Afrique

  • Égypte : de Mohammed Ali à Mohamed Morsi, un combat permanent entre le passé et l’avenir

    Mohamed Belaali 13 janvier 2013

    L’image de Mohamed Morsi fuyant le 4 décembre 2012 la foule qui encercle le Palais présidentiel, reflète l’état de tension qui règne en Égypte aujourd’hui entre les Frères Musulmans au pouvoir, leurs alliés Salafistes et le reste de la population. « Morsi dégage », « Le peuple veut la chute du régime » scandait la foule nombreuse pour être canalisée par les forces de l’ordre. Ce sont les mêmes slogans qui ont précipité la chute de Moubarak. Mais il s’agit là des mots d’ordre du passé et l’histoire ne se répète jamais à l’identique.
    L’Égypte d’aujourd’hui n’est pas celle des grands soulèvements de janvier/février 2011. La lutte des classes qui déchire ce pays se déroule dans des conditions et circonstances (...)

  • Libérez Andrey Pshenishnikov !

    Collectif 6 janvier 2013

    Les associations et partis politiques français soussignés, membres du Collectif national pour une paix juste entre Palestiniens et Israéliens, s’inquiètent fortement de la situation d’Andrey Pshenishnikov, jeune israélien actuellement détenu en Egypte.
    Andrey, âgé de 24 ans, après avoir effectué ses trois ans de service militaire, indigné par les crimes de l’occupant, a décidé de renoncer à sa nationalité israélienne et a demandé la nationalité palestinienne.
    Andrey a passé plusieurs mois à Paris, où il a participé activement aux actions de protestation contre les violations des droits de l’Homme perpétrées par l’occupant israélien en Palestine. Nous pouvons témoigner de son engagement aux côtés de la cause (...)

  • Deux ans après son immolation : ce que Mohamed Bouazizi a changé

    Santiago Alba Rico 19 décembre 2012

    Bien qu’il soit mort le 4 janvier, 18 jours après son geste et 10 jours avant la chute de Ben Ali, la mémoire tunisienne, arabe et mondiale retient la date du 17 décembre 2010 quand Mohamed Bouazizi, vendeur ambulant de légumes sans licence, tenta de mettre fin à ses jours en s’immolant devant le palais du gouverneur de Sidi Bouzid, une ville de 40.000 habitants dans le centre de la Tunisie.
    Ce geste commença à prendre une dimension mythique au fur et à mesure que son onde expansive toucha tout le pays puis l’ensemble du monde arabe, comme une étincelle de rage et de douleur qui a alimenté et alimente encore un malaise collectif et une rébellion incessante.
    Mohamed Bouazizi est devenu un mythe. (...)

  • Un nouveau tournant en Egypte. Entretien avec Ahmed Shawki et Moustafa Ali

    Ahmed Shawki, Moustafa Ali 16 décembre 2012

    L’Egypte a vécu une nouvelle rébellion populaire. Le président Mohammed Morsi qui, au début de cette année, a gagné la première élection présidentielle depuis la chute du dictateur Hosni Moubarak, a tenté de consolider son pouvoir et la domination politique des Frères Musulmans en 1) promulguant un décret qui élargit drastiquement ses pouvoirs et 2) en convoquant de manière précipitée un référendum pour le 15 décembre sur un projet de Constitution qui consolide l’islamisme comme la force politique dominante dans le pays. Le mardi 4 décembre, des centaines de milliers de personnes ont participé à une manifestation en faveur de la démocratie qui s’est dirigée vers le palais présidentiel pour dénoncer le coup (...)

  • Egypte : Morsi va-t-il séquestrer la révolution ?

    Lee Sustar 5 décembre 2012

    L’Egypte traverse l’une de ses plus grandes crises politiques depuis la révolution de 2011, qui avait renversé le dictateur Hosni Moubarak. Le 27 novembre, plus de 100.000 personnes ont manifesté sur la Place Tahrir contre la tentative du président Mohammed Morsi de s’octroyer des pouvoirs quasi dictatoriaux. Le 4 décembre, plusieurs milliers de manifestants, aux cris de « Morsi dégage » et « Le peuple veut la chute du régime », ont encerclé le palais présidentiel et fait reculer la police anti-émeute, forçant Morsi à le quitter précipitamment. Malgré des conditions a priori favorables pour lui, il n’est donc pas certain que la manœuvre du leader des Frères Musulmans soit en passe de réussir : elle peut au (...)

  • Siliana : dernier épisode en date de la révolte permanente en Tunisie

    Santiago Alba Rico 5 décembre 2012

    La Tunisie connaît une situation de révolte endémique qui s’apparente en partie à celle que traverse l’Egypte. Après la première phase « unitaire » des processus révolutionnaires, où plusieurs forces sociales (islamistes, syndicalistes, jeunesse précarisée, petite-bourgeoisie…) ont convergé, à des degrés et à des rythmes divers, dans la lutte contre les dictatures, des clarifications s’opèrent à un rythme croissant depuis l’arrivée au pouvoir des islamistes, et de nouveaux clivages apparaissent. Clivages qui traduisent et expriment les intérêts divergents de ces différentes couches sociales car, fondamentalement, les objectifs sociaux et démocratiques de ces processus révolutionnaires n’ont nulle part été (...)

  • Egypte : Le coup de force de Morsi provoque des manifestations de masse

    Socialistes Révolutionnaires 28 novembre 2012

    On assiste à des protestations de masse dans les rues d’Égypte depuis la semaine passée lorsque le président Mohamed Morsi a fait une déclaration constitutionnelle qui accroît grandement son propre pouvoir, amenant certains opposants à appeler le dirigeant des Frères musulmans comme le « nouveau pharaon ».
    Bien que la déclaration constitutionnelle en sept points prétende poursuivre les buts de la révolution de 2011 qui a renversé le dictateur Hosni Moubarak, la plupart des Égyptiens l’ont reconnue comme une tentative de consolider la mainmise de Morsi sur le pouvoir.
    Un des points supprime la fonction de Procureur général, un reliquat de l’ère de Moubarak et un autre ordonne de nouvelles enquêtes et (...)

  • Gaza : Qu’est-ce qui est différent cette fois-ci ?

    Olga Rodríguez 25 novembre 2012

    Les révoltes arabes ont éloigné le Hamas de la Syrie et l’ont rapproché du Qatar. L’Egypte cherche à revaloriser le prix de ses accords de paix avec Israël. Ces changements dans le statu quo régional peuvent préjudicier les intérêts d’Israël.
    1. Le Hamas
    Les révoltes arabes ont bouleversé l’ordre régional et modifié certaines alliances au Moyen Orient. Le virage opéré par le Hamas le démontre : il y a un an, il a décidé de changer ses cartes. Il a pris ses distances avec le régime syrien, qui subit des révoltes internes avec l’appui d’acteurs externes, il abandonné ses bureaux situés à l’étranger de Damas et les a provisoirement installés au Qatar, à l’invitation de l’émir de ce pays qui maintient de bonnes (...)

  • Mali, Azawad : L’intervention militaire n’est plus qu’une question de temps

    Paul Martial, Tino Brugos 18 novembre 2012

    L’adoption de la résolution 2071 par les Nations Unies le 12 octobre vient confirmer la crainte existante depuis le printemps dernier : nous sommes à la veille d’une nouvelle intervention internationale, cette fois ci dans la région de l’Azawad, un territoire au nord du Mali qui correspond à la frange désertique du Sahara.
    Cette décision est présentée comme nécessaire et inévitable pour mettre fin à la présence de groupes djihadistes qui, en utilisant l’Azawad comme base, opèrent dans différentes zones du Sahel, de la Mauritanie jusqu’au Niger. Cependant, l’opération est beaucoup plus complexe qu’on le dit puisqu’on omet de signaler l’existence d’un conflit qui plonge ses racines à l’époque de (...)

  • Ali Aarrass : un combat contre l’injustice marocaine et belge. Entretien avec Farida Aarrass

    Farida Aarrass, Sylvia Nerina 21 octobre 2012

    Ali Aarrass est un Belge d’origine marocaine enfermé dans les prisons marocaines, où il subit la torture, pour des faits de terrorisme qui n’ont jamais été prouvés et malgré un non-lieu prononcé par la justice espagnole. Abandonné par la Belgique, il est cependant soutenu par des centaines de personnes qui en font un symbole de la façon dont le Maroc peut frapper impunément.
    Nous avons rencontré Farida Aarrass, membre du parti Egalité, qui milite sans répit pour la libération de son frère. Depuis 4 ans, Farida et d’autres suivent les procès injustes et sonnent aux portes de toutes les institutions. « Free Ali Aarrass ! » a été scandé par des centaines de personnes en Belgique, au Maroc et en Espagne et (...)