Appel pour une rencontre européenne antifasciste à Athènes les 11-13 avril et une action commune en octobre

Antifascist Coordination Committee 28 février 2014

L’extrême-droite, le nazisme et le fascisme –enfants naturels de la crise la plus profonde que le capitalisme ait connu après-guerre– menacent tout le continent.

Déjà, dans certains pays, des partis de l’extrême droite participent aux gouvernements, alors que dans d’autres, des formations néo-nazies obtiennent des pourcentages importants, en sortant ainsi de la marge après des décennies. La violence raciste et fasciste se dégénère, au même moment où, dans certains pays européens, les fascistes tentent de s’organiser à des mouvements d’un caractère extrêmement fasciste.

Aux euro-élections prochaines, il est probable que les partis d’extrême droite et néo-nazis obtiennent un pourcentage élevé. Le Front National et Marie Le Pen en France revendiquent même la première place. En Italie, mise à part la Ligue du Nord, les néo-fascistes de la Casa Pound trouvent des audiences importantes dans les centres sociaux et par leur participation au mouvement Forconi.

En Norvège, le parti “Progrès” de l’assassin d’ Oslo, Anders Breivik, participe à la coalition gouvernementale avec le centre-droite. Malgré les mémoires négatives de ce carnage affreux, ce parti xénophobe a réussi d’obtenir 29 sièges au Parlement (aux élections du Septembre dernier) et a passé un accord, avec le Parti Conservateur du Premier Ministre Erna Solberg, afin qu’ils prennent ensemble les rênes du pays.

En Grèce, enfin, l’ Aube Dorée est entrée au Parlement (en 2012) avec un pourcentage de 6.9%, alors que, aujourd’hui, dans les sondages elle se présente comme la troisième force politique avec des pourcentages à deux chiffres. Il est plus que jamais nécessaire de lever un front commun contre l’ombre noire du fascisme qui menace nos libertés et conquêtes.

L’expérience du fascisme et du nazisme en Europe de l’entre deux guerres est révélatrice et, en même temps, nous enseigne. Une première leçon, est que si on ne fait pas face de manière préventive et unitaire contre ce phénomène, les conséquences seront extrêmement graves et cela va nous couter en millions de vies humaines et en catastrophes immenses.

Antifascist Coordination Committee of Athens and Piraeus

Tel : (0030) 6976436302 – 210 3813928 – 210 3306286
e-mail : antifasistikos.syntonismos@gmail.com

Antifascist Coordination Committees - collectives - initiatives of Athens and Piraeus
http://antifasistikossyntonismos.blogspot.gr/