Non au nouveau coup d’Etat en Thaïlande !

Collectif 27 mai 2014

Nous, les organisations soussignées, condamnons fermement le dernier coup d’Etat organisé par les militaires thaïlandais sous la direction de Prayuth Chan-ocha.

Le coup d’Etat actuel, qui a lieu près de huit ans après celui de 2006, ne va en rien renforcer la démocratie et la justice sociale en Thaïlande, il va au contraire resserrer la poigne de la dictature et tenter d’écraser toute institution démocratique existante. L’armée a déjà commencé a exercer sa répression contre des médias, à censurer Internet et à arrêter ceux qui s’opposent au putsch.

Ce coup d’Etat est destiné à protéger les intérêts de la fraction de la classe dirigeante Thai qui veut réduire les espaces démocratiques afin de consolider son pouvoir. La junte militaire en Thaïlande n’a aucun intérêt à des élections libres et équitables pour résoudre la crise politique et ne va certainement pas protéger la liberté d’expression qu’elle considère comme une menace pour son pouvoir.

L’armée thaïlandaise s’est tristement rendue célèbre pour sa répression impitoyable des mouvements démocratiques, comme par exemple avec le massacre sanglant des « Chemises rouges » lors des manifestations pro-démocratiques en 2010.

Par conséquent, nous exigeons :

  • L’abrogation immédiate de la loi martiale en Thaïlande
  • La restauration du processus électoral afin de laisser au peuple de Thaïlande le droit de choisir démocratiquement son futur gouvernement
  • L’arrêt de la répression et des arrestations de dissidents politiques et la libération de tous les prisonniers politiques en Thaïlande.
  • Les gouvernements de l’ASEAN doivent se réunir pour condamner le coup d’Etat et faire pression pour y mettre un terme.
  • Tous les gouvernements doivent retirer leurs ambassadeurs de Thaïlande afin de démontrer qu’ils ne reconnaissent pas la junte militaire.

Source :
http://links.org.au/node/3865
Traduction française pour Avanti4.be : G. Cluseret.

Organisations signataires :

Parti Sosialis Malaysia (PSM)
Socialist Alliance, Australie
Partido Lakas ng Masa (PLM), Philippines
Turn Left, Thaïlande
Awami Workers Party (Pakistan)
Social Action for Change (SAC), Cambodge
Thai Alliance for Human Rights, Australie
Socialist Aotearoa, Nouvelle-Zélande
Unite Union, Nouvelle-Zélande
Transform Asia Gender and Labor Institute, Philippines
Communist Party of Bangladesh-ML
National Democratic Action Society (WAAD), Bahraïn
National Trade Union Federation, Pakistan
Aliran, Malaisie
SORTU, Pays Basque
Solidarity, Australie

Pour ajouter le nom de votre organisation à cette déclaration : int.psm@ gmail.com