Santiago Alba RicoSantiago Alba Rico

  • Islamophobie et djihadisme

    Santiago Alba Rico 14 septembre 2014

    Islamophobie et djihadisme

    Le 4 septembre dernier, l’édition électronique du journal « El Mundo » mettait en ligne une couverture terrifiante. En haut à droite, en grande taille, sous la légende « La menace islamiste », on reproduisait une carte avec les frontières de l’expansion musulmane maximale dans la péninsule ibérique au cours du VIIIe siècle. En dessous, un titre criard proclamait : « L’État islamique rêve de conquérir Al-Andalous ». Si l’on tient compte du fait que la nouvelle la plus diffusée ces derniers jours dans tous les médias, y compris « El Mundo », est celle faisant état du faible enthousiasme des Espagnols à défendre leur patrie les armes à la main (« à peine 16% sont prêts à défendre leur pays »), la couverture évoquée (...)

  • Israël et la prochaine révolution arabe

    Santiago Alba Rico 16 août 2014

    Israël et la prochaine révolution arabe

    Imaginons un Syrien qui rêve d’un peu de démocratie, de liberté et de justice sociale : en définitive, d’un peu de dignité humaine. Contre quelles – et combien - de forces devra-t-il lutter ?
    En premier lieu, contre une dictature dynastique qui, depuis plus de 40 ans, a réprimé, appauvri et assassiné son peuple et qui, depuis trois ans, n’hésite pas à utiliser contre lui la torture, les exécutions extrajudiciaires, les bombardements aériens et jusqu’aux armes chimiques, sans oublier l’empoisonnement sectaire et la propagande la plus abjecte.
    En second lieu, ce Syrien rêveur devrait lutter contre les groupes djihadistes qui, en profitant du chaos et de la relative tolérance du régime lui-même, tentent (...)

  • Irak-Syrie : Chaos et intervention au Proche Orient

    Santiago Alba Rico 16 août 2014

    Irak-Syrie : Chaos et intervention au Proche Orient

    Je crois qu’il convient de rappeler d’emblée quel est le véritable plan étasunien pour le Proche Orient et le reste de la planète : imposer sa domination mondiale à travers des gouvernements locaux « démocratiques », et cela avec les applaudissements et l’admiration, non seulement des classes dirigeantes, mais aussi des populations soumises.
    Pour leur malheur, comme le soulignait Périclès dans son fameux discours aux Athéniens pendant la Guerre du Péloponnèse ; on ne peut être bon, démocratique et hégémonique en même temps. Un empire est comme une « tyrannie » et s’il est injuste de la défendre, il est encore plus dangereux de l’abandonner. Il faut, disait le grand stratège grec, renoncer à tout « désir de (...)

  • Palestine : C’est la faute aux victimes

    Santiago Alba Rico 21 juillet 2014

    Palestine : C'est la faute aux victimes

    Je me disposai à écrire sur le documentaire d’un ami journaliste (que j’évoquerais plus loin) quand j’ai vu une nouvelle fois les images de l’enterrement d’un enfant palestinien. Pourquoi il y a-t-il autant d’images d’enterrements d’enfants palestiniens ? On pourrait penser que la réponse est facile : parce qu’Israël assassine de nombreux enfants palestiniens. Et on pourrait également penser que la diffusion de ces images par les médias constitue par conséquent un puissant instrument de dénonciation des crimes subis par la population de Palestine depuis 60 ans de la part de l’armée israélienne.
    Je ne sais pas. Peut-être qu’il s’agit d’un excès de suspicion, mais je suis surpris par l’insistance avec (...)

  • La déshumanisation des Palestiniens par Israël est un impératif politique

    Santiago Alba Rico 5 juillet 2014

    La déshumanisation des Palestiniens par Israël est un impératif politique

    Après l’enlèvement et l’assassinat de Mohamed Abu Khdeir, jeune palestinien de 16 ans, la police israélienne – nous disent les médias - « mène une enquête pour savoir s’il s’agit d’une vengeance d’extrémistes pour l’assassinat de trois adolescents israéliens » quelques jours auparavant. Il semble raisonnable d’enquêter sur les motivations d’un assassinat et d’arrêter ses auteurs, mais cette même « enquête » révèle l’anomalie structurelle sur laquelle reposent les pratiques policières en Israël.
    Quand, il y a trois semaines, trois adolescents israéliens ont été enlevés puis assassinés, ni la police, ni le gouvernement israéliens n’ont pris la peine d’enquêter pour savoir s’il ne s’agissait peut être pas d’un acte de (...)

  • Irak : Djihadisme, insurrection et intervention

    Carlos Varea, Loles Oliván, Santiago Alba Rico 17 juin 2014

    Irak : Djihadisme, insurrection et intervention

    Les nouvelles qui arrivent d’Irak sont confuses. Mais au milieu de l’obscurité alimentée par les informations non recoupées et par les tentations simplificatrices, trois évidences se font jour à l’encontre du sensationnalisme et de la démagogie.
    La première est que l’ISIS, ou EIIL (Etat Islamique d’Irak et du Levant, ou « Daesh » pour son acronyme arabe) n’est qu’une des factions impliquées dans une vaste insurrection qui se caractérise comme « sunnite » mais qui inclut des ex-militaires baasistes, des milices tribales et une partie de la population. La progression fulgurante des rebelles et la facilité avec laquelle Mossoul, une ville de deux millions d’habitants, est tombée semble confirmer ce fait. (...)

  • Tunisie : Consensus contre la révolution

    Santiago Alba Rico 15 juin 2014

    Tunisie : Consensus contre la révolution

    Deux événements très récents résument la situation en Tunisie. Le 27 mai dernier se tenait à Kasserine, l’un des berceaux de la révolution, le procès contre Khaled et Issam Omri, frères du martyr Mohamed Omri, accusés d’avoir incendié un commissariat pendant les révoltes contre Ben Ali. Autrement dit, ils sont accusés d’avoir fait la révolution. Pendant l’audience, le chef de la police locale a interrompu la plaidoirie de l’avocat de la défense, Charffedine Kellil, pour le menacer de mort (« tu ne sortiras pas vivant de la ville ») tandis que ses collègues attaquaient les citoyens rassemblés à l’extérieur du tribunal et expédiaient à l’hôpital trois journalistes.
    Le second événement s’est déroulé cette même (...)

  • Egypte : Dictature et plébiscite

    Santiago Alba Rico 26 mai 2014

    Egypte : Dictature et plébiscite

    Il y a quelques jours, Al-Jazeera diffusait une brève vidéo, obtenue et sortie de prison de manière clandestine, avec des images de Abdallah Ashami, le correspondant de la chaîne qatarie détenu depuis 9 mois, arrête alors qu’il couvrait l’expulsion criminelle de la place Rabia Al-Adouia où, le 14 août 2013, furent assassinés plus de 700 partisans du président renversé Morsi.
    En grève de la faim et dans l’attente de son procès pour « soutien au terrorisme », son cas résume très bien la situation de la liberté d’expression en Egypte après le coup d’Etat du 3 juillet. Selon l’Observatoire des Droits de l’Homme égyptien, depuis cette date 8 journalistes seraient morts, 53 auraient subi des mauvais traitements et (...)

  • La Syrie et la « lutte anti-terroriste »

    Santiago Alba Rico 30 mars 2014

    La Syrie et la « lutte anti-terroriste »

    Samedi dernier, une chaîne de télévision tunisienne, Ettunisia, a interviewé un djihadiste de retour de Syrie qui, quelques heures plus tard, allait être arrêté par la police. Abou Qussay, le visage masqué et sous un faux nom, a raconté au journaliste Naouferl Ourfani son expérience dans les tranchées syriennes comme volontaire du Front Al-Nusra, la milice islamiste qui s’est séparée il y a quelques mois de Al-Qaeda pour finir par combattre l’ISIS (Etat Islamique d’Irak et de Syrie).
    Il faut prendre son récit avec beaucoup de précautions, surtout par rapport aux nombres et au rôle joué par les Tunisiens et la présence de femmes étrangères, à moitié combattantes, à moitié prostituées. Le plus important, (...)

  • La gauche et l’Ukraine

    Santiago Alba Rico 19 mars 2014

    La gauche et l'Ukraine

    On est tant surpris par la possibilité rationnelle de trouver des analogies entre des phénomènes apparemment dissociés que, parfois, la raison – ou un certain type de raisonnement – s’incline à ne chercher que de vagues ressemblances entre ceux-ci. La résistance à l’analogie et l’affirmation des différences peuvent conduire à un nominalisme quasiment solipsiste dans lequel chaque chose n’exprime qu’elle-même, sans rapport avec les autres choses. A l’inverse, la tentation de l’analogie peut amener à établir des connexions épidémiques qui finissent par dissoudre toutes les spécificités concrètes dans un réseau de volontés abstraites et opposées. La première tentation s’appelle l’autisme ; la seconde, c’est la (...)