Soutenons la semaine d’action contre l’Europe du business !

CADTM 12 mai 2014

La semaine avant les élections européennes, une multitude de citoyens et citoyennes, de mouvements sociaux, d’ONG, de syndicats (dont l’Alliance D19-20, le CADTM, CEO, TNI, ATTAC Europe, l’Alliance Blockupy, Altersummit...) se réuniront pour résister aux politiques d’austérité et à l’agenda néolibérale implémentés par la Troika et les gouvernements complices. La semaine d’action européenne (15-24 mai), qui commence à la date anniversaire du mouvement des indignés, appelle à une démocratie par le bas qui refuse les tentatives des corporations et des politiciens de faire payer la crise aux travailleur-euse-s sans emploi, aux pensionné-e-s, aux immigré-e-s, aux jeunes, aux femmes et à l’ensemble des 99 % pour le bénéfice des 1 %...

Cette semaine d’action porte un message commun : “We don’t owe, we won’t pay” (Nous ne devons rien, nous ne paierons rien). Le CADTM soutient et participe à cette semaine d’action en co-organisant deux événements à Bruxelles.

Le 15 mai, encerclons le European Business Summit !

Le 15 mai, les plus grandes entreprises invitent nos décideurs (Karel de Gucht, Didier Reynders, Guy Verhofstadt, etc.) au palais d’Egmont pour le European Business Summit. Ce rendez-vous privé, organisé par Business Europe (un lobby qui représente une fédération d’industries de 35 pays), accueillera les représentants de Nestlé, Intel, Citigroup, Exxon Mobil, etc. avec un objectif clair : influencer les leaders européens à quelques jours des élections pour favoriser leur business.

Nous ne les laisserons pas faire !

Ce 15 mai, dès 8h du matin, protégeons notre démocratie !
Encerclons le palais d’Egmont !
Rue aux Laines e la Kleine Zavel 1000 Brussels

La veille de l’action aura lieu un meeting international (avec la participation de Blockupy, entre autres) à Bruxelles.

Tribunal des peuples

Dans l’après-midi du 15 et du 16 mai, Transnational Institute (TNI), Corporate Europe Observatory (CEO), avec le soutien d’autres organisations* dont le CADTM, organisent un tribunal des peuples sur la gouvernance économique européenne.

Ce Tribunal veut dénoncer les politiques européennes prises depuis le début de la crise, en montrant les conséquences sociales de ces dernières dans différents pays de l’Union Européenne.

Après six ans de crise financière et économique et quatre ans de mesures appliquées par la Troika, c’est le temps de tirer des leçons. Les politiques de consolidation fiscale, l’austérité, les privatisations et le focus sur la compétitivité n’ont fait qu’ augmenter la dette publique en Europe et détruire les services publics, l’État social et les droits économiques et sociaux des citoyen-ne-s.

Dans ce sens, le tribunal constituera une forme de résistance symbolique contre le régime européen actuel, qui est une faillite du point de vue de la gestion économique et de la démocratie.

Il y aura une dizaine de témoignages depuis l’Est, le Sud, le Nord et l’Ouest de l’Europe. Les activistes témoigneront des conséquences sociales vécues dans leurs pays respectifs : par exemple, les cas des expulsions en Espagne, du travail précaire en Allemagne, des privatisations en Grèce, etc. Ces témoignages seront complétés par des analyses du contexte plus large de gestion de la crise par les institutions européens. Le CADTM montrera comment l’architecture institutionnelle de l’Union Européenne et les politiques d’austérité appliquées ont aggravé la crise de la dette et les alternatives possibles.

Une synthèse des présentations et des rapporteurs se fera sous forme de verdict.

*Le réseau Attac Europe, Stichting Weerbaarheid en Solidariteit, CADTM, Globalproject, European Anti Poverty Network (EAPN), Alter Summit

Source : http://cadtm.org/Soutenons-la-semaine-d-action