Portugal : 1,5 millions de manifestants pour la démission du gouvernement et contre la Troïka

Avanti4.be 3 mars 2013

Les manifestations qui ont eu lieu ce samedi 2 mars au Portugal ont, une fois encore, battues tous les records de participation dans ce pays sous perfusion durement touché par la crise et les mesures d’austérité imposées par la « troïka » (FMI, UE, Banque centrale européenne).

Sous le mot d’ordre « Que se lixe a troika ! » (expression qu’on peut traduire par « à la merde la troïka !), l’onde d’indignation a rassemblé plus de 1,5 millions de personnes dans les grandes comme dans les petites villes. Tour d’horizon d’un véritable raz-de-marée où ont convergé plusieurs secteurs en lutte (artistes, pensionnés, chômeurs, salariés…).

A Lisbonne, 800.000 personnes ont manifesté en chantant « Grândola Vila Morena » (célèbre chanson de la Révolution des Œillets d’avril 1974) et en scandant des slogans tels que « Le peuple uni ne sera jamais vaincu » ; « Dehors ce gouvernement, maintenant » ; « Espagne, Grèce, Irlande et Portugal : notre lutte est internationale » ; « La rue est à nous » et « La lutte continue, dehors la troïka ».

A Porto, ce sont 400.000 personnes qui se ont participé dans la plus grande manifestation qu’à connue cette ville dans son histoire

A Coimbra, 20.000 personnes ont manifesté. A Braga, 7.000 personnes, tout comme à Aveiro. A Vila Real, 1800 personnes ont également exigé la démission du gouvernement PSD/CDS-PP. A Caldas da Rainha ils étaient près de 3.000 personnes, comme à Leiria et 3.500 à Marinha Grande ; 2.000 à Viseu ; 6.000 à Faro et 5.000 à Portimão.

Les Portugais se sont également mobilisés à l’étranger avec 30 personnes à Barcelone, 15 à Stockholm, 100 à Paris et à Londres.

D’après Esquerda.net