Afrique

  • Egypte : La plus grande manifestation de l’histoire de l’humanité : un message au monde

    Jacques Chastaing 1er juillet 2013

    Il y aurait eu hier 30 juin dans quasi toutes les villes d’Egypte, petites ou grandes, entre 14 millions de manifestants anti Morsi selon l’agence Reuters citant des sources militaires et 33 millions selon CNN ou la BBC. Quoi qu’il en soit, il y en avait bien plus que lors des 18 jours cumulés de la révolution de janvier 2011 qui a fait tomber Moubarak. C’est la plus grande manifestation de l’histoire de l’Égypte et même probablement de l’histoire de l’humanité.
    Manifestations festives
    Les manifestations, qui étaient de véritables fleuves humains, n’ont connu quasi pas de violences. Il y aurait eu 5 morts et 613 blessés selon le ministère de la santé ( sur provocation souvent des Frères Musulmans), (...)

  • Afrique du Sud : Renouveau de la résistance ?

    Brian Anglo 28 juin 2013

    En 2011, l’Afrique du Sud est entrée dans le club des pays « émergents » les plus puissants de la planète, transformant ainsi les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) en BRICS. Avec 51 millions d’habitants, le pays a l’économie la plus importante du continent africain, un PIB per capita (en termes de parité de pouvoir d’achat) plus grand que la Chine, une influence régionale significative et d’énormes réserves de minerais, bien que plus en plus exploitées.
    Cependant, si nous regardons au-delà des chiffres macro-économiques, nous verrons que la situation de la majorité de la population est très mauvaise et, dans certains aspects, elle est même pire que sous l’apartheid.
    Par exemple, les 10% les plus (...)

  • Egypte : Anniversaire à hauts risques et situation du mouvement ouvrier

    Abdel-Hamid Chaïmaa, Mohamed Belaali 28 juin 2013

    Le 30 juin constituera peut être un autre tournant pour la révolution égyptienne. Les opposants au président Mohamed Morsi des Frères musulmans vont massivement descendre dans la rue pour le premier anniversaire de l’arrivée au pouvoir de Morsi afin d’exiger sa démission. Ces mobilisations du 30 juin sont l’aboutissement de la « Tamarod » (Rébellion), une vaste campagne de pétition qui, selon ses organisateurs, a recueillie plus de 15 millions de signatures en faveur d’un appel à la démission de Morsi – autrement dit, plus que le nombre de votes obtenus par ce dernier à l’élection présidentielle de l’année dernière. Les deux camps s’attendent à ce que les manifestations du 30 juin soient les plus (...)

  • « La révolution égyptienne est cruciale pour le printemps arabe »

    Gigi Ibrahim 5 mai 2013

    Entretien avec Gigi Ibrahim, membre des Socialistes Révolutionaires.
    Certaines personnes disent que la révolution n’a pas obtenu grand-chose, si ce n’est un nouveau dictateur… Cela valait-il la peine de faire la révolution ?
    Avant toute chose : la révolution n’est pas finie ! La réponse sera toujours oui, bien entendu, que la révolution vaut la peine, quel que soit le résultat. Aucune révolution ne s’achève en quelques mois, voire en quelques années. Nous pouvons déjà constater quelques petits acquis apportés par cette révolution mais ce sont les « grands » changement qui manquent encore parce que nous sommes tentons tout simplement de défaire plus de 60 années d’attaques. L’acquis le plus important c’est (...)

  • Forum Social Mondial à Tunis : Les vendeurs de causes perdues

    Santiago Alba Rico 7 avril 2013

    Le Forum Social Mondial 2013 s’est clôturé samedi dernier à Tunis avec une marche en solidarité avec la Palestine. Cette dernière est l’unique cause au monde – à part ce vague « un autre monde est possible » - qui rassemble sans distinction tous les mouvements sociaux, partis et organisations du spectre rebelle, y compris certaines forces de droite ou d’extrême droite, comme dans le cas des salafistes qui faisaient ondoyer leurs bannières noires, barbes au vent, au milieu de la multitude.
    En dehors de ce point de douleur partagée, le Forum a surtout été le champ paradoxalement festif d’un crépitement de luttes, de tensions et de rivalités territoriales. Un champ de bataille, si on veut, où se livraient (...)

  • Bonnes feuilles de « Tunisie : la révolution et ses passés » de Nicolas Dot-Pouillard

    Nicolas Dot-Pouillard 7 avril 2013

    Nicolas Dot-Pouillard, « La Tunisie : la révolution et ses passés », Paris, L’Harmattan, 2013, 124 pages.
    Le 16 juillet 2012, Rached Ghannoushi est reconduit à la présidence du mouvement Ennahda . Le neuvième congrès de l’organisation islamiste est une démonstration de force politique : pendant quatre jours, ce sont 1103 délégués qui sont réunis au Palais du Kram, dans le nord de Tunis. Plusieurs milliers de sympathisants et de militants du parti ont assisté à la cérémonie d’ouverture ; les représentants des principales chancelleries occidentales sont présents, pour ne quitter la salle qu’une fois le représentant du Hamas palestinien, Khaled Meshaal, arrivé à la tribune. Le vice-président de la République (...)

  • Echos du Forum Social Mondial à Tunis

    Alberto Pradilla, CADTM, Chiraz Kefi, Esther Vivas, R.M 30 mars 2013

    Le Forum Social Mondial se tient jusque ce samedi à Tunis et rassemble plusieurs milliers de participants individuels et des militants ou des représentants de plusieurs centaines d’organisations, de syndicats, d’ONG ou de mouvements sociaux de la planète. Nous reproduisons ci-dessous une série d’articles qui abordent différents aspects ou débats de cette édition du FSM.
    Forum Social Mondial : Miroir à facettes des défis du monde arabe Alberto Pradilla Le débarquement du Forum Social Mondial (FSM) en Tunisie avait l’objectif d’épauler à gauche les révolutions initiées en 2011. Le campus d’Al Manar, centre névralgique des stands et des débats offre l’image d’un miroir à facettes des défis et des (...)

  • Du Forum Social Mondial aux révoltes arabes

    Esther Vivas 26 mars 2013

    La Tunisie, berceau des révoltes dans le monde arabe, accueille à partir d’aujourd’hui et jusqu’à samedi le Forum Social Mondial (FSM), la plus importante rencontre internationale des organisations et des mouvements sociaux. Et n’est pas un hasard. Les promoteurs du FSM ont choisi ce pays en référence au « Printemps Arabe ». Ce dernier a non seulement donné naissance à de nouveaux mouvements de contestation en Afrique du Nord et au Moyen Orient, mais il a aussi « contaminé » le sud de l’Europe, en particulier avec les Indignés dans l’Etat espagnol, et jusqu’au mouvement Occupy aux Etats-Unis.
    C’est un nouveau cycle de protestations qui a surgi avec force à l’échelle internationale, déterminé par une crise (...)

  • Tunis : Un front commun d’organisations politiques contre la dette est né

    Pauline Imbach 26 mars 2013

    En amont du Forum Social Mondial (FSM) de Tunis, s’est tenue les samedi 23 et dimanche 24 mars la première rencontre méditerranéenne contre la dette, les politiques d’austérité et la domination étrangère, pour une méditerranée libre, démocratique, sociale, solidaire, féministe et respectueuse de l’environnement.
    Organisée à l’appel du Front Populaire (une coalition regroupant 11 partis politiques de gauche radicale, des associations et des personnalités indépendantes en Tunisie dont un des leaders Chokri Belaïd a été assassiné le 6 février 2013), cette rencontre a réuni une vingtaine de formations politiques provenant du pourtour méditerranéen parmi lesquelles pour la France, le Front de Gauche et le NPA (...)

  • Pétition : Libérez Andrey Pshenichnikov !

    Avaaz.org 9 mars 2013

    Andrey Pshenichnikov, 25 ans, un Russe né au Tadjikistan et émigré en Israël en 2001, à l’âge de 13 ans. Lors de son service militaire au sein de l’armée israélienne, Andrey s’est rendu compte de l’injustice que font subir l’État d’Israël et son armée aux Palestiniens. Andrey a quitté l’armée, puis, il s’est installé au printemps de l’année 2012 dans le camp des réfugiés palestiniens de Dheishé, près de la ville de Bethléem. Il a demandé à renoncer à sa nationalité israélienne et à obtenir la nationalité palestinienne. Très vraisemblablement sur leur ordre, l’Autorité palestinienne l’a extradé aux Israéliens. Andrey a séjourné ensuite en France au cours de l’été et de l’automne 2012, où il a participé activement aux (...)