Débats/Théorie/Histoire

  • Il y a 165 ans : Quand Marx rédigeait le Manifeste Communiste… à Bruxelles

    Jean Stengers 1er mai 2013

    M. Charles Marx, Docteur en Philosophie - c’est ainsi qu’il déclinait son identité - a vécu à Bruxelles de février 1845 au début de mars 1848 . Pendant ces trois années, il a eu plusieurs domiciles successifs, mais parmi les lieux où il a vécu, il en est deux qui se détachent avec éclat, car quelles que soient les opinions politiques ou philosophiques que l’on professe, ils apparaissent comme des hauts lieux de l’esprit. Le premier est la maison de Saint-Josse-ten-Noode que Marx a occupée en 1845-1846 à l’époque où, avec Engels, il élaborait la théorie du matérialisme historique. Le second est la maison d’Ixelles où il a rédigé le Manifeste Communiste.
    Matérialisme historique, Manifeste Communiste : ici à (...)

  • Rosa Luxemburg : Passé et présent de l’articulation entre socialisme et démocratie

    Daniel Campione 28 avril 2013

    Le rapport entre démocratie et socialisme a été l’objet de nombreux débats ces dernières années, mais dans une grande mesure à partir de l’approche selon laquelle l’idée même de révolution sociale et de prise du pouvoir par les travailleurs est perverse et intrinsèquement antidémocratique. Le socialisme serait ainsi inapte à offrir un quelconque progrès de la démocratie. Il conduirait, au contraire, nécessairement à son abolition. Seul le fonctionnement des institutions parlementaires pourrait ainsi constituer la voie pour l’apparition et la consolidation de la vie démocratique, et beaucoup y ajoutent le marché libre en tant que substrat économique et social indispensable. Rosa Luxemburg, de la même manière (...)

  • Construire une organisation révolutionnaire (I) : L’héritage oublié du bolchevisme

    Simon Hardy 24 avril 2013

    Dans le contexte des débats sur la gauche contemporaine, Simon Hardy examine l’héritage oublié du marxisme russe d’avant 1917. Contre la conception traditionnelle d’un parti monolithique et « avant-gardiste », il affirme que les bolcheviques doivent être situés dans une tradition de construction de partis larges qui permettaient une pluralité de tendances en leur sein, et qu’ils se considéraient comme une tendance cherchant à fusionner une politique communiste révolutionnaire et démocratique avec les militants qui dirigeaient les luttes ouvrières. Contrairement à la caricature stalinienne du parti construit et fonctionnant "de haut en bas", cette version réarticulée du « léninisme » est riche (...)

  • Pour un féminisme anticapitaliste ici et maintenant

    Sandra Ezquerra 21 avril 2013

    Nous publions ici la traduction de la préface à l’édition espagnole du livre de Cinzia Arruzza paru en Italien : « Le relazioni pericolose, Matrimoni e divorzi tra marxismo e feminismo » (Les liaisons dangereuses. Mariages et divorces entre marxisme et féminisme). Une édition anglaise vient récemment d’être publiée chez Merlin Press : « Dangerous Liaisons. The marriages and divorces of Marxism and Feminism » (2013).
    « L’un des problèmes fondamentaux du marxisme actuel consiste à ne pas comprendre les raisons concrètes qui divisent les travailleurs et qui empêchent la croissance de la solidarité de classe. Parmi ces raisons se distinguent en particulier le racisme et le sexisme. En conséquence, une lutte (...)

  • 70e anniversaire du soulèvement du ghetto de Varsovie : La résistance légitime

    Brian Anglo 17 avril 2013

    Le ghetto juif de Varsovie a été créé par les troupes nazies qui ont occupé la Pologne en octobre 1939. Trois années plus tard, sur les 400.000 personnes qui y ont habité, seules 60.000 ont survécu aux déportations dans des camps d’extermination, aux assassinats, aux exécutions et aux maladies. C’est pourtant dans cette parcelle de Varsovie, dans ce minuscule territoire entièrement quadrillé que s’est produite l’une des premières révoltes massives contre l’occupation nazie de l’Europe : le soulèvement du 19 avril 1943, mené par l’Organisation Juive de Combat (qui rassemblait plusieurs groupes politiques de gauche, sionistes et antisionistes). Malgré le rapport de forces terriblement disproportionné et le (...)

  • Marxisme et critique littéraire. Ce que la littérature dit sans le dire

    Terry Eagleton 15 avril 2013

    Terry Eagleton, professeur de littérature anglaise à l’Université de Manchester, est un théoricien et critique de la littérature considéré comme l’un des plus influents du monde britannique. Il a publié une quarantaine d’ouvrages, mais seuls deux ont été traduits en français : « Critique et théorie littéraires » (Paris, Presses universitaires de France, 1994) et « Marx et la Liberté » (Paris, Points Essais, 2000). Nous publions ici une traduction de son prologue à l’édition en castillan de « Marxismo y crítica literaria », éditions Paidós, 2013.
    Si Karl Marx et Friederich Engels sont plus connus pour leurs écrits politiques et économiques que pour leurs textes sur la littérature, ce n’est nullement parce qu’ils (...)

  • Il y a 45 ans : l’assassinat de Martin Luther King

    Ataulfo Riera 10 avril 2013

    Le 4 avril 1968, Martin Luther King, leader du mouvement pour l’émancipation des Noirs aux Etats-Unis, était assassiné à Memphis. 45 ans plus tard il reste, tout comme Malcolm X, l’un des principaux symboles d’une lutte toujours actuelle.
    Le 1er décembre 1955, dans l’Alabama, une femme noire refuse, comme le règlement l’y oblige, de céder sa place à un Blanc dans un autobus bondé. Elle est immédiatement arrêtée. Le 5 décembre, un dirigeant syndical noir décide d’organiser le boycott des transports en commun : un long combat s’engage qui, malgré la terreur exercée par le Ku-Klux-Klan, se soldera par la victoire. Au cours de ce combat, une personnalité se dégage : le pasteur Martin Luther King, alors âgé de 26 (...)

  • Bonnes feuilles de « Tunisie : la révolution et ses passés » de Nicolas Dot-Pouillard

    Nicolas Dot-Pouillard 7 avril 2013

    Nicolas Dot-Pouillard, « La Tunisie : la révolution et ses passés », Paris, L’Harmattan, 2013, 124 pages.
    Le 16 juillet 2012, Rached Ghannoushi est reconduit à la présidence du mouvement Ennahda . Le neuvième congrès de l’organisation islamiste est une démonstration de force politique : pendant quatre jours, ce sont 1103 délégués qui sont réunis au Palais du Kram, dans le nord de Tunis. Plusieurs milliers de sympathisants et de militants du parti ont assisté à la cérémonie d’ouverture ; les représentants des principales chancelleries occidentales sont présents, pour ne quitter la salle qu’une fois le représentant du Hamas palestinien, Khaled Meshaal, arrivé à la tribune. Le vice-président de la République (...)

  • Grèce : Quelles perspectives pour les anticapitalistes (III)

    Sotiris Martalis, Yannis Elafros 31 mars 2013

    Nous reproduisons ci-dessous une intervention de Sotiris Martalis, militant de DEA, une organisation marxiste révolutionnaire au sein de Syriza, réalisée le 3 mars dernier lors de la rencontre internationale de la gauche radicale à Athènes. A la suite, un article paru dans « PRIN », le journal du Nouveau Courant de Gauche (NAR), l’une des principales composantes de la coalition anticapitaliste ANTARSYA. Le premier texte a été traduit et publié par le site « Alencontre.org » et le second par « Social Info Grèce ». (Avanti4.be)
    Comment DEA veut dans Syriza répondre aux difficultés auxquelles nous faisons face en Grèce et en Europe Sotiris Martalis
    Je vous adresse les salutations fraternelles de DEA, (...)

  • « Les postmodernes attaquent Marx à cause de son humanisme ». Entretien avec Kevin B. Anderson

    Ayob Rahmani, Kevin B. Anderson 31 mars 2013

    A l’occasion du 130e anniversaire de la disparition de Karl Marx (14 mars 1883), nous publions ici de larges extraits d’une interview inédite en français de Kevin B. Anderson sur le marxisme. Kevin B. Anderson est professeur de sociologie, de science politique et d’études féministes à l’Université de Californie à Santa Barbara. Il est l’auteur de plusieurs livres (en anglais), parmi lesquels : « Lenin, Hegel and Western Marxism : A Critical Study » (1995) et « Gender and the Seductions of Islamism » (2005). Editeur de « Marx on Suicide » (1999, coédité avec Eric A. Plaut), « The Power of Negativity : Selected Writings on the Dialectic in Hegel and Marx by Raya Dunayevskaya » (2002, co-édité avec Peter (...)