Nous sommes les 35 000 ! On rentre chez nous !

Stop Art.63§2 13 février 2015

Date : Mercredi 25 février, de 13 à 17h
Lieu : Bruxelles, Liège, Namur et Verviers
Organisateurs : Réseau Stop Art.63§2

Le 25 février à Bruxelles, Liège, Namur et Verviers, à l’appel du réseau Stop Art.63§2 auront lieu des marches simultanées organisées chaque fois par divers réseaux locaux.

Nous nous rendrons chaque fois à l’ONEm, en partant généralement des CPAS, pour réclamer l’abrogation de l’Art.63§2, le retrait des récentes mesures gouvernementales réduisant fortement les conditions d’accès aux allocations d’insertion et aussi LA REINTEGRATION DANS LEUR DROIT LEGITIME AUX ALLOCATIONS DE CHOMAGE DES 35 000 EXCLUS DE 2015 !

STOP AUX EXPULSIONS !
RE-INTEGRATION DE TOUS LES EXCLUS !
Le 25 février 13h, exigeons le droit de rentrer chez nous !

Ce 1er janvier 2015, sur base de l’art.63§2, des milliers de personnes ont été virées de leur droit légitime à des allocations d’insertion. Tous les mois d’autres milliers puis centaines suivront le même chemin si rien ne change !

Cette mesure est inacceptable, et infondée, économiquement, budgétairement, moralement. Elle est discriminatoire sur le plan des genres (65% des personnes touchées sont des femmes). Elle est d’autant plus illégitime que nous vivons dans un marché de l’emploi exsangue et dérégulé. Aujourd’hui nous sommes le 10e pays européen le plus riche par habitant (le 17e sur le plan mondial). Malgré cela, 15% de la population vit déjà sous le seuil de pauvreté. Or ce type de mesure d’austérité va exploser ce chiffre vers le haut, à l’image de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal ou de l’Irlande. Massivement antisociale, elle s’ajoute à d’humiliants contrôles de recherche d’emploi et à ceux liés à la pseudo « fraude sociale » du pauvre, notamment sur la déclaration domiciliaire… Son objectif est de mettre sous pression l’ensemble des travailleurs afin qu’ils acceptent le développement d’un large secteur à bas salaires.

Nous appelons tous les expulsés du système « chômage » et tous ceux qui ont compris que le fondement même de ces mesures consiste à affaiblir le rapport de force des salariés, en tant que classe, par rapport ceux qui les « emploient », à reprendre la main sur leur institution, à réintégrer la maison, leur maison, notre maison.

Nous les invitons à se rassembler devant le CPAS de leur ville, là où tant d’entre nous ont été illégitimement poussés, pour se rendre ensuite à l’Onem en manifestation et y dire que c’est là que nous devons être, si nous sommes hors emploi, et nulle part ailleurs, et que ce droit est aujourd’hui inaliénable.

- Stop à l’Article 63§2
- Réintégration des Expulsés dans leur droit légitime à des allocations de chômage
- Refus des dernières mesures gouvernementales en matière d’accès aux allocations
d’insertion !

Contacts

Namur : « Riposte des Chômeurs »/ jocfnamur@joc.be et alainpslnamur@gmail.com
Verviers : « Collectif Jeunes Verviétois »/ simon.darimont@fgtb.be
Liège : « Stop Art.63§2″/ info@stop632.be
Bruxelles : « Stop Art.63§2″ et JOC bruxelles/ stopart632bxl@gmail.com + jocbruxelles@joc.be

A Liège, le départ se fera donc à 13h devant le CPAS, Place St Jacques, 13. Nous nous rendrons à l’Onem, rue Natalis, pour y exiger du directeur qu’il reconnaisse publiquement et officiellement que le nombre d’emplois vacants et appropriés pour quitter le régime d’allocation d’insertion avant de se retrouver exclus du droit au chômage pour fin de droit est arithmétiquement insuffisant.
Sont déjà partants pour co-organiser cette action : AAA (Alliance pour des Alternatives à l’Austérité regroupant notamment comme organisations pour partie liégeoises le PSL, PTB, Riposte.cte, JOC, Attac, EGA, FdR, la LCR, le Cp-Cr, et le CADTM), Comac, la Commission des TSE de la CSC et les Equipes Populaires ainsi que le réseau… Tout Autre Chose. D’ici le 25 février la liste des co-organisateurs devraient s’allonger.

A Verviers l’initiative est menée par le collectif Jeunes Verviétois regroupant les Jeunes FGTB, les JOC, Les Jeunes Socialistes, Comac, les Jeunes du CDH, EcoloJ, Jeunes CSC, Organise ta Colère et la Maison des Jeunes des Récollets.
Ici aussi d’autres organisations doivent confirmer leur soutien.
Le rendez-vous collectif est fixé au CPAS de Verviers, rue du Collège, 49 à 13h. Les Jeunes FGTB proposeront des activités en matinée et sans doute une soupe populaire à midi.

A Bruxelles, ce sont les JOC et le noyau local du réseau Stop Art.63§2 qui sont à la base de la mobilisation mais sont déjà rejoints par Tout Autre Chose. Réunion d’organisation concrète de la manif : samedi midi au local des JOC, rue d’Anderlecht, 4. La manifestation partira du CPAS de Bruxelles Ville, rue Haute, 298. Un arrêt est prévu devant le PS, boulevard de L’Empereur, juste à côté de l’Onem, pour interpeler Elio Di Rupo et son parti, leur demander de formellement s’engager dans la lutte pour l’abrogation de l’Art.63§2 et la réintégration des exclus, notamment en déposant partout où ils le peuvent des motions à voter en faveur de ces deux revendications…

A Namur, c’est le récent collectif « Riposte des Chômeurs » qui est à l’initiative. Il a été initié par le PSL et les JOC de Namur. Rejoignez-les ! Lieu encore à déterminer.