Egalité, Dignité, Régularisation !

CSC-BHV, JOC, Jeunes-CSC 10 avril 2014

Les politiques migratoires sont de plus en plus restrictives, violentes et inhumaines droit d’asile entravé, régularisation quasi impossible, limitation de l’aide d’urgence, regroupement familial limité.

A cela s’ajoute les arrestations arbitraires et les détentions en centres fermés, les expulsions collectives ou encore les rafles dans les transports publics. Le flou des critères et le manque de volonté politique pour résoudre la situation des sans-papiers ont fait de la régularisation de 2009 un échec. Elles et ils sont aujourd’hui nombreux à vivre ici sans droits.

Les sans-papiers sont considérés comme indésirables et pointés du doigt, à tort, comme étant une des causes de la crise.

Cette politique du bouc émissaire n’a pour but que de nous faire oublier qui sont les vrais responsables de la crise et des politiques d’austérité qui en découlent : les banques, la finance et les politiciens qui les protègent.

Depuis la décolonisation, « nos » gouvernement et « nos » grandes entreprises continuent l’exploitation implacables des ressources naturelles des pays d’où pro- viennent les migrants ; par la guerre s’il le faut.

Ces migrants, une fois en Europe sont obligés, s’ils ne sont pas régularisés, de tra- vailler « au noir » pour survivre, à des conditions de travail extrêmement difficiles et pour des salaires de misère.

Cette situation met en compétition les travailleurs déclarés et non déclarés, tirant ainsi les salaires et les conditions de travail de tous vers le bas. Cela ne profite qu’au patronat !

Avec et sans papiers, unissons-nous pour lutter contre cette exploitation. Ensemble, revendiquons la régularisation des sans-papiers et disons stop à l’austérité. Exigeons l’égalité des droits et la dignité pour toutes et tous ! RDV le 24 avril à 18h aux Beaux-Arts, rue du Midi, 144.

Initiative : CSC-BHV, JOC, Jeunes CSC, ACV Jongeren.