Débats/Théorie/Histoire

  • 30e anniversaire de la mort de Luis Buñuel, le cinéaste surréaliste

    Raúl Navas 1er août 2013

    Le 29 juillet marque le 30e anniversaire de la mort du cinéaste aragonais Luis Buñuel (1900-1983). En dépit du fait qu’il fut l’un des meilleurs réalisateurs de l’histoire et un artiste exceptionnel, ses œuvres continuent à être méconnues d’une grande partie de la population dans l’Etat espagnol. On a beaucoup écrit sur sa personnalité, mais on peut affirmer que ses films - plus de 30 - sont plus connus au Mexique ou en France qu’en Espagne.
    Cette méconnaissance de son œuvre dans son pays d’origine n’est pas due au fait qu’il était un mauvais cinéaste, elle ne relève non plus en rien du hasard mais est au contraire la conséquence d’événements historiques déterminés. Dans ce sens, la figure d’artistes comme (...)

  • Un nouveau cycle de luttes dans le monde ? (II) — Révoltes émergentes

    Samuel 29 juillet 2013

    Il est difficile de ne pas relier les récentes mobilisations populaires en Turquie et au Brésil avec le long cycle de protestations qui a commencé dans les pays d’Afrique du Nord. Chacune correspond à des contextes politiques et sociaux distincts, à différentes hétérogénéités, à des temporalités diverses. Les évidences sont nombreuses qui indiquent que Sao Paulo n’est pas Istanbul, ou qu’Istanbul n’est pas le Caire ou Madrid. Mais il y a aussi des références communes, des connexions intimes, des va-et-vient réciproques et un même cadre : celui d’un capitalisme global en crise. Et un lieu : la ville, qui est, comme le dit David Harvey, « le lieu de la lutte anticapitaliste. ».
    Le miroir déformant de la (...)

  • Un nouveau cycle de luttes dans le monde ? (I) — Quand les intellectuels du pouvoir commencent à s’inquiéter

    Jean Peltier, Paul Kennedy, The Economist 19 juillet 2013

    Deux ans et demi après les soulèvements populaires en Tunisie et en Egypte qui allaient ouvrir le Printemps arabe, deux ans après les divers mouvements « Indignés » qui se sont levés contre l’austérité brutale dans plusieurs pays d’Europe du Sud, un an et demi après les mouvement « Occupy » en Amérique du Nord, un an après la longue grève des étudiants au Québec, suivis quelques mois après, par les étudiants et enseignants au Chili,… les dernières semaines ont été le théâtre de nouvelles mobilisations massives dans des pays aussi différents que la Turquie, le Brésil, l’Egypte et le Bangla Desh.
    Cette fois, ce sont des millions de gens qui sont descendus dans les rues. Les causes immédiates peuvent varier, les (...)

  • Monarchie et capitalisme : de la révolution à la restauration

    Ernest Mandel 4 juillet 2013

    La monarchie est un produit de la société féodale. Au départ, la dynastie royale n’est qu’une famille noble parmi d’autres, la première entre ses semblables. Aussi longtemps que l’émiettement du pouvoir d’Etat correspond à la réalité économique, l’émergence d’une monarchie centralisatrice est lente, contradictoire, accompagnée de nombreuses rechutes dans une anarchie quasi totale.
    Lorsque le développement du commerce, l’essor des villes, l’affaiblissement du pouvoir économique de la noblesse terrienne réclament une centralisation croissante du pouvoir d’Etat, la royauté s’affirme petit à petit. Mais elle s’impose encore par des moyens typiquement féodaux, des guerres sans fin au cours desquelles la dynastie (...)

  • Débat : Que faire de la dette et de l’euro ?

    Collectifs 30 juin 2013

    Les questions de la dette et de l’euro sont au cœur d’un intense débat stratégique dans la gauche européenne, particulièrement dans les pays de la périphérie sud (Espagne, Grèce, Portugal, où les partisans d’une rupture avec l’UE et l’euro gagnent du terrain). Les clivages sur ces questions traversent tous les courants : des marxistes révolutionnaires et des réformistes keynésiens se retrouvent ainsi tout autant dans le « camp » d’une solution progressiste « sans sortir » de l’UE ou de l’euro et dans ceux qui prônent au contraire une telle rupture. D’autres lignes de partage séparent ceux qui plaident en faveur d’un programme à la fois internationaliste et anticapitaliste et ceux qui se limitent à un « (...)

  • Bloc historique, intellectuels et parti chez Antonio Gramsci

    Orietta Caponi 28 juin 2013

    A chaque moment historique, la classe dominante, qui possède le pouvoir économique au niveau structurel, garantit sa suprématie au niveau superstructurel grâce à la diffusion de ses idées et de ses principes, asseyant ainsi son hégémonie sur l’ensemble du bloc social. Gramsci développe le concept de bloc historique en tant que complexe social, déterminé par une situation historique déterminée, constitué par l’unité organique entre la structure, qui est la base réelle de la société et qui inclut les forces productives et les rapports sociaux de production, et la superstructure, autrement dit la domination idéologique-culturelle, constituée par les institutions, les systèmes d’idées, les doctrines et les (...)

  • Mythes sionistes : Hébreux ou Juifs ?

    Moshé Machover 22 juin 2013

    Permettez-moi de commencer par une affirmation qui devrait être généralement acceptée aujourd’hui : les Juifs du monde entier ne constituent pas une nation dans le sens moderne du terme. L’unique caractéristique commune à tous les Juifs est le judaïsme, la religion juive, codifiée dans la langue hébraïque-cum-araméen de ses textes sacrés et de sa liturgie. La seule manière pour qu’un non-juif – une personne dont la mère n’est pas juive – puisse devenir Juif c’est par la conversion religieuse et un Juif qui se convertit à une autre religion n’est dès lors plus considéré comme Juif (excepté pour les racistes, qui croient en la fausse doctrine de la race).
    Il existe bien entendu une identité juive laïque ; (...)

  • Maurice Nadeau, Trotsky, littérature et révolution : « Toute licence en art ! »

    Alexis Violet, Maurice Nadeau 19 juin 2013

    Maurice Nadeau vient de s’éteindre à l’âge respectable de 102 ans ce 17 juin à Paris. Critique littéraire, éditeur, écrivain, fondateur de la revue « La Quinzaine Littéraire », Nadeau fut également un militant marxiste révolutionnaire du mouvement trotskyste dans les années ’30. C’est à ce titre qu’il collabora étroitement avec l’écrivain surréaliste André Breton à la création de la Fédération internationale de l’art révolutionnaire indépendant (FIARI). Dans cette interview de 1988 que nous republions ici en hommage, il revient sur cet épisode ainsi que sur les conceptions de Trotsky sur l’art et la littérature dans la révolution. (Avanti4.be)
    On connait le texte , signé Diego Rivera et André Breton, appelant à la (...)

  • La représentation du prolétariat dans le marxisme classique

    Norman Geras 15 juin 2013

    Les noms de Léon Trotsky et de Rosa Luxemburg ont souvent été associés, parfois à raison et parfois à tort. On a dit, ce qui est faux, qu’ils partageaient avant 1917 la même conception des perspectives révolutionnaires en Russie, défendant l’idée de la révolution permanente. On a aussi noté, avec plus de pertinence, qu’ils ont tiré des conclusions tactiques similaires des événements de 1905 ; qu’ils partageaient la même vigilance précoce à l’égard du développement du conservatisme et de l’inertie organisationnelle au sein du socialisme européen ; qu’ils croyaient tous deux que pour combattre ce poison, l’antidote le plus efficace était la lutte de masse. Partisans convaincus de l’auto-activité des masses, ils (...)

  • Un nouveau machisme-léninisme ?

    Patricia Garcia 10 juin 2013

    Nous reproduisons ci-dessous un texte rédigé par une militante anticapitaliste et féministe espagnole et qui rappelle toute l’importance d’une perspective et d’une pratique antisexistes pour les processus d’émancipation et dans les organisations qui s’en réclament. (Avanti4.be)
    On constate depuis quelques années une nouvelle tendance parmi certain-e-s camarades de la gauche anticapitaliste. On pourrait qualifier cette tendance de « nouveau machisme-léninisme » car il constitue une réaction régressive face aux avancées et aux améliorations de la position des femmes dans la société.
    Le machisme au sein des organisations anticapitalistes n’est absolument pas une chose nouvelle. Rappelons, par exemple, les (...)