Budget : On n’a pas touché au pouvoir d’achat des gens !

Thomas Gunzig 13 décembre 2012

Le « Café serré » de Thomas Gunzig du 5 décembre sur la Première radio…

Bonjour Georges, bonjour tout le monde et puis bonjour Monsieur Vande Lanotte,

Alors Monsieur Vande Lanotte, quand le budget a été bouclé, vous avez dit, je vous cite « nous n’avons pas touché au pouvoir d’achat des gens ».

Alors hier avec mon équipe de spécialistes de haut niveau, à savoir mon chat incontinent et moi, nous nous sommes penchés sur cette affirmation afin de la confronter à la réalité.

Et vous savez quoi ?

Et bien, figurez-vous que vous avez raison Monsieur Vande Lanotte. Bravo. Vous avez vraiment réussi à boucler un budget qui va apporter des milliards et qui ne coûtera pas un euro aux gens.

Enfin bon, pas tous les gens quand même. Oui, mon chat et moi-même voulions apporter cette toute petite nuance mais c’est vraiment parce qu’on adore pinailler.

Donc il y en a quand même quelques uns dont le pouvoir d’achat risque d’être affecté. Mais nous insistons sur le fait qu’il s’agit d’une frange extrêmement marginale de la population dont il ne faut pas nécessairement tenir compte.

Il y a par exemple, j’en ai déjà parlé, ceux qui boivent et ceux qui fument. Mais bon, ça ils l’auront bien cherché. Bon évidemment c’est vrai, vous avez raison.

Du coup que boire et fumer coûtera plus cher, il est probable que l’on boive et que l’on fume un peu moins. Et donc que ceux qui vendent de quoi fumer et ceux qui vendent de quoi boire voient également diminuer leur pouvoir d’achat. Ça c’est logique.

Alors une précision. Si parmi ceux qui boivent ou ceux qui fument ou parmi ceux qui leur vendent de quoi fumer ou de quoi boire ou parmi leurs proches, femmes ou enfants. Si l’un d’eux, donc, a une assurance vie, comme son imposition grimpe aussi, leur pouvoir d’achat diminuera d’autant plus. D’ailleurs c’est valable pour tous ceux qui ont une assurance vie. Mais c’est vrai que si vous êtes raisonnable et que vous ne fumez pas et que vous ne buvez pas, il est probable que, comme moi, votre vie soit tellement ennuyeuse que vous n’éprouverez jamais l’envie de l’assurer.

Mais attention. Si par exemple vous vous chauffez avec autre chose que du lisier de porc et que vous vous éclairez avec autre chose que de la cire, dans la mesure où les prix de l’énergie vont grimper, là encore, votre pouvoir d’achat va diminuer. Mais bon, quel besoin a-t-on de se chauffer quand on peut se serrer les uns contre les autres pour ceux qui sont en famille et sonner chez la voisine pour ceux qui sont célibataires ? Et à moins que vous soyez un de ces originaux qui lisent des livres le soir au lieu de regarder la télé, quel besoin il y a-t-il de s’éclairer ?

Alors c’est vrai que si vous travaillez à la Poste, vu que vous aurez moins de collègues, vos chaussures s’useront plus rapidement et votre santé aussi. Ou bien s’il vous arrive de recevoir du courrier, ce qui j’espère n’est pas votre cas, comme les bureaux de poste vont continuer à disparaître, il faudra faire 12 km pour aller chercher sa mise en demeure Electrabel. Bref, que vous soyez postier ou usager des postes, là encore votre pouvoir d’achat risque de diminuer.

Idem pour la SNCB si vous conduisez des trains ou si vous supervisez leur circulation, vous aurez plus de boulot mais le même salaire. Ce qui veut dire finalement moins de salaire. Et si vous utilisez les trains, comme il y en aura moins, il faudra les remplacer par quelque chose, genre ce truc qui s’appelle une voiture et que certaines personnes, heureusement peu nombreuses, s’obstinent à utiliser alors que pour une somme modique vous pouvez vous faire greffer des ailes.

Alors, si vous faites partie de ces gens bêtement angoissés par l’avenir et que vous épargnez, là aussi, avec le précompte et l’inflation, votre pouvoir d’achat va franchement diminuer mais bon moi je m’en fiche, l’avenir, je suis hyper confiant.

Et puis bon, si vous êtes chômeurs, là aussi ça va baisser. Mais je suis d’accord avec vous, ce ne sont pas vraiment des gens donc ça ne compte pas.

En fait, nous sommes arrivé à la conclusion que vous n’avez pas touché au pouvoir d’achat de Monsieur Kickers-Pannekoek qui lui ne le sentira pas du tout passer ce budget. Mais ça, c’est surtout parce que Monsieur Kickers-Pannekoek et bien, il est mort.

À la semaine prochaine.