux « dinosaure priiste » est de retour. La classe dominante et les multinationales s’étaient réjouies lorsque Peña Nieto a remporté les élections en juillet de l’année (...)

  • Chili : le retour de Michèle Bachelet et la continuité néolibérale

    Franck Gaudichaud 22 novembre 2013

    Dimanche 17 novembre a eu lieu au Chili le premier tour des élections présidentielles et parlementaires, après 4 ans de gouvernement de droite. Bref tour d’horizon.
    Depuis des mois, l’affaire semblait entendue : Michèle Bachelet serait la prochaine présidente de la République, initiant ainsi un second mandat après quatre années du gouvernement de Sebastián Piñera, entrepreneur multimillionnaire, regroupant derrière lui droite libérale et ex-partisans du dictateur Pinochet. Finalement, Bachelet devra attendre le 15 décembre prochain et un deuxième tour pour savourer sa victoire, mais les plus de trois millions de voix qu’elle engrange (presque 47% des votes), lui donnent une longueur d’avance écrasante (...)

  • Vers un nouveau cycle de luttes en Amérique latine

    Raúl Zibechi 10 novembre 2013

    « Les pauvres organisés en mouvements sociaux ont désarticulé les vieilles gouvernabilités » soutient l’auteur, qui considère que les gouvernements progressistes actuels de la région seraient incompréhensibles sans ce cycle de luttes. Il souligne et présente une multitude de données qui illustrent la montée d’un nouveau cycle de luttes centrées sur l’industrie minière, les monocultures et la spéculation urbaine et dont il pense qu’elles approfondiront les changements initiés il y a plus d’une décennie.
    Chaque fois que les secteurs populaires ont lancé de profonds défis aux classes dominantes, ils sont parvenus à modifier le panorama politique, tant à l’échelle régionale que dans chacun des pays qui composent (...)

  • Espionnage étatsunien et hypocrisie sans frein

    Guillermo Almeyra 8 novembre 2013

    Le gouvernement français et le président François Hollande viennent de protester face à leur « ami » et allié étatsunien pour l’interception et l’enregistrement de millions de communications orales et écrites d’institutions, de politiciens, d’entreprises et de groupes de citoyens ou d’individus de ce pays. Le gouvernement allemand et la chancelière Angela Merkel ont fait de même quand les services secrets de Berlin on découverts que même le téléphone portable de Merkel était sur surveillé.
    Les gouvernements argentin et mexicain ont également protesté, tout comme l’ex-président Felipe Calderón, qui fut lui aussi continuellement espionné pendant son mandat, tandis que la présidente brésilienne Dilma Rousseff a (...)